in

Qatar 2022 – la doxa de l’absurde ?

Selon Camus, l’analyse absurde expose l’homme à la confrontation désespérée entre  l’interrogation humaine et le silence du monde. Si l’on transpose cette analyse à l’attribution  de la coupe du monde au Qatar en 2010 pour une organisation en 2022, toutes celles et ceux  qui demandent l’annulation de cette coupe du monde deux mois avant sa célébration officielle,  où étaient-ils en 2010 ? 

Pendant douze ans, ils-elles ont eu tout le temps de mettre en place des campagnes de  sensibilisation, de boycott, voire de changement de lieu. Tous se sont murés dans un silence  sincère ou hypocrite, beaucoup parmi eux n’ont même pas cherché à savoir comment  fonctionnait le Qatar, quel en était son régime politique, qui construisait les projets  pharaoniques de ce pays, dans quelles conditions… ? Il est de notoriété publique que depuis  des décennies, le Qatar a toujours recruté des ouvriers et des femmes de ménage, plutôt  « bonnes à tout faire » et ensuite les faire travailler dans des conditions indignes où le mot  humanité perd sa raison d’être. 

Publicité
Publicité
Publicité

Depuis des décennies, tous ces immigrés exercent au Qatar, au péril de leur vie pour satisfaire  des oligarques Qataris imbus et repus de pouvoir. 

En 2010, tout le monde le savait déjà ! 

Soudainement depuis le mois d’août 2022, des voix commencent à s’élever pour demander le  boycott, voire de l’annulation de la coupe du monde…Cette frénésie agitant le spectre de  certains milieux médiatico-politiques est-elle aussi vraie que spontanée ? 

Publicité
Publicité
Publicité

Ou alors obéirait-elle à cette nouvelle gouvernance mondiale qui fait florès ces derniers temps  lorsque la doxa de l’absurde l’emporte sur celle de la Raison… !

4 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ca fait une douzaine d’années que la situation est connue. Et on s’inquiète maintenant ?
    Le Qatar, comme les autres états du Golfe, a été jusqu’à il y a quelques décennies, un état esclavagiste et il en reste de grosses traces.
    Comment se fait-il que le Qatar, très petit mais riche pays, dont la population réduite ne s’intéressait pas au football, contrairement à des pays comme l’Egypte, la Tunisie, l’Algérie ou le Maroc, ait obtenu le droit d’organiser un évènement mondial, en plus climatiquement désastreux si on écoute nos écolos ?

    Les conditions d’attribution de ce mondial n’ont jamais été claires. Peut-être un peu de corruption ?
    Platini et le président du foot mondial de l’époque dont j’ai oublié le nom ont été soupçonnés et ont eu des ennuis.

    Mais pour le vote de l’attribution d’un mondial, un grand nombre de pays pauvres, du moins leurs dirigeants footballistiques, appartiennent à de petits pays. Et on peut les corrompre, acheter leurs voix, puisque la corruption est mondialement très répandue.

    • @Leroy : Vous écrivez dans votre commentaire : “Mais pour le vote de l’attribution d’un mondial, un grand nombre de pays pauvres, du moins leurs dirigeants footballistiques, appartiennent à de petits pays. Et on peut les corrompre, acheter leurs voix, puisque la corruption est mondialement très répandue.”

      Je vous invite à lire l’article suivant sur l’implication d’un homme politique d’un pays que vous connaissez bien. Les corrompus ne viennent pas seulement de “petits pays”, mais ils sont simplement de “petites personnes” :
      https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Selon-blatter-sarkozy-serait-intervenu-aupres-de-platini-pour-privilegier-une-coupe-du-monde-au-qatar/1300382

      Et pour vous convaincre plus, l’actualité française pourra vous aider : Mise en examen durant la même semaine du ministre de la justice et du secrétaire général de l’Élysée.
      Vous pouvez utilement lire le dossier publié par Médiapart sous l’intitulé “Lundi noir pour « la République exemplaire »”.

  2. En parlant du Qatar, le cheikh Qaradaoui est mort.

    (Autre information du jour: des archéologues viennent de trouver des fosses communes musulmanes en Espagne datant de la fin de l’Andalousie musulmane, révélant les conditions d’enterrement des “Morsiques”…)

  3. Pour l’instant, en admettant comme totalement vraies les reproches et critiques faits au Qatar, je ne comprends pas la singularité des réprobations, plus vives que s’agissant d’évènements sportifs et autres organisés dans d’autres pays où les conditions de travail, de salaires et d’hébergement ne devaient pas être meilleures. Suis-je le seul à le constater?

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Qatar : le phénomène des salaires impayés sévit

Les Emirats vont fournir à l’Allemagne du gaz liquéfié et du diesel