in

Un Belge condamné à quatre mois de prison ferme pour avoir déchiré un Coran

Un groupe de musulmans d’Ostende, en Belgique, bien qu’offensés par la portée du geste, n’avaient pas jugé judicieux de se constituer partie civile, mais le tribunal correctionnel de Bruges, saisi de l’affaire, ne l’a pas entendu de cette oreille, et a décidé de réparer l’outrage en condamnant très sévèrement, à quatre mois de prison ferme, la main provocatrice qui a déchiré un Coran.

On ne le connaît que sous l’identité de Arne S., ce justiciable particulièrement agité de la ville côtière de Blankenberge avait déjà eu maille à partir avec la justice, après avoir mis le feu dans un bois et écopé de 18 mois de prison avec sursis probatoire.

En juin 2012, alors qu’il revenait d’une manifestation, ce dernier a fait une halte dans un café d’Ostende, où, selon ses dires, il a eu des mots avec des musulmans qui lui auraient jeté le Livre Saint à la tête. En réaction, il n’a rien trouvé de mieux que de déchirer cet exemplaire du Coran à la vue de tous.

Manifestement, la véracité de sa version n’a pas convaincu ses juges, ni gagné leur clémence, en dépit de la demande d’acquittement de son avocat, la peine de prison  ferme étant assortie de 600 euros d’amende.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un grand connaisseur de la spiritualité musulmane s’est éteint

Un maire de Gironde supprime les plats de substitution au porc dans une cantine scolaire