in

Rachid Taha: “Je pense que les gens qui sont au pouvoir en Algérie n’aiment pas l’Algérie”

Rachid Taha: "Je pense que les gens qui sont au pouvoir en Algérie n'aiment pas l'Algérie"

Rachid Taha: "Je pense que les gens qui sont au pouvoir en Algérie n'aiment pas l'Algérie"Bien que très attaché à ses racines algériennes, Rachid Taha demeurait très lucide sur la politique des dirigeants algériens. Voilà ce qu'il disait à leur sujet.

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 21 septembre 2018

Bien que très attaché à ses racines algériennes, Rachid Taha demeurait très lucide sur la politique des dirigeants algériens. Voilà ce qu’il disait à leur sujet. “Je n’en veux pas à ce pays.  J’en veux aux gens qui n’aiment pas  ce pays et qui sont au pouvoir. Je pense que les gens qui sont au pouvoir en Algérie n’aiment pas  l’Algérie. Ils aiment leur personne. Je pense qu‘ils ont un coté très… comment dirais-je.. Il y avait un roman, je ne sais plus comment il s’appelle,  j’ai oublié, je crois que c’est Camus quil  avait écrit … Ils ont un côté inhumain. Ils sont devenus des espèces de caricatures de l’occident, des espèces de guignols qui parlent à l’envers.  Pour les comprendre, il faut mettre “rewind”, tu appuies sur une cassette pour comprendre ce qu‘ils parlent. A mon avis, ils ne savent même pas ce qui passe à 100 mètres de chez eux , c’est ça que je leur reproche.  Il y en a plein qui placent leur pognon ici -(en France).”

16 commentaires

Laissez un commentaire
  1. je pense plutôt que les gouvernants en Afrique agissent presque tous de même car ils en ont la nécessité.
    il s’agit de développer leurs capitalismes nationaux, ce qui exige une accumulation primitive telle que la population galère.
    la France a réalisé cette accumulation bien avant et de telle façon qu’il lui était nécessaire de coloniser pour se défaire de ses excédents.
    mais l’Algérie qui n’existe que depuis peu a le besoin de faire ce que la France fit il y a plusieurs siècles dans un tout autre contexte.
    par suite, ce n’est pas qu’ils aiment ou n’aiment pas l’Algérie, car eux-mêmes feraient nécessairement la même politique ; c’est plutôt qu’ils n’ont pas le choix de leur politique. il eût mieux valu demeurer département français car cette accumulation n’aurait pris place et que la situation des Algériens aurait été bien meilleure avec très sûrement un niveau de vie comparable à celui de la métropole.
    c’est cette vérité que les initiés s’emploient à cacher et que les ignares haineux ne peuvent comprendre. s’être battus pour l’indépendance en tuant tant de gens innocents, ça cause des dégâts, et encore pire quand on a tué des gens pour au final… rien.

    • Cher monsieur, quand on dit que nos dirigeants n’aiment pas notre pays, nous parlons de l’équipe actuelle d’origine marocaine qui n’a pas tiré une cartouche pour libérer le pays, pas de leurs prédécesseurs qui étaient d’authentiques patriotes. Ne sautez donc pas sur tout ce qui bouge.

      Si les Français étaient restés en Algérie nous aurions une minorité pied noire aux commandes regardant de haut la majorité algérienne maintenue de force dans l’analphabétisme et la décadence alcoolique comme les Eskimos et les Indiens dans leurs réserves.

      • je ne sais pas si vous dites vrai.
        Bouteflika a été reconnu comme étant un “moujahidine”, non ? il aurait contribué au massacre de harkis, notamment, quand il était en l’Armée de Libération (ou Boucherie) Nationale.

        et quand bien même vous mettriez des “authentiques patriotes”, rien de ce que je dis ne change : il faut, pour que le capital algérien existe, une accumulation primitive, à savoir une pauvreté qui croît. et comme la chose se fait quasiment au XXIè siècle, c’est plus difficile que la France qui le fit il y a plus de deux siècles.
        quant à ce que vous dites pour finir, j’ai un doute là-dessus, surtout au vu des discours d’un Jean-Marie Le Pen qui qualifiait la jeunesse d’Algérie de futur de la France. il y avait un réel changement de paradigme. bien entendu, il y avait des salauds chez les Pieds-Noirs mais pas davantage que chez les “indigènes” -à ce propos, il suffit de voir les quelques massacres qu’ils perpétrèrent alors qu’ils se disaient musulmans, à savoir adorateurs du Seigneur Dieu.

    • “Allez sur YouTube et écrivez : Rachid Taha (??).
      Et visionnez (je ne comprends rien du tout), mdr.
      Vive l’Algérie et ses dirigeants”.
      Et l’orthographe française…

      Mdr, mdr, mdr, mdr !!!

  2. Rachid Taha (Allah y rahmek ou y wesser erlih) il avait totalement raison, il était lucide, les gens au pouvoir n’aiment pas l’Algérie et n’aiment pas le peuple algérien, ils n’aiment qu’eux même et leurs familles. Avec toutes les richesses naturelles que possède l’Algérie, il ne devrait même pas y avoir de pauvres, le pays devrait être plus développé au point où les jeunes aimeraient rester travailler dans leur pays au lieu de le fuir au péril de leur vie !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des réfugiés syriens rentrent au pays

Al-aql wa-l-qalb : la raison et le coeur