in

Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers: « Je réitère mon soutien à nos amis palestiniens de Jérusalem-Est dans ces moments dramatiques. »

Jérusalem-Est est en danger 

Déclaration de Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers 

Depuis le début du mois d’avril, les Palestiniens de Jérusalem font face à une extrême violence de la part des colons et des forces d’occupation israéliennes, en plein mois du Ramadan. Des dizaines de Palestiniens manifestent pacifiquement chaque soir pour soutenir quatre familles du quartier de Sheikh Jarrah (500 personnes) menacées d’expropriation ce mois de mai. Ces derniers jours, l’armée et la police israéliennes provoquent, mènent des opérations violentes et procèdent à des arrestations de jeunes.

Des heurts ont eu lieu hier dans la Vieille Ville et à la Porte de Damas déjà terrain de confrontation depuis le début du Ramadan. Dans la soirée, l’armée israélienne a violemment attaqué les fidèles réunies sur l’esplanade des Mosquées en pleine prière. Au total, ces attaques ont blessé plus de 175 Palestiniens dont 80 sont actuellement hospitalisés.

Depuis plusieurs mois, des collectivités françaises ayant des projets de coopération à Jérusalem-Est, comme à Silwan, demandent une audience au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères pour alerter et enfin réagir à la menace d’expulsion des Palestiniens de cette partie arabe de la ville.

Publicité
Publicité
Publicité

Aujourd’hui, il y a urgence à ce que la France et l’Europe mènent une action diplomatique d’envergure pour imposer aux autorités d’occupation israéliennes le droit aux Palestiniens de vivre à Jérusalem-Est, dans le respect des conventions internationales et de stopper la judaïsation de ce territoire palestinien.

Je réitère mon soutien à nos amis palestiniens de Jérusalem-Est dans ces moments dramatiques.

Publicité
Publicité
Publicité

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Recommandations du CFCM pour la fête de l’Aïd El Fitr, prévue jeudi 13 mai 2021

Tunisie: la nuit, les vélos sont rois