in

Sénégal : Macky Sall, élu président, détrône Abdoulaye Wade

La liesse populaire qui fête l’élection de Macky Sall, l’homme du renouveau sénégalais, tombeur de l’indéboulonnable Abdoulaye Wade, est à la hauteur des immenses attentes que ce changement de pouvoir, fébrilement espéré, cristallise.

 Signe d’une grande vitalité démocratique, c’est un nouveau virage politique qu’amorce là le Sénégal, incarné par l’ex-Premier ministre devenu Président, le cinquantenaire Macky Sall, appelé « l’apprenti » par son rival direct, l’octogénaire Wade qui, malgré un climat explosif de fin de règne, restait irrésistiblement accroché à son pouvoir long de 12 ans, ou du moins ce qu’il en restait.

La presse sénégalaise a salué à l'unisson l'ascension de Sall à la fonction suprême, comme une "victoire du peuple" et de la démocratie, alors que des milliers de personnes rassemblées devant son QG à Dakar exultaient : "Macky président", "Cette fois ça y est!" ou "On a gagné", joignant la danse endiablée aux cris de joie.

Une victoire démocratique d’autant plus remarquable et louable, qu’elle a déjoué pacifiquement un nouveau simulacre électoral, et qu’elle survient quatre jours après un coup d'Etat militaire au Mali voisin, qui a renversé le régime du président Amadou Toumani Touré, juste avant une présidentielle prévue le 29 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sarkozy invente le “musulman d’apparence”

Mohamed Merah sera-t-il inhumé en Algérie ?