in

Un ancien Frère musulman émirati dénonce : « La Confrérie détourne 12,5 % de l’aide humanitaire qu’elle collecte »

Par Ian Hamel, à Dubaï

Ancien dignitaire de la Confrérie aux Émirats arabes unis, Abdul Rahman bin Subaih Al Suwaidi accable aujourd’hui les Frères musulmans. Il les dénonce dans un ouvrage en arabe intitulé « Ken Penjar. Mon histoire avec l’Organisation des Frères musulmans ».       

Plutôt grand, mince, tout de blanc vêtu, la barbe grisonnante, Abdul Rahman bin Subaih Al Suwaidi est né en 1964 à Dubaï. Il a six sœurs et trois frères. Son père, capitaine d’un bateau de pêche, devient fonctionnaire dans les années 70 quand le pays, grâce au pétrole, passe de « la pauvreté à la richesse ». Très jeune, il s’engage dans la Confrérie. Il va consacrer 35 années de sa vie à cette organisation, œuvrant essentiellement dans des projets caritatifs sur tous les continents. Depuis 2005, il était membre du Conseil de la Choura.

Mais lorsque les Émirats arabes unis (EAU) décident d’interdire la Confrérie, accusée de noyauter les ministères, toutes les administrations, Abdul Rahman bin Subaih Al Suaidi s’enfuit, passant par Oman, le Yémen, la Turquie, la Thaïlande, la Malaisie. Il est arrêté en Indonésie avec de faux papiers. Il entend « Ken Penjar ! », que l’on peut traduire par : « Jetez-le en prison ! ». Sa vie, dit-il, bascule, car la Confrérie ne fait rien pour lui venir en aide. « J’ai compris que je véhiculais beaucoup d’idées fausses, et que les dirigeants de cette organisation cachaient la vérité aux membres. Je me suis repenti et j’ai demandé pardon à Dieu », affirme-t-il. Depuis, amnistié par le régime émirati, il a pu retourner à Dubaï, libre.

Publicité

L’entretien s’est tenu dans un hôtel de cet émirat. Brièvement en anglais, puis en arabe, grâce à l’aide d’un interprète. Le Frère musulman repenti n’a pas demandé à pouvoir lire l’article avant publication. Précisons que les Émirats arabes unis, farouches adversaires des Frères musulmans, du Qatar et de la Turquie, ont joué les intermédiaires pour faciliter la rencontre avec Abdul Rahman bin Subaih Al Suwaidi.

– Dans votre livre, vous accusez les dirigeants de la Confrérie d’entretenir des liens avec des djihadistes et de détourner 12,5 % de l’argent de l’aide humanitaire à leur profit. Il s’agit de dénonciations particulièrement graves. Ne craignez-vous pas pour votre vie ?    

– Certes, sur les réseaux sociaux, les Frères musulmans se déchaînent contre moi. Mais je pense sincèrement qu’ils ne peuvent rien contre moi aux Émirats. Trois autres Frères musulmans viennent également de quitter la Confrérie. Je connais bien deux d’entre eux. Ils se sont exprimés à la télévision et ils sont libres. A partir du moment où vous reniez cette organisation, vous n’avez plus de comptes à rendre à la justice émiratie.

– Officiellement, les Frères musulmans dénoncent Daech. Dans votre livre vous affirmez que c’est un leurre. Avez-vous des preuves?

Publicité

– Je cite le cas d’Hassan El Dokki, Frère musulman, qui encourageait et même aidait des membres de la Confrérie, comme des non-membres, à partir faire le djihad en Syrie. Il a été jugé par un tribunal interne émanant du Conseil de la Choura, qui l’a officiellement exclu. Mais j’ai découvert que Saïd Nasser Al-Taniji, qui a pourtant participé à son procès, était toujours en contact étroit avec Hassan El Dokki. Pire, ils planifiaient ensemble certaines exactions.

– Comment expliquez-vous ce double langage ?

– Les Frères musulmans, n’est-ce pas l’islam du juste milieu ? Il ne faut surtout pas montrer à l’extérieur, comme d’ailleurs à la majorité des Frères, qu’en fait la Confrérie ne condamne pas la violence et l’extrémisme, l’utilisation des armes, la désobéissance aux dirigeants légitimes. Aux Émirats, l’association Islah, que j’ai intégré en 1978, accueillait Abdullah Azzam, et son adjoint Tamim Al-Adnani. Ils venaient récolter des fonds et inciter des jeunes à partir faire le djihad en Afghanistan. Abdullah Azzam, était un Frère musulman palestinien, et le mentor d’Oussama Ben Laden, lui aussi Frère musulman.

– Vous-même, êtes-vous parti vous battre ?    

Publicité

– J’ai rencontré Hassan El Dokki et j’ai effectué un entraînement militaire au Pakistan. Mais je n’ai pas fait le djihad. Nous étions une quinzaine originaires du Golfe. Le responsable du camp d’entraînement s’appelait Aba A-Bara, c’était un Jordanien ou un Palestinien, et son second était un Égyptien. Dans un camp à la frontière avec l’Afghanistan, nous apprenions à utiliser une kalachnikov et une mitrailleuse russe, à nous déplacer de jour comme de nuit, à porter les blessés, à se cacher, à se camoufler.

– Tout au long de votre livre vous expliquez qu’à tous les niveaux de la Confrérie, on sélectionne discrètement certains Frères  ?

– Effectivement, même très jeune, lorsque la hiérarchie vous prête certaines dispositions, on vous invite à assister à d’autres réunions. Il y a les activités publiques auxquelles participent tout le monde, et d’autres limitées à certaines personnes auxquels on demande de ne pas informer les autres. Lorsque j’ai passé la deuxième barrière de confidentialité de l’Organisation, appelée aux Émirats, « le cercle de la Mosquée », j’étais convié à mémoriser le Coran et les Hadiths, mais aussi à étudier Sayyid Qutb, le plus extrémiste des Frères musulmans égyptiens, mort pendu en 1966. Or, officiellement, Qutb a été désavoué par la Confrérie, car il défend l’idée que l’on peut considérer qu’un autre musulman n’est pas un vrai musulman, et qu’il est donc possible de le tuer. Un précepte repris par Daech.

– Les chercheurs ne sont pas d’accord entre eux : y-a-t-il véritablement une internationale frériste ?

– Elle existe bien. Si le guide suprême est en Égypte, les principales structures sont établies à Londres et en Grande-Bretagne. Il ne faut pas voir un semble pyramidale mais une multitude de structures qui se cachent derrière des entreprises, des sociétés, des associations parfaitement légales. Aucun service occidental ne connaît véritablement les hommes qui sont à la tête de tous ces organes dirigeants. Moi-même je ne les connaissait pas. L’Europe jour un rôle essentiel pour la Confrérie, dans la mesure où elle est persécutée dans de très nombreux pays musulmans, à l’exception du Qatar. En revanche, elle peut se développer sans problème en Occident.

-Les Frères musulmans travaillent-ils main dans la main avec le parti de la Justice du Développement de Recep Erdogan, le président turc. 

-Erdogan est un islamiste, mais pas un Frère musulman. Entre la Confrérie et les islamistes turcs, il y a des différences de culture, de philosophie, et de langue bien évidemment. Il n’y a donc pas de fusion mais une collaboration. Les deux organisations signent des protocoles d’accord. Il en est de même avec la Jamaat-e-Islami au Pakistan, en Inde, au Bangladesh. La Confrérie ne cherche pas à recruter des Turcs ou des Pakistanais. Et ces organisations amies ne cherchent pas à attirer des Frères.

-Pendant 35 ans au sein de la Confrérie, vous avez essentiellement développé des projets caritatifs, notamment en Afrique et en Asie. L’aide humanitaire est-elle une activité essentielle pour les Frères musulmans ?

-Absolument. Je le dis dans mon livre, en 2001 j’étais au Pakistan et en Afghanistan, en 2003 en Irak et dans les territoires de l’Autorité palestinienne, en 2004 en Iran et à Djibouti, en 2005 au Yémen, en Jordanie, en 2006 au Liban, en Syrie, en 2008 en Égypte et en Turquie, en 2009 au Maroc, en Mauritanie, au Sénégal et au Mali. Etc. L’acheminement des secours permet aux différentes branches de la Confrérie non seulement de se faire apprécier des populations, mais aussi de coordonner leurs actions, construction de mosquées et d’écoles, forage de puits, “parrainages d’étudiants“. De plus, une fatwa autorise les Frères musulmans à soustraite 12,5 % des dons pour se financer.

-Comment se fait-il que ces détournements d’argent n’aient pas été dénoncés ? 

– Les Frères n’agissent pas à visage découvert. Ils ne créent pas d’associations “fréristes“, ils entrent individuellement dans des associations qui n’ont pas de liens avec la Confrérie et ils en prennent le contrôle petit à petit. Un peu à la façon autrefois du Parti communiste. Lorsqu’il y a une catastrophe au Soudan, l’association française noyautée va traiter avec une autre association locale noyautée. Et pour renforcer l’opacité, on fera même parfois appel entre les deux associations à un “mécène“.

 

 

 

 

 

Publicité

28 commentaires

Laissez un commentaire
  1. De grosses sommes d’argent sont versées par la communauté internationale (Union européenne et USA, ONU, Qatar) pour venir en aide aux Palestiniens, réfugiés de pères en fils : 600.000 en 1948, 3 ou 4 millions en 2019.

    Où passe cet argent ? Qui contrôle son utilisation dans des systèmes opaques jamais contrôlés par une instance démocratique élue ? Qui pourrait librement enquêter ?

  2. @Croissant de lune. Le Figaro n’est pas une référence crédible chez les musulmans ? Qu’est-ce ça peut me faire ?! Je ne suis pas musulman et ne compte pas le devenir. Vous essayez de me décrédibiliser en me renvoyant à la fachosphère comme vous dites. Je vous donne une référence qui n’est pas d’extrême droite. Mieux je vous la référence d’un musulman ex frériste qui témoigne dans Le Figaro qui n’a pas détourné ses propos et aussi sur Oumma. Il a écrit un bouquin sur le sujet : « Pourquoi j’ai quitté les Frères musulmans : retour éclairé vers un islam apolitique ». Ce n’est pas moi qui l’invente ni la fachosphère ! Bref vous me fatiguez avec votre mauvaise foi et votre inculture. Si vous ne comprenez pas ou ne voulez pas comprendre la loi de 1905 je ne peux rien pour vous. La France restera une république laïque et se passera de votre vision politique. Le dîne je ne sais pas ce que c’est. Merci de me parler en français je ne comprends pas l’arabe et n’ai pas l’intention de m’y mettre pour dialoguer sur un site francophone et même français.

  3. @Croissant de lune. Vous me demandiez une source. Je vous en donne deux. Encore un ancien frère : http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2016/02/05/31003-20160205ARTFIG00415-uoif-freres-musulmans-salafisme-le-dessous-des-cartes.php
    Oumma a également donné la parole à Louizi sur les frères musulmans au début de l’interview :
    https://oumma.com/mohamed-louizi-prophete-na-designe-nom-daucun-calife-devait-succeder/
    Qui est l’affabulateur ? Traiter les autres de menteurs n’a jamais transformé le discours de personne en vérité. Encore faut-il des preuves …

    • Zarathoustra, je ne saches pas que le Figaro soit une référence crédible parmi les Musulmans, donc je n’ouvrirai même pas ce lien sans intérêt. Quant à Oumma, effectivement, il y a un ton généralement anti-Frériste ou au moins distant que je ressens depuis que j’ai découvert ce site. Aucun calife ne doit succéder, qui sait mais ça prouve-t-il qu’on ne doive pas ériger une gouvernance de la Nation Islamique? Je découvrirais ce lien pour en lire les commentaires s’il y en a, mais je doute que la parole de l’auteur soit décisive et m’engage personellement. Maintenant, démontrez-nous, expliquez-nous ce que signifie vraiment, autrement qu’en slogan, la séparation du dine et de la gouvernance, quel sens ça a vraiment? Citez-moi un seul pays gouverné de cette sorte, voire un seul homme capable de se dédoubler ou se couper en plusieurs morceaux et se séparer ainsi de lui-même. Donc, non, je ne crois pas qu’il y ait en France y compris depuis 1905, cette fameuse séparation parce qu’elle n’est pas naturelle et est impossible, l’homme est holliste, le monde est holliste, il n’appartient à aucune gouvernance d’en disposer autrement, ou alors c’est un slogan non réalisé.

      Si ça vous fait pas plaisir, croyez-moi, c’est le cadet de mes soucis.

      Croissant de lune.

  4. Bravo Croissant de lune ! Vous avez montré que vous étiez un adversaire de la laïcité : en France, l’état et les religions sont séparés depuis 1905. Je pense que c’est une réponse amplement suffisante à votre question sur l’islam politique. On n’en veut pas ! Vous avez également celle de Louizi dans les 2 liens que je donne ci-dessous. Vous avez aussi celle de Macron. Ça ne vous plait pas ? Vous connaissez ma sempiternelle recommandation … Je suis persuadé que le Maghreb est nettement plus propice que la Normandie à la réalisation de votre souhait politique.

  5. Le financement des Frères Musulmans et du terrorisme par le Qatar a été le sujet d’un livre (Qatar papers) publié il y a quelques mois par les journalistes d’investigation Georges Malbrunot et Christian Chesnot. Les réactions en France ont été nombreuses et violentes, surtout en ce qui concerne les affirmations des enquêteurs sur le financement par le Qatar des institutions musulmanes en France (et ailleurs), et notamment celles sous l’influence des Frères Musulmans.
    Chiffres à l’appui, ces dernières ont pu démontrer que l’apport financier du Qatar était minime.
    Des enquêtes complémentaires ont dévoilé les mécanismes qui permettent au Qatar de financer n’importe quelle “association” en toute discrétion.
    https://blogs.mediapart.fr/tanya-klein/blog/190719/les-curieux-montages-financiers-des-freres-musulmans-en-france

    • @ Mistigris, alors cuid des financements Américains, Chinois, Russes ou des animations Sionistes en France, directes ou indirectes, allez-y, on vous écoute? Financer des structures Musulmanes en France, ouais, c’est possible, et alors je dirais. Moi je connais des gens qui à travers des fondations financent et animent des églises en Afrique, pas toujours catholiques d’ailleurs, mais qui entretiennent et font empirer la lèpre évangéliste. Laquelle lèpre se développe en France impunément n’étant même pas traitée comme une secte à ce que m’ont dits des catholiques qui pensent que les évangélistes le doivent pour avoir corrompu à prix d’argent je ne sais quelle instance qui désigne comme secte ou pas secte tel ou tel phénomène religieux.

      Autrement, si des gens du Qatar et autres pays n’investissaient plus en France dans diverses activités économiques, je vous assure que la France tirerait une autre tronche.

      Mais en fait, revenez au sujet, parce que les financements de Pierre, Paul ou Jacques n’expliquent pas tout. Je voudrais de vous seul, sans source ni lien, une réflexion profonde sur ce qu’on nomme “Frères Musulmans”, et selon vous et sans autre influence que vous-mêmes, en quoi c’est bien ou en quoi c’est mal. Si vous n’êtes capable que de relayer des on-dit, abstenez-vous. Si c’est du sentiment inexplicable, du ressenti épidermique sans rationalité, gardez pour vous vos amours et vos haines. Je hais la maffia à cause de ce qu’elle fait, ça au moins on sait ce que c’est, mais si vous haïssez ceux qu’on nomme “Frères Musulmans” parce que tel ou tel en a dit du mal, ce n’est pas un argument recevable. Mistigris, ne soyez pas médiocre.

      Croissant de lune.

      • @ Croissant de Lune
        J’ai bien apprécié ce que vous avez écrit sur une autre page :
        https://oumma.com/islamophobie-islam-et-peuple-de-gauche/#comment-68372

        Comme vous je suis convaincu que :
        “contrairement aux idées reçues, il y a en France peu d’hostilité populaire à l’Islam et aux Musulmans […] il y a peu ou pas d’hostilité naturelle, si elle n’était artificiellement attisée des médias, elle serait anecdotique”.

        Pas d’hostilité et pourtant le malaise existe. Ce que la majorité des Français rejettent c’est l’islam politique, c’est-à-dire la religion instrumentalisée pour conquérir peu à peu l’espace public d’abord puis les organes de décision. L’islam politique a un nom : Frères Musulmans, une stratégie, et des représentants, officiels ou discrets.

        Les récents incidents relatifs au burkini ont été organisés par des militant(e)s du CCIF (Collectif contre l’islamophobie en France). Certains même ont été annoncés plusieurs mois à l’avance. C’est de la pure provocation, ce sont des mises en scène planifiées pour provoquer des troubles puis les médiatiser afin de mettre en accusation la France et ses lois. La stratégie médiatique du CCIF est la victimisation permanente des musulmans, un simple acte d’incivilité (réel ou simulé…) accédant au statut de top news.

        Les liens du CCIF avec les Frères Musulmans sont connus, et notamment, mais pas seulement, avec deux frères Frères membres de la famille originelle …

        Le CCIF a très récemment (juin 2019) perdu un procès intenté à une journaliste qui avait mentionné que le CCIF falsifiait ses statistiques sur le nombre d’actes d’islamophobie, et avait partie liée avec les Frères Musulmans (ce qui n’est pas illégal, donc, pourquoi le nier ?)

        • @ Mistigris, pour mettre en accusation la France et ses lois écrivez-vous s’agissant du burkigni. Qelles lois, puisque le port de ce vêtement de bain est légal. Des trucs prévus longtemps à l’avance visant à s’emparer du pouvoir Français, c’est assez rigolot, et, et, et com-plot-tis-te. L’histoire du procès, le CCIF l’a intenté, mais on devait savoir qu’il serait perdu, puisque aucune allégation de la journaliste n’est démontrable, ni dans un sens ni dans l’autre, donc j’ignore pourquoi ils lui ont intenté procès, une erreur peut-être alors qu’il y a malheureusement beaucoup plus à faire, l’erreur est humaine, non? S’il s’agit de dénoncer des agissements politiques plus ou moins communautaires, pourquoi vous taisez-vous alors sur l’influence du mouvement Sioniste qui est quant à elle plus que concrète, intervenant dans les décisions politiques en matière de politique étrangère principalement, fait de gens dont on peut dire qu’au minimum ils sont de double allégeance, mais on dirait qu’ils n’ont qu’une seule allégeance et utilisent la France pour servir un autre pays. Et beaucoup de dirigeants sont parmi eux, ils eurent des ministres d’importance, cuid du mouvement Sioniste Mistigris SVP? Ah mais non, c’est le lobbi qui n’existe pas, comme c’est biensûr, n’est-ce pas ça que vous alliez répondre? Auquel cas abstenez-vous car j’ai répondu à votre place et vous aurai devancé. Qu’avez-vous d’autre à dire?

          Croissant de lune.

          • @ Croissant de lune
            Vous m’avez interpellé sur les Frères Musulmans et maintenant vous me reprochez de ne pas avoir parlé du sionisme… Je ne vois pas clairement le lien …
            L’objectif des Frères Musulmans est de conquérir le pouvoir partout pour y instaurer la loi musulmane. En France leur adversaire est la laîcité,, qui garantit la liberté de culte et aussi le droit de quitter une religion et de ne pas en avoir.
            L’objectif des lobbys juifs n’est pas de convertir les Français ou d’imposer la loi biblique comme référence.
            Il est exact qu’ils cherchent à contrôler les médias pour qu’ils donnent de l’état d’Israël une image positive et très souvent, quand il s’agit des musulmans, une image négative. La stratégie de victimisation utilisée par le CCIF musulman est inspirée par le CRIF juif…

            Personnellement j’ai exprimé plusieurs fois sur ce site mon soutien au peuple palestinien, victime de l’Histoire et, au quotidien, victime d’un état voyou mais aussi, hélas, de dirigeants ineptes ou corrompus.

  6. Assalamou ‘alaïkoum, je déplore vivement que ce site Oumma.com prenne au sérieux et présente comme tel un livre de propagande écrit ou signé sur commande et une tawba opportuniste. Il y a beaucoup de précédents de ce genre, je suis presque certain qu’on pourrait dénoncer qui on veut quitte à écrire des allégations fausses. Si l’auteur de cet ouvrage se récriait contre la tyrannie qui a cours aux émirats-unis dont la gouvernance célérate emprisonne et tue des gens de sensibilité Fréristes et autres, en plus du mal que cette gouvernance répand en pays de Musulmans, il y aurait meilleure crédibilité, mais là, un rdv arrangé par le gouvernement lui-même, le type se fait interroger franchement, à qui fera-t-on croire qu’il est de parole libre?

    Les organismes de secours ont toujours des frais de fonctionnement, c’est inévitable, pour peu qu’on le veuille, on pourrait faire à toutes leurs réquisitoires. Si vous voulez, allez vous-mêmes dans le pays où vous voulez apporter vos secours en choisissant d’avance vos bénéficiaires, mais ça vous prendra plus de temps et certainement vous coûtera plus que 12,5% de votre don.

    Cette atteinte délibérée par la gouvernance des émirats aux organismes de secours est extrêmement grave, puisque les organismes de secours Musulmans d’une importance satisfaisante sont plus ou moins de sensibilité Frériste. Maintenant, essayez de me dire comment on fait pour reconnaître quelqu’un de cette sensibilité par rapport à un autre qui en serait dépourvu, et que signifie ne pas être Frère Musulman? Et voilà que le troll Zarathoustra nous ramène ces évidences, des propos rapportés de propagandistes genre BHL et Caroline Fourest, et le voilà qui n’y croit pas vraiment, mais se prétend confirmé, c’est différent.

    Ne voyez-vous pas ce qui se passe dans le monde, certaines évolutions en Afghanistan, voire en Iran, voire certaines nouveautés de la gouvernance Américaines? Et si ce parti des tyrannies se sentait délaissé, peut-être bientôt perdant? La photo récemment prise de convivialité affichée entre Poutine et Erdogan leur donne beaucoup à penser.

    Et est-ce que vous connaissez, vous, des organismes de secours de sensibilité salafi, enfin de la sensibilité s’il y en a une des émirats-unis et de l’Arabie? Parce que moi je me demande si ça existe, si vous voyez des salafis donnants et généreux, faites-moi signe, je veux voire ça de plus près.

    La sensibilité Frères Musulmans, est consciente ou inconsciente d’ailleurs, c’est la sensibilité fédérative de la Nation, fut-elle en rien réactionnaire, ses tenants ne rempliraient pas les prisons des tyrannies. Vivement que se concrétise le rapprochement dont on parle depuis quelque temps entre Fréristes et mouvements dits sheiites, seule alliance capable de gerrer une éventuelle alliance Russe. Vous voyez autre chose vous? Informez-moi alors. A part du vent, qu’avez-vous de profond contre cette jemaha? C’est le seul corps politique de la oumma, qui souffre de son mal et se réjouit de son bien, ce n’était par exemple pas des salafis ni des laïcistes qui se sont naguère levés comme volontaires dans la première guerre que nous a livrée l’ennemi Sioniste en 1948.

    Oumma, cessez de retransmettre des éléments de propagande gouvernementales, ce site est dédié aux Musulmans libres et non pas aux insensés des émirats. Comment ne rougissez-vous pas de cet article lamentable? Ma critique se veut constructive, sinon vous êtes propriétaires de votre site à vous, vous pourriez me censurer ou m’exclure, mais je ne ferais pas ma tawba opportuniste comme l’auteur de l’ouvrage.

    Croissant de lune.

    • Troll pourquoi ? Quelle naïveté ou mauvaise fois ! Les frères musulmans n’ont jamais été une association humanitaire mais bien un mouvement politique qui vise à instaurer un califat mondial. L’humanitaire n’est qu’est un moyen de rallier les musulmans les plus pauvres à leur cause. Ils sont dans le temps long et cherchent à islamiser progressivement les sociétés occidentales. C’est la seule différence avec les djihadistes qui sont dans le temps court et la violence. Les pays arabes, peuples inclus, n’en veulent pas. Il est temps que l’Occident prenne aussi des mesures pour contrer leur dessein colonisateur.

      • @ Zarathoustra, bien que ce soit jour de rentrée scolaire, ne vous croyez pas tenu de répéter des scolastiques apprises par cœur ni des fables de Lafontaine. Vous puisez où vos alléguations? Citez-nous vos sources afin que tout le monde sache si vos sources valent quelque chose parmi les Musulmans. Allez-y, sortez vos liens, puisque si vous avez des infos, ce n’est pas par inspiration céleste je pense, donc d’où est-ce que ça vient? Fâchosphère, grands médias, allez-y, on vous pèsera selon votre poids, sachant que tout le monde sait ici que vous êtes affabulateur et donc à priori, vous êtes disposé non à croire mais à relayer des affabulations et alléguations mensongères.

        Croissant de lune.

      • @ Zarathoustra, mais pourquoi voudriez-vous que l’Islam ou autre phénomène religieux soit a-politique, et que signifie l’a-politisme? Demandez donc à votre ami Souaréba, posez-lui la question à lui, l’Islam devrait-il rester a-politique? Et puisque vous êtes bien optimiste pour nous et que vous nous annoncez ce califat mondial, antienne de la fâchosphère, qu’entendez-vous par califat mondial? Si bien moins que cela, vous vous élevez contre le vœu de Musulmans d’ériger un jour une entité politique panIslamique, qui gouverne la Nation Islamique, demandez à votre ami Souaréba si telle chose est commandée ou non, et si selon lui elle est bonne ou mauvaise? Et selon vous, qu’y a-t-il de bien ou de mal dans toutes ces hypothèses? Sans préjugé ni prêt-à-penser, dites-nous-en selon vous seul, le bien et le mal. Et sans affabulation bien sûr, est-il bon de préciser.

        Moi je serais réjoui le jour proche ou lointain où je verrais la Nation Islamique forte et unie par une entité politique et une gouvernance idoine. L’a-politisme, je ne sais pas ce que c’est, si un Musulman me dit qu’il suffit de s’acquitter du culte personnel, que l’action politique et engagement ne nous est pas commandée, je lui demanderais ses sources Islamiques et il ne les trouvera pas. Notre dine a une profondeur politique, et il est innocent de la notion creuse d’a-politisme, nonobstant les gens qui se disent quiettistes mais qui sont pleins de vide. Mieux, et quitte à vous fâcher définitivement pour le coup, je crois que les grands maux du monde sont incurables sans l’érection d’une entité politique panislamique comme j’en fais le vœu, ou elle arrive et anime le monde vers l’équilibre et le bien, ou l’humanité à échéance plutôt brève aggrave sa barbarie.

        Croissant de lune.

  7. Mais, indépendamment de ce qu’on sait ou ne sait pas sur les Frères musulmans, pas plus que pour l’émir du Qatar ou le roi des Saoud et l’émir de Bahrein, on ne peut prendre pour argent comptant quelqu’un qui dépend des émirs EAU, ce sont tous des marionnettes absolutistes au service d’intérêts étrangers et de banquiers usuraires.

  8. @water water et @Baarir, apparemment vous semblez avoir suivi des cours de hasbara.
    Quand quelque chose vous dérange, n’ayant aucun argument valable à opposer, vous essayez de détourner l’attention avec des suppositions et en dérivant sur d’autres sujets.
    Vous donnez des leçons de comportement aux musulmans, mais il faudrait déjà par vous réformer vous-même.

  9. Excellent article qui confirment que les frères musulmans sont bien liés au terroristes comme aux islamistes. Principale émanation en France : les musulmans de France ex UOIF. Les plus éminents représentants en Europe : les frères Ramadan, petit-fils du fondateur, al-Banna.

    • Du moment que Zarathoustra est confirmé par la gouvernance des émirats dans ses certitudes, enfin non, mais dans ce qu’il présente comme certitudes, alors tout va bien. Et ça se dit anti-système après ça, rien n’est plus téléphoné que ce genre de livre dans les émirats dont la gouvernance n’est pas du dout militante mais Atlantiste, sans en avoir vraiment le choix d’ailleurs, CF Donald Trump et ses trois semaines de survie de ces gouvernements-là. Plus conformiste que les émirats et docile, on meurt. Certins développements récents leur donne probablement des soucis, l’Amérique semble animée d’un désir de repli, bien obligé d’ailleurs, même Macron semble évoluer, certains vont se trouver à découvert, ils auront recours plus directement à l’entité Sioniste pour se maintenir je crois.

      Croissant de lune.

  10. Ce témoignage étonne des gens ?
    Cette confrérie est une escroquerie.
    Al Baghdadi, le faux calife, a fait partie de la confrérie, de l’aveu même de Youssouf Al Qardaoui.

  11. Le mot Emarati contient le doute.

    A supposer que c’est vrai, les frères dit musulmans sont des escrocs, Est ce que cela implique que Ibn Zaid et Ibn Salman et leur savants théologiques sont des anges.

    Je n’aime pas le principe des vases communicants.

    Une chose plus que certaine, la famille Al Saoud était pour les massacres en Algérie des années 90, en parole et acte.

    Les Emirats dites arabes sont pour quelques choses dans la débauche économique en Algérie depuis 99, acye et parole.

    Personne au monde ne peut dire le contraire.

    Les frères musulmans sont bons ou mauvais, ils n’ont rien à voir avec l’Algérie, ni hier ni aujourd’hui.

    • Effectivement, propos douteux, pourquoi ne parler et dénoncer que des années après?Parce que les émirats dits arabes ont pardonné et permis le retour à la maison?Tout s’achète à coup de pétrodollars. Ah, les militants arabes!!!On finit souvent par avoir des remords!

      • On a brûlé le drapeau des Emirats dite arabe, en Egypte, au Soudan, au Yemen , en Tunisie et en Algérie.

        Je ne suis pas militant arabe, encore moins Français.
        L’Afrique du nord dite Algérie, ne m’a jamais intéressé, encore moins demain.

  12. Intéressant, ce point de vue.
    Les relations avec Daèch sont aussi troubles du côté de nos gouvernements occidentaux, les mêmes qui vendent sans sourciller des armes qui contribuent aux massacres de ci de là (Yémen!). Voir par exemple le livre de Chaix : La guerre de l’ombre en Syrie.
    Quant à la commission perçue par les Frères, ces 12,5 % sont en deçà de ce que tant d’ONG pratiquent. Et l’usage des fonds récoltés n’y est pas toujours éthique non plus… A propos d’humanitaire, on se souviendra que l’excuse pour dépecer la Yougoslavie, l’Irak et l’Afghanistan, la Lybie, l’Ukraine etc. était apparemment tout-à-fait gentillette, au secours du peuple !
    Il ne s’agit pas pour moi d’excuser des saletés de diverses maffias à affichage faussement pieux, mais tant qu’à en trouver les responsables, autant chercher plus loin que les boucs émissaires. Je pense aux pétrodictatures bien sûr, mais aussi à l’état d’apartheid “Israël”, dont les cruelles exactions et les besoins en armements arrangent bien les affaires de certains dans nos “démocraties”.

    • Ce type me rappelle le cheikh saoudien(saoud Alquarni) qui a appelé à faire le djihad en Syrie, une fois emprisonné par MBS( mohammed ben salman), il est sorti de prison en déclarant qu’il a abandonné le wahabisme et le terrorisme et appelé à rejoindre la vision du prince!!! Je pose une question simple à cet ancien frérro des émirats. Que pense t’il de ce qui se passe au Yémen où des centaines de milliers de civiles sont morts soit par les bombes larguées par les avions de son pays soit par la famine et les maladies?.

      • Ce qui se passe au Yémen ne dédouane en rien les pratiques des frères musulmans.
        Technique de hasbara bien connue qui consiste à allumer un contre-feu.

      • Salam à notre frère Un Humain. Je t’aprouves sur le cas lamentable de Saoud Quarnine, mais il fallait ajouter que son animation dans le sens de lutte armée en Syrie par volontaires du pays et d’autres n’était en soit qu’obéissance au gouvernant Saoudien, en Arabie, les plus plats valets sont mal payés de retour. Maintenant, ce n’est pas parce que la gouvernance de Dammas semble avoir gagné la guerre intérieure très dégénérée on est d’accord et semble l’avoir emporté sur la lutte armée intérieure que cette lutte armée était une chose mauvaise en soit. Je ne la trouve pas plus qu’inapropriée, inopportune, et encore je dis ça maintenant, puisqu’en ce temps-là, beaucoup de gens sinon tout le monde aprouvait la lutte armée, prolongement du mouvement populaire qui s’est militarisé du fait de la surdité du régime et sa brutalité. Les mouvements populaires en pays Arabes en 2011, voire maintenant sont légitimes, mais peut-être inopportuns, la révolution est légitime si elle a la force nécessaire et suffisante pour l’emporter en gardant la souveraineté du pays et sans aucune ingérance, or, elle n’avait pas cette force, donc elle n’était pas un moindre mal ou meilleur bien, donc elle était inopportune.

        Très tôt, le frère Nabil Ennasri en France a disposé que la Syrie a besoin d’aide mais pas d’hommes, je crois une vidéo de 2012, ce qui est cohérent.

        Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

L’hégire (hijra)

A propos de l’Assistance Médicale à la Procréation (AMP)