in ,

Qatar : un basketteur musulman explose de joie à l’annonce de la réouverture de sa mosquée

A l’annonce de la réouverture tant attendue des mosquées, Musa Abdul-Aleem, un basketteur musulman américain qui poursuit sa carrière sous les paniers au Qatar, n’a pu réfréner son enthousiasme…

Au terme de trois longs mois de fermeture rendus nécessaires pour faire rempart à la propagation du Coronavirus dans le luxuriant émirat du Golfe persique, le joueur vedette du Club Al Wakrah a littéralement explosé de joie en apprenant la grande nouvelle.

Auteur d’un démarrage en trombe, il s’est filmé en train de courir à toute vitesse vers le lieu de culte qu’il fréquente assidûment, visiblement heureux de partager son bonheur avec l’ensemble de ses followers. « Le Masjid est ouvert ! » s’est-il exclamé gaiement à plusieurs reprises, avant de s’enquérir auprès d’un gardien assurant la sécurité des lieux : « Est-ce l’Iqâma ? » lui a-t-il demandé, avec une jubilation qui fait plaisir à voir.

Publicité
Publicité
Publicité

« Après avoir entendu l’appel à la prière pour la Salat Maghrib, je me suis préparé à prier à la maison. Mais ensuite quand j’ai entendu l’Iqama en provenance de la mosquée, j’ai été submergé par une vive émotion à l’idée de pouvoir me rendre enfin à la mosquée. C’était juste incroyable ! J’étais excité, je criais de joie, et je suis sorti précipitamment de chez moi pour courir vers la mosquée », a-t-il confié dans sa vidéo devenue virale, le visage traversé d’un large sourire.

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ma grande soeur, juste avant le confinement, à chaque fois qu’elle sortait faire ses courses et en passant devant la mosquée du quartier, elle avait les larmes qui montaient à la vue des portes fermées.
    Les portes des mosquées sont ouvertes à jamais dans les coeurs des musulmans et même de ceux qui ne font pas la prière encore. Jamais elles ne fermeront. Elles sont des portes du Divin. Elles en sont liens du collectif avec Lui.
    Ce collectif qui a perdu beaucoup de son essence, les mosquées lui en presèrve encore un peu.
    Dans notre monde musulman délabré à tous les niveaux, c’est dans les mosquées qu’on se retrouve de notre plein gré, ensemble, avec plaisir et durant les mois du ramadan, écoutant le coran parole du Très Haut et espérant la même chose: le pardon d’Allah et sa miséricorde.
    In châ-Allah, nous accourons vers Al Masjid Al Aqsa, vers Jérusalem -Al qods purifiée de la souillure sioniste et nous y prierons tous. In châ-Allah ya rabbi

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Rencontre avec le musicien Enris Quinami

Maroc : le confinement pourrait impacter les enfants