in

Les musulmanes peuvent se dévoiler pour travailler, selon l’ancien Grand Mufti d’Egypte

L’ancien Grand Mufti d’Egyte, Dr Ali Goma’a, l’affirme clairement : « Il est permis aux femmes de retirer leur hijab sur leur lieu de travail, si elles n’ont pas le choix ».
Dans une Europe où le voile, empoigné en épouvantail utile, est proscrit dans la sphère professionnelle, à de rares exceptions près, obligeant les musulmanes qui le portent à faire un impossible choix pour gagner leur vie, la réponse apportée par cet éminent savant égyptien à une femme voilée, subissant de plein fouet le verdict rendu en mars dernier par la Cour de justice européenne, a été de nature à apaiser ses tourments, ainsi que ceux de ses coreligionnaires.
C’est dans le cadre d’une vidéo diffusée dimanche sur sa chaîne Youtube que le Dr Ali Goma’a, dont le précieux avis était sollicité par écrit, a soulagé à la lumière du Coran le terrible conflit intérieur qui agite une musulmane vivant quelque part, sur le Vieux Continent, et forcée de se dévoiler pour travailler, comme beaucoup d’autres, en l’occurrence dans une crèche.
« Les musulmans doivent obéir à la volonté de Dieu au mieux de leurs capacités », a-t-il assuré, avant de renchérir : « Si une personne est obligée de faire quelque chose parce qu’elle n’a pas d’autre option, elle n’a commis aucun péché. Ce qui est important, c’est leur intention et qu’ils s’accrochent à leur foi ».

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Rohingyas : Suu Kyi n’ira pas à l’Assemblée générale de l’ONU

Singapour : Halimah Yacob devient la première femme présidente du pays