in

Que le gouvernement lance des poursuites contre Éric Zemmour pour ses appels à la haine

Éric Zemmour, multi-récidiviste de la condamnation pour incitation à la haine, s'est de nouveau répandu dans les médias tout le mois de septembre 2016 avec des propos stigmatisant désormais tous nos concitoyens musulmans, mais aussi tous ceux ayant un prénom étranger !

S’il n’est pas acceptable de faire preuve de la moindre complaisance envers l’islamisme radical et ses dérives dans un certain nombre de quartiers (pas plus qu’il ne faudrait en avoir envers ses puissants parrains au Moyen-Orient…), il ne l’est pas plus de faire un amalgame scandaleux entre les extrémistes et la masse de nos compatriotes qui les condamnent et qui aspirent simplement à vivre en paix et à s’intégrer. 

Il n’est donc pas possible de rester sans réaction face à un Zemmour déclarant par exemple que :

« L’islam et l’islamisme c’est exactement la même chose »

« Qu'il y n’y a pas de musulmans en France qui vivent dans la paix ni qui soient totalement intégrés »

« Qu’il n'y a pas de musulman modéré, ça n’existe pas »

« Un prénom français, c’est un prénom chrétien »

« Ces gens-là ne devraient pas s’appeler Mohamed, leurs parents auraient dû leur donner des prénoms Français »

« Rachida Dati, Zinedine Zidane, Jamel Debbouze et Omary Sy […] sont moins français que moi »

« Que pour sauver la France, il faut désigner l'ennemi : l'Islam ! »

« Il faut donner [aux musulmans] le choix entre l'islam et la France. »

« Les Droits de l'Homme sont devenus l'arme atomique de destruction des peuples européens » 

Le plus insupportable face à ce déferlement de haine a été l’absence sidérante de réactions tant des journalistes sur les plateaux, des diffuseurs; que des politiques. 

Une telle injustice ne peut que donner le sentiment qu'il existe désormais dans notre pays un insupportable « 2 poids 2 mesures » face aux appels à la haine, au détriment des attaques arabophobes – puisque c’est bien de ceci qu'il s’agit.

Alimentant les haines, cette affaire ne peut donc que contribuer à TOUS nous mettre encore plus en danger. 

Nous demandons donc que le Ministre de la Justice :
1.entame des poursuites contre Éric Zemmour afin que la Justice puisse se prononcer sur la qualification à apporter à de tels propos, et qu’elle le fasse vite – elle a montré il y a peu qu’elle pouvait être très réactive dans ce genre d’appels à la haine…

2.entame également des poursuites contre les diffuseurs, qui se sont montrés clairement complices d’Éric Zemmour en le laissant proférer longuement ses discours haineux – on pense en particulier à RTL.

3.saisisse le CSA afin qu’il sanctionne durement les diffuseurs – et pas par une simple remontrance…

4.étudie enfin un assouplissement de la loi sur la presse, afin que des associations contre le racisme puissent se constituer suite à de tels propos dans le but de porter plainte. Aujourd’hui, ne peuvent le faire que des associations de plus de 5 ans d’ancienneté, qui ont montré ici leur léthargie. 

Le Président Hollande ayant déclaré la Lutte contre le racisme Grande Cause Nationale 2015-2017, nous lui demandons de bien vouloir faire en sorte que le Gouvernement mette ses actes en cohérence avec ses propres déclarations.

Pour signer la pétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Arnaud Montebourg parle de ses origines algériennes (vidéo)

Emmanuel Macron : “L’islam est compatible avec la République”