in

Tunisie : des enfants des rues chassés d’un restaurant, une cliente bouleversée témoigne

La scène s’est passée dans un restaurant très prisé situé sur les Berges du Lac, à Tunis, et a profondément choqué une jeune cliente, prénommée Mayssa, dont le petit-déjeuner qu’elle était en train de prendre, lorsque l’impensable s’est produit, lui a laissé un arrière-goût amer dans la bouche…

Témoin oculaire du refoulement de deux malheureux enfants des rues, une petite fille et un petit garçon (voir photo ci-dessus), par le propriétaire des lieux, la jeune femme, en proie à une colère teintée de tristesse, s’est empressée de relater les faits sur les réseaux sociaux.

Son récit de ce rejet intolérable de deux petits êtres vulnérables, manifestement livrés à eux-mêmes et réduits à la mendicité, sans qu’une étincelle d’humanité n’adoucisse leur sort, a suscité un immense émoi sur la cybersphère tunisienne.

« J’étais en train de prendre mon petit déjeuner avec trois amies, lorsque j’ai aperçu un couple invitant deux enfants (une fille et un garçon) pour manger. On a beaucoup apprécié leur comportement. J’ai demandé à mon amie de les prendre en photo. Quelques secondes après avoir pris cette photo, tous les serveurs accompagnés de leur gérant ont entouré ces enfants », a raconté Mayssa.

Publicité

Elle pensait naïvement que le restaurateur et ses employés étaient animés des meilleures intentions du monde, et elle s’attendait, non sans une certaine émotion, à ce qu’ils fassent montre de bienveillance envers ces deux enfants visiblement affamés. Quelle ne fut pas sa stupeur d’assister à leur expulsion humiliante par des adultes sans cœur !

« Au début, je pensais qu’ils allaient faire un beau geste en leur offrant un repas gratuit. Mais au lieu de cela, ils ont chassé ces enfants en leur disant qu’ils n’étaient pas autorisés à être ici et que leur odeur était insupportable pour les autres clients. Nous avons réagi, en proposant de payer le prix du petit-déjeuner », a-t-elle expliqué, tout en déplorant vivement : « Le responsable du restaurant nous a parlé sur un ton hautain. Ce qui m’a encore plus choqué, c’est que personne n’a réagi. Les gens qui étaient présents ont continué à manger comme si de rien n’était ».

Criant au « complot » ce mardi sur les ondes de Mosaïque FM, le restaurateur dans la tourmente a tout nié en bloc sur la page Facebook de son établissement. Après avoir affirmé que « les enfants n’ont pas été maltraités, mais que leur présence dérangeait sa clientèle », car ils « faisaient du bruit et sentaient mauvais », son communiqué a été légèrement remanié quelques heures plus tard…

Il faut dire que sa ligne de défense était plutôt accablante et de nature à crédibiliser la version des faits livrée par Meyssa, la jeune cliente de son restaurant encore très affectée par l’incident, mais aussi par le mépris que ce dernier affichait et, peut-être plus encore, par la passivité complice des autres clients.

Publicité

Publicité
Publicité
Publicité

8 commentaires

Laissez un commentaire
  1. C’est malheureux, en Tunisie il n’y avait pas d’enfants des rues, c’est un pays où on ne voyait pas la misère, désormais il y a des SDF, des enfants mendiants et bien sûre moins de touristes, tout le monde se plaint et regrettent Ben Ali.

  2. Je ne comprend pas la réaction du gérant et des employés … D’autant plus qu’il s’agit d’enfants affamés . moi même un jour j’ai vécu une histoire presque similaire en Algérie , à la différence que les affamées était des chats et que le gérant autorisé les gens de les nourrirs . Les clients leur lançait des brochettes à même le sol ils données le bonnes exemple , les nouveaux arrivons faisait de même Ainsi-soit-il .

  3. C incroyable d’entendre ces propos de la part d’occidentaux qui on pillés le maghreb durant des décennies et qui profitent toujours sans scrupules de nos richesses en arrosant généreusement des dictateurs qu’ils maintiennent contre notre gré. C’est hallucinant. C’est un peu de votre faute si ces gamins n’ont rien à bouffer. Et puis t’a jeter combien de kg de nourriture cette annee? . C’est aussi le même topo avec le climat. Les plus gros pollueurs de tous les temps sont les premiers a s’indigner et qd le prix de l’essence augmente ils sortent leur payassons jaune lol ?

  4. En 2001 je les fait ceux jeste j’ai prix un menu plus je lui et mi 120 dinars dans les poche le petit ma promis qu’il ne ferait pas de bêtise qu’il et donner a ca maman le patron à sortie un ballet comme si il était jaloux voulais lui prendre l argent ques que j’ai fait je lui mis 40 dinars dans les poche au patron le patron à changer Davis cest mis à lui sourire lui dire t un bon garçon j’avais une boule au ventre Je voulais juste partir à mon l’hôtel et pleuré et la aujourd’hui je m’arrête sur cette article je li sa ça me dégoute dégouté dieu ta dit de partager ton pain à ceux que tu vois faire la Manche ont ta pas dit tout le temps juste est du coeur du coeur svp svp svp ont doit plus passer ça non non.

  5. JE veux bien croire en la version de cette personne qui a diffusé cette affaire sur le net car j’ai personnellement constaté cette absence totale de solidarité dans le monde maghrébin quand il arrive ce genre de pb . En gros cela ne me regarde pas car il faut pas se mêler des affaires des autres !Par ricochet je déplore vivement l’attitude de ce propriétaire qui ne pense qu’a sa clientèle sans se remettre en question personnellement ! En effet ,entre mettre les enfants dehors avec perte et fracas sous prétexte qu’ils sentent mauvais et prendre les gens de haut , il pourrait se modérer et offrir une baguette par exemple aux enfants et les inviter à quitter le restaurant gentiment . Mais ce restaurateur a reçu sa pub gratuite et souhaitons que le seigneur de ce monde ne le récompense que par ce qu’il mérite .

    • “Monde Magrebins” Je reve ^^ les tunisiens ne sont plus magrebins ils me semble…et de toute facons vous n’est plus considérer comme telles par les Algériens, Marocain, Libyien et Mauritanien.
      En 8 ans vous etes passez pour de nb algériens à “pays frere et ami” à “pays anti-islam”, “pays anti magebins”, “pays de tap*** ou les hommes sont des femmes et les femmes des p***” (bien evidement pas tout les tunisiens, surtout ceux au nords et dans les grandes villes sinon les autres ce sont des algériens de tunisie….
      Sans oubliez votre racimes anti-noirs et anti-arabe/amazigh musulmans…..et votre bassem.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’Alabama exécute un détenu musulman en lui refusant l’assistance d’un imam

Un sénateur américain menace Maduro de finir lynché à mort comme Kadhafi