in

Trump va dévoiler son “très grand plan” pour le Proche-Orient déjà largement rejeté par l’Autorité palestinienne

Attendu depuis plusieurs années et concocté par Jared Kushner, gendre et conseiller du président Trump, le plan de paix pour le Proche-Orient doit être présenté ce mardi à Washington, en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu. Il est déjà largement rejeté par l’Autorité palestinienne et par le Hamas.

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Sch-trumpf dévoile plutôt le plus grand VOL et la plus grande ARNAQUE de l’histoire humaine, avec la complicité des bédouins émiratis, bahreinis et omanais.

    Au passage bravo la censure des commentaires, n’est ce pas le modérateur du site oumma.com ?

    • BDS marche de tonnerre rantanplan. A tel point que certains lobbys cherchent à rendre cette organisation criminelle en qualifiant ses actions d’antisémites. Et certains boycotts ont pris une telle ampleur que des entreprises ont dû s’excuser, battre en retraite ou s’expliquer pour regagner des parts de marché.

  2. Salam. Et si au lieu d’un plan de paix ce n’était que la prononciation du fait accompli et son agravation cohérente avec les rapports de force brutte et nue? Il n’y a jamais eu de négociation, ni d’opération de paix, parce que l’état Sioniste a la force nécessaire et suffisante pour faire ce qui lui plaît, sans juge ni arbitre ni notaire qui tienne. Ce qu’on a nommé opération de paix, est-ce autre chose que présentation capitulariste de certains vaincus sous une forme qui fut un temps apropriée mais qui ne l’est plus du tout? Demandez à l’émir félon qui étrangle l’Arabie, qu’est-ce qui l’anime vraiment tant contre les gens de Filastine, haine qu’il fait publier de ses chiens abboyeurs? La paix, ça n’existe pas, enfin la paix est un sentiment, une sensation, je me sens en paix, je goûte une paix profonde, je savoure le repos et la paix, la sérénité, aucun sens politique, n’en déplaise aux pacifistes de service ici! Ce qui existe c’est la sécurité, plus ou moins de sécurité, autre façon de nommer la force. On se sentira plus en sécurité à mesure qu’on sera plus fort et on aura meilleur moyen de défendre sa sécurité en la prétendant menacée.

    Donald Trump fera ce qu’il voudra avec l’état Sioniste et de puissants alliés dans la région, sauf s’ils rencontrent une force et une volonté opposée suffisante.

    J’invite tout le monde à la lucidité, l’état Sioniste est militairement fort, il veut garantir son existence sur la plus longue durée possible par ses propres moyens, parce qu’il sait avant nous n’avoir affaire qu’à des vaincus donc d’éventuels ennemis déclarés si les dés tournaient en leur faveur, l’état Sioniste n’a que faire d’entendre parler de paix ni d’aucun sentiment, il garantit sa sécurité et sa prospérité la plus durable possible, c’est axiomatique, c’est mécanique. Donc il lui faut plus de terres bien entendu au-delà des terres dites occupées aujourd’hui et d’autres richesses pour être en mesure de vivre dans la plus totale indépendance. Moi, je comprends ça figurez-vous, n’importe qui comprendrait ça s’il se mettait ou tentait de se mettre dans la peau et l’esprit d’un Sioniste résolu. Il ne suffit donc pas de dire non aux projets que dévoilera Donald Trump, un non n’est qu’une parole, jamais la seule parole ne change quoi que ce soit aux faits concrets qui résultent des rapports de force. Sans une opposition suffisamment forte et résolue, non seulement les projets de Donald Trump se concrétiseront mais ils ne sont certainement qu’une étape de l’accroissement de la puissance Sioniste.

    Croissant de lune.

  3. Je parlais du fiasco iranien et à juste titre, la réponse du berger à la bergère n’a guère tardé:

    “A bord de cet appareil ultra-sophistiqué appartenant à la 430e escadrille expéditionnaire de combat électronique quasiment impossible à pirater ou à brouiller se trouvaient la plupart des responsables des missions clandestines et des opérations noires de la CIA en Asie occidentale et centrale.

    Selon le renseignement militaire russe, de hauts responsables opérationnels de la CIA sont morts dans la destruction de l’E-11 À BACN dont un certain Michael D’Andrea alias l’ayatollah Mike, l’un des responsables de la campagne des assassinats ciblés en Irak, Iran et Afghanistan. Dix-huit autres responsables opérationnels de l’agence sont soit morts ou portés disparus (trois auraient été capturés) selon des sources locales afghanes.”

    https://strategika51.org/2020/01/28/coup-dur-pour-la-cia-en-afghanistan-le-commandement-des-operations-clandestines-contre-lirak-liran-et-lafghanistan-decapite-dans-la-destruction-dun-e-11-a-bacn-a-ghazni/

    Quid du coronavirus ou d’une énième fake news ? A tes souhaits le roy du srass toujours !

  4. Et toujours la même refrain, aussitôt qu’approchent les élections, les candidats ressortent le dossier Palestine et l’agitent sous les yeux du public ébahi sous une pluie de billets verts qui pleut sur ses illusions.

    Une seule chose cependant, les dirigeants américains et occidentaux en particulier, savent que le monde arabe se réunifie peu à peu (islam oblige) et qu’il deviendra suffisamment puissant et donc incontournable. S’ils sont toujours disposés à faire guerre et après l’épisode, que dis-je le fiasco iranien, ils risquent cependant de tomber sur un os si d’aventure ils persistaient dans cette voie belliqueuse tout en pillant les richesses des pays attaqués sans craindre la moindre sanction et en toute impunité. Imaginons un seul instant qu’ils prennent la pâtée et qu’ils claquent la porte de l’hégémonie établie depuis plus de 80 ans, que deviendrait ce prétendu état, ce leurre et surtout cet espion installé au cœur du moyen-orient juste après le découpage et enfin le partage du dernier empire islamique, l’empire ottoman, pour surveiller les “bougnoules” tout en les “invitant” à se mettre sur la gueule, pour éviter qu’un nouvel âge d’or de l’islam ne se reproduise, si son “ange”gardien disparaissait?

    La perfide Albion et son amie la rose parviendraient-elles à contenir la colère des arabes sans son bras armé ou abandonneraient-elles leur petit protégé à la vindicte populaire tout en discourant des droits humains et autres résolutions visant à lever l’impunité des israéliens devenus coupables tout à coup et par conséquent personæ non gratæ ?
    Comme dirait Abraracourcix, c’est pas demain la veille…mais bien malin qui saura nous le dire car c’est sans compter sur une histoire qui s’accélère et qui tend à se répéter.

  5. Voilà donc DEUX IMMONDES CRAPULES, deux voleurs de grands chemins, pire encore, DEUX CHEFS TERRORISTES et ODIEUX CRIMINELS NAZI SIONISTES, sans foi ni loi.

    Donald sch-trump-f n’est rien de plus qu’une marionnette du Mossad.
    Ce méprisable porc est sous leur contrôle par opportunisme et plus sombre encore, sous la pression de leur habituel chantage pour ses travers sexuels notoires.

    DONALD TRUMP CONTRÔLÉ PAR LE MOSSAD Par Awake 14 novembre 2016
    https://ordo-ab-chao.fr/donald-trump-controle-mossad/

    Pourquoi Epstein voudrait la saleté des personnes puissantes, autrement que pour son propre gain personnel, est un mystère.
    Nous pouvons seulement conclure qu’il rassemblait la saleté au nom d’un autre parti, probablement le Mossad et/ou la CIA.
    Les enquêteurs du scandale sexuel impliquant des enfants et Epstein ont présenté un livre de contact contenant les noms et les coordonnées de nombreuses personnalités, parmi lesquelles l’avocat new-yorkais Alan Dershowitz, Donald Trump, le barman Edgar Bronfman, et d’anciens Présidents US, William Jefferson, Clinton.

    “C’EST TRÈS AMUSANT D’ÊTRE AVEC”, DIT TRUMP D’EPSTEIN
    Donald Trump aurait dû savoir que des enfants travaillant en minijupe pour son ami Jeffrey Epstein dans son manoir à seulement 10 minutes de la villa Mar-A-Lago.
    Au pire, Trump a aidé Epstein-Maxwell à se procurer des jeunes filles désavantagées pour l’usine du chantage sexuel que la paire utilisait et/ou Trump était l’un de leurs clients.

    En 2002, alors qu’Epstein utilisait des esclaves sexuels dans ses différentes maisons à New York, Palm Beach et aux îles Vierges, Trump a déclaré au New York Magazine qu’Epstein, son ami de 15 ans, était un “homme formidable”.

  6. Ce n’est pas un plan du président Trump.
    Trump reste un enfant de cœur.

    C’est un plan Al Saoud, Al Nahyan, Egypte de Sissi et l’Iran des ayatos machins.
    Le Sinai république de Palestine.

  7. L’Autorité palestinienne et surtout le Hamas tiennent leur pouvoir sur la population de la situation bloquée depuis des décennies. Si celle-ci perdure, cela arrange bien leurs affaires. Et puis il n’y a qu’à se plaindre en recevant les aides de l’ONU, et surtout celles versées par les pays européens et même, car on préfère ne pas le dire, par les Etats-Unis. Une vraie rente de situation.

  8. Depuis Oslo aucun accord n’a ete accepte par les palestiniens et Israel profite de saisir d’autres partis du territoire avec l’accord Americain,le fait de refuser de parler de cet accord met l’autorite palestinienne hors jeu….et les autres pays arabes ragardent et n’osent pas emettre un avis car leur pere spirituel peut se facher contre eux et l’Iran en profiterait…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Chargement…

0

Un artiste saoudien crée une mosquée à la transparence riche de sens

Algérie : la révolution face aux arrestations arbitraires