in ,

Tollé en Inde : un tribunal interdit le port du hijab à l’école et à l’université

Sous le règne sans partage et vengeur de Narendra Modi, le Premier ministre et ancien leader du parti nationaliste hindou Bharatiya Janata Party (BJP), dans une Inde où les discriminations les plus criantes et les persécutions les plus cruelles pleuvent sur la minorité musulmane, la justice, sans surprise, s’est fait le bras armé du pouvoir.

Dans le sud du pays, le tribunal de grande instance de l’Etat de Karnataka a rendu une décision sans précédent que beaucoup redoutaient, et dont chacun craint à présent qu’elle ne fasse tache d’huile ailleurs, tant elle piétine une liberté individuelle fondamentale garantie aux citoyennes musulmanes par la Constitution : celle de porter le hijab dans les établissements scolaires et universitaires.

Publicité

Tombé comme un couperet sur les frêles épaules de centaines de jeunes indiennes de confession musulmane, le verdict sans appel a tranché en leur défaveur. S’il ne cristallisait que peu d’espoirs, le jugement de la Haute Cour du Karnataka, qui entérine une ordonnance du gouvernement local interdisant le port du voile à l’école, a déclenché depuis plusieurs jours une levée de boucliers à Udupi. 

« Nous sommes d’avis que le port du hijab par les femmes musulmanes ne fait pas partie de la pratique religieuse essentielle de la foi islamique », a déclaré sèchement le juge Ritu Raj Awasthi. 

A ces mots, de nombreuses étudiantes musulmanes voilées et non voilées, toutes profondément indignées, sont aussitôt allées protester vigoureusement sous les fenêtres du tribunal, refusant de se soumettre à ce diktat foncièrement anti-constitutionnel.

Publicité

Alors qu’une immense clameur de colère montait des rangs des contestataires, retentissant avec force dans les rues d’Udupi, Ayesha Imthiaz, qui poursuit son cursus sur les bancs d’une prestigieuse université, a laissé éclater son mécontentement auprès de Reuters. « Nous ne pouvons pas enlever le hijab, nous n’enlèverons pas le hijab !», a-t-elle martelé, avant que sa voix tremblante ne trahisse une inquiétude grandissante face à l’avenir proche : « Nous avons des examens très importants le mois prochain, que va-t-il se passer d’ici là ?».

Outrée, l’Organisation islamique des étudiants indiens a tiré la sonnette d’alarme. « Nous ne voulons pas que cette décision de justice arbitraire puisse créer un précédent national, nous appelons à son annulation », a exhorté son secrétaire général, Musab Qazi, ajoutant avec gravité : « Le verdict du tribunal pourrait encourager d’autres États à proscrire le port du hijab. Donc, selon toute vraisemblance, nous allons saisir la Cour suprême dans les meilleurs délais ».

Mehbooba Mufti, l’ancienne ministre en chef de l’État de Jammu-et-Cachemire

Dans l’Inde de Narendra Modi, qui exalte un nationalisme assoiffé de vengeance à travers la propagation de l’idéologie de l’hindutva (« hindouité » ou une nation pour les hindous), plusieurs politiciens musulmans se sont insurgés contre ce verdict qualifié de « profondément décevant ».

Un euphémisme bien trop doux pour Mehbooba Mufti, l’ancienne ministre en chef de l’État de Jammu-et-Cachemire, qui a dénoncé le caractère éminemment liberticide de cette décision de justice. « Nous parlons d’autonomisation des femmes, mais nous refusons aux femmes musulmanes le droit à un choix simple. Il ne s’agit pas seulement de religion mais de liberté de choix », a-t-elle fermement réprouvé sur Twitter.

Publicité

Publicité

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Mon cher croissant de lune , j’espère que ça va mieux. En toute franchise ,pourquoi ne pas laisser cette petite guéguerre ? En toute franchise , je sais que tu a plus de vecu, de connaissance que moi, mais en toute franchise laisse tomber , car mon raisonnement et ma sagesse l’emporte de loin sur les tiens, tu devrais te faire à cette idée. Je te parle sincèrement .

    Quel est la solution pour les musulmans d’Asie ?

    Celle que vous combattez en France et que vous voulez détruire , cet a dire instaurer une neutralité religieuse au niveau de l’état et dans la société , dans les pays qui présentent de forte minorité. Bien sûr, dans les pays à très faible minorité cela n’a aucun sens Comme en Algérie , et encore..

    Donc voilà une solution concrète et sinon la seule, nul besoin de refaire le moyen Orient comme tu le fait.

    Amicalement .

    • @ Djeser, la sollution est la neutralité religieuse de l’état, admettons, sauf que c’est pas le cas en Inde, la gouvernance Indienne est confessionaliste. Le suicide suggéré et presque forcé des femmes veuves pour accompagner leur mari sur le bûcher funéraire est protégé par la gouvernance actuelle, celles qui s’y opposent sont chassées de leurs demeures et mendient leur survie, ainsi y a-t-il des ONG spécialisées dans les secours aux veuves Indiennes, et en même temps, cette gouvernance à idéologie inégalitariste, contraint les Musulmanes à se dévoiler, donc ta réponse ne marche pas. Neutralité religieuse de l’état donc égalité citoyenne sans égard aux confessions, d’accord, mais comment tu fais ça en Inde? Tu renverses le gouvernement? ou, ou, ou tu sais pas quoi faire, … Je ne crois pas que le quiettisme, la distance et ne pas voire les choses comme elles sont pour ne pas y apliquer un remède relève de la sagesse, ça en a l’air mais c’est pas ça, c’est au mieux de la résignation. Et encore, tu ne serais résigné que pour toi-même tu en as le droit, mais te résigner à la place des autres, non! Pareil en France, il y a une apparente neutralité religieuse mais une pratique de déférence politique devant le CRIF ce qui révolte beaucoup de Français, alors quoi, ça te dérange pas, tu fais comme si tu n’as pas vu? Donc que faire en Inde si des Musulmans n’ont pas ta sagesse de se résigner autant que (toi et pareillement des chrétiens du pays? Non, plus la peine de te cacher derrière ton petit doigt, ton parti-pris et sentiment anti-Musulman perce sans arrêt derrière tes développements, mais quelles en sont les causes?

      Résignes-toi pour ta pomme, tend la joue gauche quand on te giffle sur la droite, ta joue à toi, pas celle des autres.

      Croissant de lune.

    • @ Yves van Havere, si une idéologie et une tendance, si des partisans d’une idéologie parce qu’ils ont le pouvoir en abusent, c’est vrai que ça fout la pagaille. Que trouves-tu d’agréable et de vivable dans cette culture des castes? Pareil, même question s’agissant des femmes en Inde, laquelle est la mieux traitée par son entourage, la Musulmane ou l’Indou? En fait la haine t’égare au point que tu essaies de justifier n’importe quoi sans rien savoir. Tu es nul comme troll.

      Croissant de lune.

  2. ” attendons la réponse des monarchies pétrolières ” , ce verbe incarne bien l’état d’esprit de cdl, qui a le talent d’être prodigue en commentaire mais avare en idée . Tout ce panphlet pour nous nous dire qu’il Faut attendre ??

    Franchement cdl, ai un peu la sagesse de te taire un peu quand tu n’a rien à proposer.

    • Djeser, attendons, si tu préfères, guettons, scrutons. Parce que les monarchies pétrolières que tu chéris investissent en Inde et favorisent en visas son émigration, ils pourraient un minimum protester si le sort des Musulmans leur importait un tant soit peu. Mais on dirait contrairement à tout ce qu’on raconte notamment sur les médias Français, que la politique de l’Arabie et monarchies voisines est d'(infériorisation des Musulmans, politique de faiblesse délibérée. Ah ils ne font les bravaches qu’en s’acharnant sur le peuple miséreux du Yémen et encore, ils lancent des appels au secours ces prostituées péninsulaires lorsque leur quiétude est troublée par quelque frappe bien visée. Sinon, Djeser, un commentaire au sujet des Musulmanes de l’Inde ou est-ce que ça te concerne pas? Question encore, la femme Musulmane en Inde de façon globale est-elle plus libre et mieux traitée que la femme Indoux, ou le contraire, ou sont-elles sur le même plan vis-à-vis de leurs maris et familles? Au travail.

      Croissant de lune.

  3. Du moment que les gouvernements des pays de Musulmans ont choisi curieusement le parti-pris de la faiblesse, qu’y a-t-il de surprenant à ce que les Musulmans dans le monde soient casse-bâton et souffre-douleurs, puisque leurs persécuteurs sont quant à eux partisans de force nationale et sont encouragés dans ce sens par toute la meute de ceux qui nous piétinent. Nous tournons le dos à nos causes, alors ne pleurons pas, les larmes sont offensantes. Il fallait, il faut, non pas le ver le sabre, ni délaisser le sabre, mais tenir le sabre envers et face à tout agresseur, de façon juste. Nous avons largement, enfin nos gouvernements ont préféré délaisser le sabre, nous sommes atteints de faiblesse, oui les femmes Indoux peuvent se vêtir à leur gré quant aux Musulmanes elles se vêtiront selon les contraintes de ceux qui tiennent à la culture de l’injustice, ces partisans des castes qui savent être dépassés, leur idéologie inapropriée au temps présent et à venir, voilà pourquoi ils redoublent de violence. Contrairement à ce qu’on croit, les gens qui ont voyagé dans des pays aussi lointains que l’Inde en gardent plutôt un mauvais souvenir, ce pays inégalitariste ne plaît pas au reste du monde et il le sait. Attendons de voire si les monarchies pétrolières qui ont beaucoup d’échanges avec ce pays et y recrutent la main d’oeuvre qu’ils sont incapables de former visiblement chez eux, attendons de voire leur réaction. Je crains qu’il n’y en ait guère, ils ont délibérément abandonné les causes, ils sont contre la oumma délibérément, ils se sont soumis plutôt qu’alliés à l’entité Sioniste, autre pays de caste, grand ami de l’Inde.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

La Voie vers Dieu (1/2)

L’Adhan résonne dans tous les coeurs