in

Un célèbre joueur de rugby australien s’est converti à l’islam

C’est entouré de son cousin, le boxeur Anthony Mundine, converti à l’islam depuis cinq ans, que le célèbre « bad boy » du rugby australien, Blake Ferguson, a embrassé à son tour officiellement la religion musulmane, source d’une paix et plénitude recouvrées et inégalées.

A 23 ans, cette inclination du cœur lui ouvre de nouvelles perspectives lumineuses et tourne définitivement la page tumultueuse de sa jeune vie. Resté discret sur son intérêt accru pour les enseignements de l’islam, notamment auprès des médias, seul son club, le Canberra Raiders, ayant été informé de son désir de devenir musulman, Blake Ferguson ne craint plus aujourd’hui de révéler son islamité depuis ce vendredi 8 novembre, au cours duquel il a scellé son pacte intime avec Dieu dans une mosquée de la banlieue de Sydney.

Pour autant, le sportif de talent ne souhaite pas tomber dans le piège pernicieux de la justification à tout prix, insistant sur un choix très personnel qui lui appartient et à lui seul. "C’est privé, je ne peux pas en parler, je suis désolé", répond laconiquement Blake Ferguson aux journalistes un peu trop intrusifs, attirés comme des mouches par la conversion à l’islam d’une étoile australienne du sport roi qui, à l’instar de toutes les conversions à l’islam, intrigue et dérange à la fois.

Alors que Blake Ferguson a remercié tous ceux qui l’ont accompagné dans sa quête profonde de sens, l’annonce de sa conversion a été chaleureusement accueillie par nombre d’athlètes qui ont répondu à ce même appel irrépressible avant lui, dont notamment son coreligionnaire Billy Dib, un boxeur australien très connu, qui lui a adressé via Twitter ses sincères félicitations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Florian Philippot mis en difficulté dans un débat

Plusieurs cas de paludisme en Algérie