in ,

Un robot crée l’événement lors d’un mariage inédit, en présence de l’émir de Dubaï

Une fois n’est pas coutume, le 9 septembre dernier, au cours d’une cérémonie de mariage islamique pleine de surprises, le souverain de Dubaï, Cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum, s’est fait voler la vedette non pas par un de ses sujets mais par un… gentil robot, d’une grande efficacité.

Quand la robotique se met au service de l’homme, cela donne cette union musulmane rondement menée entre deux membres de l’administration dubaïote, Omar al-Ulama et Amal bin Shabib, sous le regard bienveillant et un brin époustouflé de l’émir en personne.

L’innovation, quand elle est à la pointe de la technologie, est la bienvenue à Dubaï, à l’image du mariage récemment contractualisé via un appel vidéo qui a permis de relier les futurs époux, installés avec leur famille respective dans l’enceinte du gouvernement, à un juge du tribunal situé dans une autre aile de l’immense bâtiment, avant qu’une machine robotisée ne fasse son apparition…

Une fois les formalités légales remplies, l’arrivée d’un robot contenant les copies du contrat à signer par les deux parties fut le clou d’une cérémonie qui renouvelle assurément le genre, pour le plus grand plaisir de Cheikh Mohammed bin Rashid al-Maktoum.

En effet, le Vice-président et Premier ministre des Emirats arabes unis s’est empressé de diffuser sur son compte Twitter la vidéo qui a immortalisé cette grande première maritale, placée sous le signe de l’intelligence artificielle, et ce, sans contrevenir à la Charia et à la procédure légale.

Ce qui fera dire à nombre d’internautes enthousiastes : « Sérieusement, l’avenir est ici… et c’est à Dubaï ! ».

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Il faut dire haut et fort ce que la plupart des gens pensent bas.
    L’homme n’est pas une industrie de l’homme , alors on parle de humain en rajoutant oide, ce suffixe n’a aucun sens dans le coran. Ellah n’a pas créé l’homme pour jouer.
    La biomécanique doit être au service des victimes de toutes les guerres saoudienne , temple du feu et sionistes.
    Les El machins ont fait la casse du siècle passé et cette partie de la planète doit retrouver son nom , Hidjaz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les Rohingyas victimes d'”un exemple classique de nettoyage ethnique”, selon l’ONU

Massacre des Rohingyas: les images du rassemblement devant l’ambassade de Birmanie