,

Une responsable de l’ONU démissionne et persiste dans son rapport sur l’apartheid israélien

Le gouvernement israélien est intervenu pour faire retirer par l’ONU le rapport établissant qu’Israël est un Etat d’Apartheid. Du coup, la responsable de la Commission économique et sociale de l’ONU pour les pays d’Asie de l’Ouest, qui avait publié ce rapport, a donné sa démission.

Rima Khalaf, Secrétaire exécutive de cette commission, qui a établi que l’apartheid imposé aux Palestiniens par Israël « ne faisait aucun doute » et a demandé à la communauté internationale de prendre des sanctions face à de telles discriminations, a donné sa démission face aux pressions exercées par Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies, pour que ce rapport soit retiré.

L’ ESCWA, qui comprend 18 Etats arabes, s’était appuyé sur les définitions de l’apartheid telles qu’elles apparaissent dans le droit international.

Mais Netanyahou a poussé des cris d’orfraie parlant de « propagande nazie » et a obtenu ce retrait du rapport du site de l’ONU sur lequel il a été publié.

Merci à nos camarades américains de Mondoweiss qui ont sauvegardé le rapport avant que ce dernier ne soit censuré par les laquais de Netanyahou :

De fait, Rima Khalaf, si elle a donné sa démission, n’en continue pas moins à soutenir le contenu du rapport et le fait que ’les crimes comis par Israel contre les Palestiniens sont des crimes contre l’humanité ».

Le document met en cause la « stratégie de fragmentation du peuple palestinien », constitué de quatre groupes à savoir les Palestiniens citoyens d’Israël, ceux de Jérusalem-Est ; ceux de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, et enfin les réfugiés et exilés hors de Palestine.

Source : Agence Maan News

CAPJPO-EuroPalestine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Aéroport d’Orly : un homme abattu après avoir dérobé l’arme d’une militaire

Le Coran porte en lui des significations infinies