in

Reportage France 2: Israël les enfants enlevés

Leurs parents les ont crus morts à l’hôpital, ils avaient en fait été kidnappés. En Israël, c’est une douloureuse histoire d’après-guerre devenue scandale d’Etat : l’enlèvement, dans les années 50, de centaines d’enfants juifs yéménites, offerts à des Israéliens en attente d’adoption. Des bébés enlevés dans les hôpitaux, ou la face cachée de la Terre promise. Les frères et sœurs des disparus ont aujourd’hui entre 60 et 70 ans, leurs parents près de 90. Ils ont vécu toute leur vie avec un fantôme… Aujourd’hui, le tabou resurgit.
“Un crime organisé”, “Du pur racisme de la communauté ashkénaze envers la communauté mizrahim’, dénoncent les témoins interrogés par “Complément d’enquête”. De fait, les Juifs d’Orient et d’Afrique (“mizrahim”, “orientaux” en hébreu) gagnent 30% de moins que les Ashkénazes, et ont deux fois moins de chances d’entrer à l’université. Leur culture est considérée de façon négative : des discriminations qui dateraient des premières heures d’Israël. En arrachant ces enfants à leurs parents, l’élite blanche était persuadée de faire le bien…

Un reportage de Manuel Tissier et Mathieu Birden, diffusé dans “Complément d’enquête” le 5 octobre 2017.

8 commentaires

Laissez un commentaire
    • les musulmans sont universalistes, alors ils sont concernés par toute injustice qui vise un être humain, un animal, un peuple, une religion, formellement musulmanes ou pas. Dans ce cas ci, le racisme visant des juifs arabes de la part de juifs européens à l’heure coloniale a fonctionné ensemble avec le racisme visant des musulmans et des chrétiens palestiniens de la part des mêmes. Donc en plus de la compassion naturelle qui est l’obligation première de tout musulman, il y a l’obligation seconde de défendre nos intérêts communs. L’islam c’est cela. Sinon, il ne vaut pas plus que les rituels vides de sens pratiqués par d’autres. Votre question pseudonyme Djamila correspond à une logique qui est une logique de type sioniste, elle n’est pas compatible avec l’islam.

      • Tout a fait d’accord, sur le fait que le Musulman doit se sentir concerné par toute injustice quelque qu’elle soit, aussi minime soit elle “on ne fait pas aux autres ce qu’on n’aimerait pas que l’on fasse à soi même”, l’islam est la religion de Dieu, elle concerne tous les êtres vivants de cette planète, le coran est un hymne à la justice. Dieu répond à l’appel d’un opprimé, quelque soit sa croyance ou sa non croyance. “Ne soyons pas plus royaliste que le roi”.

    • Si, nous sommes concernés bien sûr. En effet, si cette histoire s’était produite dans un pays musulman, alors on aurait eu l’ONU et le conseil de sécurité sur notre dos et on nous aurait traité de barbares. Donc c’est bien qu’on sache que ce pays a été fondé dès le début sur des bases mensongères même entre eux.
      Les ashkénazes bien instruits sont très connus par leur racisme envers les sépharades pauvres en général. Cette pauvre famille marocaine aurait mieux fait de rester vivre au Maroc entre les siens que de vivre toutes ces décennies avec ce calvaire.

  1. et oui tout le monde le sait les sionistes sont des enfoirés,et oui pour quoi ainsi macron le fait bien en réponse a Djamila nous sommes concernés parce que ces gens sont des vrais arabes et non des pseudos sémites pas comme les ashkénazes et les séfarades turcs judaïsés ou berbères judaïséjuifs yéménites sont de vrais sémites donc arabes

  2. le fait que la 2 diffuse ce reportage témoigne du fait que le courant est en train de changer. et du fait que le sionisme était bien une forme de colonialisme raciste européen

  3. les Juifs d’Orient étaient et restent une composante du monde musulman depuis plusieurs siècles , les autres , création de Theodor Herzl , doivent chercher une place.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Londres : une jeune employée musulmane du BTP crée deux tenues de travail “islamiquement correctes”

L’escalier roulant du roi Salmane en panne à son arrivée à Moscou