in

Philippe Lellouche: « On a pas le droit de faire pleurer un enfant dans une enceinte républicaine, et de ridiculiser sa mère »

Publicité

Publicité

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Ceux là ils ont poly visages; عندهم الف وجه…ما انطق في حتى واحد. Nada confiance…Les medias ne sont pas forts , c’est nous qui sommes faibles. C’est justa questions de temps. Chaque chose a une FIN dont le pouvoir de l’être.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Yassine Belattar quitte le Conseil présidentiel des villes suite à la polémique sur le port du voile

17 octobre 1961 : nuit sanglante à Paris