in

Riyad Mahrez, ce héros du football pour sa mère marocaine et son défunt père algérien

A la veille de chausser ses crampons pour jouer le match de sa vie, Riyad Mahrez, 28 ans, le capitaine de l’équipe algérienne de football, doit certainement être en proie à de fortes émotions indicibles, à mesure que les heures passent, que la tension monte dans les vestiaires et que les espoirs placés en lui se font plus fébriles.

Acclamé par tout un peuple qui a exulté devant son but magistral et libérateur, le héros de la demi-finale face au Nigéria, qui comble de bonheur sa mère marocaine, aura sans nul doute une pensée émue pour son regretté papa algérien en entrant, vendredi, sur le terrain.

Un père dont il faisait la fierté et qui n’est plus là, aujourd’hui, pour le soutenir, l’applaudir et voir son talent s’épanouir au grand jour, durant une Coupe d’Afrique des Nations sur laquelle il a déjà laissé son empreinte.

Peut-être Riyad Mahrez, qui vit le jour à Sarcelles, mesurera-t-il également tout le chemin parcouru depuis ses premiers dribbles effectués en France, au sein de clubs amateurs, avant de traverser la Manche pour endosser le maillot de Leicester City pendant quatre saisons et de s’illustrer dans le prestigieux Championnat anglais.

Publicité

Il se souviendra alors de l’honneur ressenti en étant désigné, en 2016, « Meilleur joueur de l’Année » PFA du Championnat d’Angleterre. Un honneur d’autant plus grand qu’il entrait, dès lors, dans l’histoire du football anglais par la grande porte, en sa qualité de premier joueur arabo-africain à remporter ce trophée très convoité.

A l’approche de la finale contre le Sénégal, le joueur de Manchester City, qui aura à cœur de défendre les couleurs de l’Algérie avec une motivation décuplée, entouré de ses co-équipiers qui aspirent à la consécration suprême avec la même ardeur, n’aura assurément pas oublié un épisode marquant de sa vie : sa sélection en équipe nationale, chez les Fennecs.

Elle avait transporté de joie son père, dont c’était le rêve le plus cher. Un rêve que ce fils inconsolable s’était fait un devoir de réaliser et qu’il espère poursuivre au Caire, sous l’œil attendri de sa maman et le regard tourné vers le firmament.

Riyad Mahrez évoque ses origines parentales : un beau symbole pour le Maghreb uni !

Publicité

Publicité

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Je pensais que Oumma était un site sur les Musulmans et l’Islam et pas pour les Maghrébins,
    Très bien les articles sur l’Algérie mais pas un seul sur le Sénégal pays majoritairement Musulman et avec un diaspora assez importante en France, je trouve ça dommage. Et c’est un Maghrébin qui parle

    • Oui entierement d’accord, aucun mot sur le senegal qui est un pays musulman et c’est pas la première fois, ce site est il pour la promotion de notre religion ou du monde arabe?

    • le site a déjà démontré son tribalisme, hélas …

      un article a été publié pour annoncer la qualification de l’Algérie et de la Tunisie ;
      alors je réagissai en précisant qu’il y avait d’autres équipes de pays tout autant musulmans qui ont été qualifiées et que ne pas le mentionner découlait d’un tribalisme évident. j’ai été purement censuré par injustice.

      quelques heures plus tard, un article venant souligner “l’humanisme” fut publié…

      encore pour beaucoup, l’Islam reste l’affaire des Arabes ou assimilés. est-ce un hasard si l’on persiste à traiter de “converti” un “Blanc” ou un “Jaune” ?

    • Salam et merci du rappel qu’il est bien et nécessaire d’entendre.
      Je ne peux répondre pour le site, mais pour le petit moi, je ne m’inscris dans aucun “tribalisme” que M. Gassama dénonce, les sénégalais étant tout aussi frères que les algériens. Telle est l’obligation de notre foi, de notre humanité, de notre histoire et tels sont aussi mes sentiments.
      Mais, quand vous avez été séparés, vos familles divisées des décennies durant et qu’on a dressé des frontières de toutes sortes à tel point que nulle voix n’est au-dessus de celle des régimes de traîtres; toutes les occasions sont saisies pour exprimer ses opinions.
      Ce problème doit être prix au sérieux par tous nos frères musulmans y compris les sénégalais et nous aider à le surmonter.
      Pour ce qui du foot, je n’en ai jamais été fan et je n’y comprends rien. Dire 1; 2; 3 viva l’Algérie ne veut absolument pas dire que je rejette le Sénégal
      Mais vos paroles sont justes malgré tout et on se doit le rappel; merci encore

  2. J’adresse une requête urgente à tous les supporters algériens qui seront au Caire demain n’challah
    La venue de Bensalah le chef de l’Etat par intérim est annoncée. Une très mauvaise idée mais bon je n’y peux rien et vous non plus.
    https://www.algeriepatriotique.com/2019/07/18/bensalah-prendra-t-il-le-risque-de-se-faire-huer-par-les-supporters-au-caire/
    Quoi que vous en pensiez, s’il vous plait – اسالكم بالله – ne le huez pas, d’un parce que -qu’on le veuille ou non- il n’est ni Boutef ni Saïd ni Ouyahia, de deux parce que jusqu’à preuve du contraire c’est un homme intègre qui n’est pas poursuivi par la justice, de trois, c’est un homme vieux et gravement malade sous chimio et surtout :
    De quatre : Ce n’est pas sa personne qu’il est venu représenter ni le pouvoir en place mais votre pays, l’Algérie و ما ادراك ما الجزائر.
    De cinq : Le linge sale ça se lave en famille, pas chez des étrangers et sous les caméras de toute la planète, gardons notre dignité et notre nif s’il vous plait.
    De six : s’il vous rappelle décidément de trop mauvais souvenirs et que le silence devient insupportable, sachez juste que les plus grandes douleurs sont muettes… et que n’importe comment ce n’est que partie remise puisqu’une fois rentrés au pays votre droit de descendre dans la rue et de demander son départ comme vous le faites chaque vendredi, personne ne peut vous l’enlever.

    Merci infiniment

    • Salam,

      Il fait et faisait partie du regime qui a falsifié les elections , c’est ca être intégre pour vous?
      L’Algerie favorite, vous n’allez pas me dire qu’en cas de victoire le rgime ne va pas récupérer l’evenment à son profit, pour distraire le peuple et essayer de le detourner de son soulevement pour une Algerie libére digne et prospére!

      • و عليكم السلام و رحمة الله
        « Il fait et faisait partie du regime qui a falsifié les elections , c’est ca être intégre pour vous? »
        Les faits et uniquement les faits, pour commencer et selon l’aveu même du Wali d’Oran à cette époque là, il n’a rien falsifié du tout, il n’était d’ailleurs pas en position de le faire par contre oui, le wali a révélé que sur instruction du nabab de l’époque, des sièges ont été enlevés à HMS ou Ennahda je ne me souviens plus et donnés au RND et c’est comme ça qu’il s’est retrouvé « élu ». Bref en bon « fonctionnaire », il a été désigné rien de moins mais rien de plus.
        Ensuite et pour répondre à votre question, non, j’ai été très clair dans ma définition de l’intégrité, être un pur produit du système et faire toute sa carrière au milieu des prévaricateurs les moins scrupuleux de la planète, mais au final et alors que la majorité d’entre eux est soit déjà en prison – parfois carrément en famille – soit poursuivie et en passe de l’être, ne pas –lui – être poursuivi en justice est une véritable performance. Et il n’est pas le seul, au beau milieu de cette faune là, il y a toujours eu des hommes intègres, faibles peut-être, complices forcément, responsables sûrement mais intègres que vous le vouliez ou pas.
        « L’Algerie favorite, vous n’allez pas me dire qu’en cas de victoire le rgime ne va pas récupérer l’evenment à son profit »
        Cette phrase me fait carrément douter du fait que vous soyez algérien, le pouvoir en place qui s’il l’avait pu aurait déjà depuis belle lurette organisé des élections pour jeter le cadeau empoisonné à un autre, récupérer l’exploit des verts ? C’est de l’humour ? Et pour en faire quoi s’il vous plait, convaincre les algériens que tout va bien ? Je ne sais pas ce que vous avez fumé mais c’est de la bonne.
        Au final, là n’est même plus la question, vous voulez que les algériens se donnent en spectacle devant la planète entière et ainsi portent atteinte à leur pays et à chacun des leurs, c’est à eux de décider.

  3. A oui il ressemble beaucoup à sa mère marocaine, “une belle gueule” comme on dit dans notre jargon, attention va t il s’appliquer au prochain match ou faire n’importe quoi comme à la première mitan face au Nigeria quand il a placé sa tête au dessus de la barre transversale et quand il était seul face au gardien et qu’il a tiré sur lui au lieu de la placer petit filet…affaire à suivre.

  4. Khawa Khawa jusqu’à la moelle
    Khawa khawa depuis toujours et pour toujours
    Au-delà du foot qui n’a fait que remonter cette fraternité, les familles sont toujours familles et le resterons. Demandez à l’histoire, consultez la liste des déportés en nouvelle-calédonie, mangez à la table d’Oujda ou de Tlemcen, discuter à Rabat ou à Alger, priez dans une mosquée marocaine ou algérienne … bref
    On a pensé diviser et séparer à jamais; mais non. Les peuples sont toujours là, avec leur idée et leur volonté. Les deux régimes traîtres, made in mama frança, ont fait beaucoup de mal qu’Allah les exclus de sa miséricorde. Pour ma part je ne leur pardonnerai pas.
    Un jour, un frère aîné algérois m’a reproché mes paroles sur le dictateur, pharaonet et fils de la colonisation hassan 2 en me disant: “parlez de vos morts en bien”; attribué au prophète SAW?
    Le VOS m’a interpellé. On n’a rien à voir avec ces gens là.
    On devrait forcer les barrages aux frontières des deux côtés pour les ouvrir immédiatement, laissez les familles séparées se retrouver, aucun visa, obliger les salopards au pouvoir de mettre en place une commission de sages pour nettoyer la crasse de “mama frança” et de ses rejetons, remettre en état et améliorer les axes routiers, chemins de fer et les liaisons aériennes. Signer un traité de défense commune, supprimer les taxes douanières sur les marchandises, encourager les investissements, que l’algérien puisse investir avec autant de facilités et de droits qu’un marocain et inversement. Qu’on s’occupe de nos universités, hôpitaux … de notre marché commun de 80 millions d’âmes. Qu’aucun ne songe plus traverser vers le nord; désormais les richesses-subsistance reviennent aux vrais propriétaires qui sont les deux peuples…

    Que mes enfants aient l’honneur de se marier en algérie sans qu’on ne leur pourrisse la vie.
    Qu’Allah me prolonge la vie pour 3 choses qui au fond sont liées: le retour de la Palestine, la libération des lieux saints et voir le maroc et l’algérie ensemble Ya rabi

    • Le problème est que, ces mots reviennent tout le temps, mais personne n’agit malheureusement…

      Soit les pouvoirs en place sont trop fort, soit malgré la détermination à rassembler les deux peuples, chacun sait qu’il a beaucoup à perdre dans ce combat qui peut être long…

    • Tous les pays du monde sont installés dans leurs frontières, musulmans ou non, pourquoi l’Algérie n’y aurait elle pas droit ? Ses frontières actuelles existaient déjà dans l’Antiquité, il y a deux mille ans au temps de la Maurétanie césarienne avec la rivière Moulouya comme frontière naturelle.

      Les parenthèses almoravide et almohade unificatrices de l’Afrique du Nord d’origine l’une mauritanienne et l’autre algéro-marocaine ( Abdelmoumen et sa tribu étant ” Algériens” ) n’ont duré que très peu de temps: 1040-1147 et 1140-1212 soit moins de DEUX SIECLES, et c’était il y a plus de mille ans ; ensuite les pays de la région ont évolué chacun de leur côté à l’intérieur de leurs propres royaumes indépendants, à commencer par les Zianides de Tlemcen qui ont pris le relais des Almohades côté algérien; enfin les Portugais se sont installés au maroc du 15 ème au 18 ème siècle pendant que les Ottomans s’installaient en Algérie suivis par la colonisation française. Nous n’étions pas collés ensemble.

      Il y a six cent ans au temps de l’Empire ottoman l’Algérie existait dans ses frontières actuelles , les mêmes que celles de l’Antiquité, je ne vois donc pas en quoi deux siècles d’histoire commune qui plus est remontant à mille ans pourraient justifier un mariage entre l’Algérie et le maroc sous prétexte de religion et langue communes. Mariage contre nature entre deux pays de sociologie totalement différentes, et politiquement aux antipodes l’un de l’autre sachant que le maroc est toujours sous protectorat français et inféodé à Israêl.

      Non monsieur, ce n’est pas l’affaire du Sahara occidental qui nous sépare, c’est l’économie, tout simplement. L ‘Algérie n’a pas vocation à être la vache à lait du maroc, du Maghreb ou de l’Afrique. Les Algériens ont tout à perdre avec le maroc et le maroc tout à gagner avec l’Algérie, raison pour laquelle le roi des selfies ne cesse de demander sans honte l’ouverture des frontières terrestres de la drogue marocaine contre essence, farine et touristes algériens.

      Nous pouvons être les meilleurs amis du monde au niveau individuel sans pour autant nous Algériens nous sentir obligés de nous suicider pour vos beaux yeux. Alors gardez vos dealers, vos prostituées et vos miséreux, votre kif et votre camelote en échange de nos ressources, faites la révolution pour sortir l’Est marocain de la misère au lieu de compter sur nous et ôtez vous de notre soleil.

  5. Arrêtez avec ces trucs d’origines marocaine ou je sais pas quoi il est algérien a 200% il le dit lui même dans la vidéo sa maman est de mère marocaine et de père algérien. Je comprends pas pourquoi vous forcez incroyable!!!

  6. J’espère que Mahrez, réussira le rapprochement Alger _ Rabat, bien que je sois contre la politisation du sport.

    Il n y a aucun problème entre sociétés algériennes et marocaines, il y a toujours un problème entre les gouvernement.
    L’un prétend être républicain jusqu’à la moile, et l’autre prétend être royaliste jusqu’à l’ombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

La science et la religion : pour un nouveau débat (4/4)

Phoenix : la catcheuse en hijab qui envoie les hommes au tapis