in

Un sénateur américain menace Maduro de finir lynché à mort comme Kadhafi

Alors que les menaces pleuvent depuis Washington sur Nicolas Maduro, se faisant toujours plus précises et imminentes à l’encontre du chef de l’Etat vénézuélien, devenu l’homme à abattre depuis qu’il s’est hissé au sommet du pouvoir, le sénateur de Floride, Marco Rubio, a franchi un nouveau palier dimanche 24 février, à travers un tweet glaçant qui le menace… d’une mort certaine.

Frappant encore plus fort que Mike Pompéo, le secrétaire d’Etat de l’ère Trump, qui martelait le même jour que « les jours de Maduro sont comptés », le sénateur américain, qui n’est pas avare de critiques assassines envers le président du Vénézuela, a fait plus que simplement durcir le ton.

Il a très directement menacé le dauphin d’Hugo Chavez de finir lynché à mort, comme feu Mouammar Kadhafi en octobre 2011, victime de la loi barbare du Talion, mais aussi et surtout de la fallacieuse « guerre humanitaire » prônée par Sarkozy et BHL, les cyniques semeurs de chaos de la Libye.

Publicité

Et pour que sa menace, sans texte accrocheur, soit des plus explicites et prise très au sérieux par l’administration Maduro, il a mis en exergue une image sanguinolente effrayante : la photo du défunt guide libyen, avant et après avoir été supplicié.

Publicité

Dans l’un de ses derniers tweets anti-Maduro, Marco Rubio affirmait sans ambages que les violences récentes contre les civils au Vénézuela avaient « ouvert la porte à diverses actions multilatérales potentielles qui n’étaient pas sur la table il y a 24 heures ». Cette fois-ci, il a carrément appelé au lynchage à mort de Maduro, sans user de périphrases, mais en postant une illustration bien plus éloquente qu’une longue diatribe…

Publicité
Publicité
Publicité

13 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Assalamou ‘alaïkoum. Un ami Chrétien m’a retransmis un article que je poste plus bas, hélas hélas, le Vatican et l’église catholique là où l’église catholique conserve de l’influence politique ne peut visiblement pas s’empêcher d’arbitrer comme par réflexe, dans le sens de l’injustice et de l’ingérance. Le pape de Rome ne pouvait-il pas au moins se taire, rester neutre? Non, il valide Jouan Guaido comme président par substitutiondu pays, pas un mot sur l’état de siège et la guerre économique poursuivie depuis des années avec des sanctions Américaines déclarées et non déclarées contre le Vénuzuéla. ien entendu c’est un complot ourdi depuis longtemps et pas secret du tout, je dis ça à l’intention des anti-complottistes de métiers, amateurs du mensonge officiel.

    Je crains que l’église catholique cette fois n’acève sa ruine totale dans les cœurs et dans les esprits, un méfai de plus avant de disparaître dirait-on. Comment le pape de Rome peut-il valider un qui sustente l’ingérance militaire contre son pays, donc un traître à son pays? C’est parfaitement cohérent avec la visite du pape aux émirats-unis et en égypte, il campe dans le camp de la réaction.

    https://mobile.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-au-pape-francois-212772

    Croissant de lune.

  2. La genèse de Juan Guaidó : comment le laboratoire de changement de régime US a créé le leader du coup d’Etat au Venezuela (The Grayzone) par Max Blumenthal et dan Cohen.

    Juan Guaidó est le produit d’un projet d’une décennie supervisé par les formateurs au changement de régime de l’élite de Washington. Tout en se faisant passer pour un champion de la démocratie, il a passé des années à l’avant-garde d’une violente campagne de déstabilisation.

    Avant le jour fatidique du 22 janvier, moins d’un Vénézuélien sur cinq avait entendu parler de Juan Guaidó. Il y a quelques mois à peine, le jeune homme de 35 ans était un personnage obscur au sein d’un groupe d’extrême droite politiquement marginal, étroitement associé à d’horribles actes de violence dans la rue. Même au sein de son propre parti, Guaidó avait été une figure de niveau intermédiaire au sein de l’Assemblée nationale dominée par l’opposition, qui est accusée d’outrage selon la Constitution du Venezuela.

    Mais après un simple coup de fil du vice-président américain Mike Pence, Guaidó se proclama président du Venezuela. Oint comme le chef de son pays par Washington, un homme politique jusque-là inconnu a été choisi par les États-Unis et promu sur la scène internationale comme le chef de file de la nation qui dispose des plus grandes réserves pétrolières du monde.

    Faisant écho au consensus de Washington, le comité éditorial du New York Times salua Guaidó comme un “rival crédible” de Maduro avec un “style rafraîchissant et une vision pour faire avancer le pays”. Le comité de rédaction du Bloomberg News l’applaudit pour avoir cherché à “restaurer la démocratie” et le Wall Street Journal l’a déclaré “un nouveau dirigeant démocratique “. Pendant ce temps, le Canada, de nombreuses nations européennes, Israël et le bloc de gouvernements de droite latino-américains connu sous le nom de Groupe de Lima reconnurent Guaidó comme le dirigeant légitime du Venezuela

    .Alors que Guaidó semblait être sorti de nulle part, il était, en fait, le produit de plus d’une décennie de préparation assidue de la part des fabriques de changement de régime de l’élite du gouvernement américain. Aux côtés d’un groupe d’activistes étudiants de droite, Guaidó a été formé pour saper le gouvernement socialiste du Venezuela, déstabiliser le pays et, un jour, prendre le pouvoir. Bien qu’il ait été une figure mineure de la politique vénézuélienne, il avait passé des années à démontrer discrètement sa valeur dans les couloirs du pouvoir à Washington.

    “Juan Guaidó est un personnage créé pour cette circonstance”, a déclaré Marco Teruggi, sociologue argentin et chroniqueur principal de la politique vénézuélienne chez Grayzone. “C’est la logique d’un laboratoire – Guaidó est comme un mélange de plusieurs éléments qui créent un personnage qui, en toute honnêteté, oscille entre risible et inquiétant.”

    Diego Sequera, journaliste vénézuélien et écrivain pour le journal d’investigation Mision Verdad, est d’accord : “Guaidó est plus populaire en dehors du Venezuela qu’à l’intérieur, surtout dans l’élite de la Ivy League et des cercles de Washington”, a-t-il déclaré à Grayzone, “C’est un personnage connu là-bas, il est de droite bien entendu et considéré comme loyal envers le programme”….

    lire la suite en traduction sur le Grand Soir:

    https://www.legrandsoir.info/la-genese-de-juan-guaido-comment-le-laboratoire-de-changement-de-regime-us-a-cree-le-leader-du-coup-d-etat-au-venezuela-the.html

  3. Encore Marco Rubio! ce type s’est fait connaitre déjà à propos de la diabolisation de la Chine et le mensonge des 3 millions de Ouighours emprisonnés ( ’Audition organisée à Washington le 28 novembre 2018, par le sénateur Marco Rubio (R-FL) et le représentant Chris Smith (R-NJ) devant la Commission conjointe du Congrès et de l’Exécutif sur la Chine (Congressional-Executive Commission on China — CECC) sur « La répression des religions par le Parti communiste chinois » )

    ces guerres qui surgissent d’un peu partout depuis le début de ce siècle. Elles sont toutes amorcées sur la base du mensonge et de la diabolisation de ceux qui dirigent les pays à conquérir.

    Comment se terminera cette histoire des guerres de l’Empire contre les peuples et les peuples contre l’Empire?

    Dans le livre de l’Apocalypse des croyants chrétiens, il y a la narration de ce que seront, selon l’auteur de ce livre, le déroulement de ce dernier combat et le sort qui sera réservé à ces maitres du monde….

    …les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Apoc.21,8

    Apocalypse 22:15 ^
    Dehors les chiens, les enchanteurs, les impudiques, les meurtriers, les idolâtres, et quiconque aime et pratique le mensonge!

    Voilà ce qui attend les maîtres du mensonge, de la manipulation, de l’illusionnisme.

  4. Tiens, Patrice n’a pas encore aplaudi le sénateur et Donald Trump? Et la sœur Yasmina ne nous a pas fait l’éloge appuyée de Donald Trump assez courageux pour dévoilr certaine choses très très secrètes. Pour le gauchiste atrice passe encore, le cahos idéologique, l’ambiguïté, voire l’hypocrisie est sa substance, mais notre sœur Yasmin, une Musulmane qui attend la libération et la délivrance des Musulmans par levaleureux Donald Trump, descendant d’un trafiquant d’lcool et de femmes qui a fondé la fortune de la famille pendant la ruée vers l’or! Tristes temps auxMusulmans, qui attentedent des autres liberté et dignité.

    Croissant de lune.

  5. « comme feu Mouammar Kadhafi en octobre 2011, victime de la loi barbare du Talion »
    « barbare » dites-vous
    استغفر الله و معاذ الله
    La loi du Talion qui permet de préserver des vies et qui interdit de donner un coup de poing quand vous n’avez reçu qu’une gifle est une loi de … Dieu. Vous venez par conséquent de traiter votre seigneur de barbare, j’ose espérer pour vous que c’était juste par ignorance.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_talion
    La partie Islam est en bas d’article.

  6. Plus de 3 millions ont quite ce pays de merde,tout comme l’Algerie son economie fout le camp et n’est soutenu que par des pays totalitaires Cuba,l’Iran,Chine ect……..il faut etre realiste les gouvernements socialistes ont moins la cote et sont elimines par leur base qui ose enfin s’exprimer et n’ont plus peur
    de la tyrannie communiste.les militaires Venezueliens se sont appropries les ressources petrolieres et ont laisse un pantin gouverne.

    • Tu vois très bien de quoi je parle, on veut encore nous suggérer que c est un complot americano-sionistes. Ce n’est pas moi qui vit sur une autre planète.

  7. cela ne prouve rien si ce n est alimenter encore les théories complotistes, et pousser la population à vivre dans un monde parallèle et de paranoïa, ce qui alimente encore plus les agressions à l égard des juifs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Tunisie : des enfants des rues chassés d’un restaurant, une cliente bouleversée témoigne

Sur RMC, le coup de gueule d’Abdelhak contre le retrait à la vente du hijab Décathlon