in

Réfugiés : pour Israël, une opportunité de business

 
Les dirigeants israéliens démarchent des pays européens pour leur vendre leur « technologie » en matière de barrières électroniques et autres installations d’obstacles aux frontières, rapporte l’agence Reuters.

Des contrats sont actuellement discutés avec la Hongrie et la Bulgarie pour l’achat de barrières de 5 à 6 mètres de haut, surmontées de barbelés coupants ainsi que de caméras et senseurs.

Evidemment, 25 ans après la chute du « rideau de fer » qui coupait l’Europe en deux, cela ferait mauvais genre. Et l’Union européenne a affirmé –sans qu’on puisse lui faire confiance sur parole, au vu de son comportement général vis-à-vis des réfugiés- qu’elle ne financera pas de telles installations.

Publicité
Publicité
Publicité

Ce qui n’empêche pas Israël de proposer ses services, fort de son expérience en matière d’enfermement des Palestiniens, et de la construction d’une barrière à la frontière égyptienne pour empêcher l’arrivée de réfugiés en provenance du continent africain.

Publicité
Publicité
Publicité

Source: Haaretz

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Hongrie: Des hooligans attaquent des réfugiés syriens (vidéo)

Un pèlerin tourne autour de la Kaaba avec un skate board électrique (vidéo)