in

Nicolas Sarkozy oublie de payer l’addition

A plusieurs lieues de l’Elysée, le châtelain de tous les Français en déplacement dans le fief de la Creuse s’est senti l’âme populaire et l’humeur généreuse.

Une immersion éclair, au cœur de la ruralité qui, histoire de faire peuple, a fait une halte au bar incontournable du coin. Ainsi, la tournée éminemment politique a fini en tournée générale gracieusement offerte par Nicolas Sarkozy lançant à la cantonade, qui n’en attendait pas tant, « C’est ma tournée ! », comme le relate le quotidien La Montagne.

Inspiré par la campagne environnante, le mal-aimé des sondages, qui bat déjà la campagne, n’a pas résisté à un compliment fleurant bon la démagogie « C’est un bel endroit, on a envie de s’y installer », avant de remonter dans son carrosse en laissant une ardoise de 6,60 euros. Outre son air vivifiant, ce qu’il y a de bon avec la France profonde, et dans un des départements les plus durement frappés par la disette, c’est qu’elle permet de se refaire une santé présidentielle à moindre frais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un Tunisien sur deux souffre de troubles de la santé mentale

Comment BHL compte libérer la Syrie