in

Un sénateur américain menace Maduro de finir lynché à mort comme Kadhafi

Alors que les menaces pleuvent depuis Washington sur Nicolas Maduro, se faisant toujours plus précises et imminentes à l’encontre du chef de l’Etat vénézuélien, devenu l’homme à abattre depuis qu’il s’est hissé au sommet du pouvoir, le sénateur de Floride, Marco Rubio, a franchi un nouveau palier dimanche 24 février, à travers un tweet glaçant qui le menace… d’une mort certaine.
Frappant encore plus fort que Mike Pompéo, le secrétaire d’Etat de l’ère Trump, qui martelait le même jour que « les jours de Maduro sont comptés », le sénateur américain, qui n’est pas avare de critiques assassines envers le président du Vénézuela, a fait plus que simplement durcir le ton.
Il a très directement menacé le dauphin d’Hugo Chavez de finir lynché à mort, comme feu Mouammar Kadhafi en octobre 2011, victime de la loi barbare du Talion, mais aussi et surtout de la fallacieuse « guerre humanitaire » prônée par Sarkozy et BHL, les cyniques semeurs de chaos de la Libye.
Et pour que sa menace, sans texte accrocheur, soit des plus explicites et prise très au sérieux par l’administration Maduro, il a mis en exergue une image sanguinolente effrayante : la photo du défunt guide libyen, avant et après avoir été supplicié.

Dans l’un de ses derniers tweets anti-Maduro, Marco Rubio affirmait sans ambages que les violences récentes contre les civils au Vénézuela avaient « ouvert la porte à diverses actions multilatérales potentielles qui n’étaient pas sur la table il y a 24 heures ». Cette fois-ci, il a carrément appelé au lynchage à mort de Maduro, sans user de périphrases, mais en postant une illustration bien plus éloquente qu’une longue diatribe…
 

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Tunisie : des enfants des rues chassés d’un restaurant, une cliente bouleversée témoigne

Sur RMC, le coup de gueule d’Abdelhak contre le retrait à la vente du hijab Décathlon