in

Mise au point du CFCM: le magazine « Valeurs actuelles » confond « martyr » avec « kamikaze »

Dans un article publié dans le magazine « Valeurs actuelles » du 10 avril 2020, son auteur qui ne veut voir dans le concept « martyr » que l’équivalent de « kamikaze » s’est élevé contre cette référence du CFCM en la qualifiant « de rhétorique dangereuse pour l’ordre public ». Il prétend qu’«Il faut s’attendre à ce que des éléments extrémistes, certes marginaux, s’efforcent de propager le virus autour d’eux en enfreignant les règles de confinement ». Son « argumentaire », qui n’en est pas un, comporte de graves accusations aussi choquantes qu’absurdes qu’il n’est pas utile de lister dans cette mise au point qui se veut synthétique.
Dans cet article de « Valeurs actuelles », il est fait référence à un des avis du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) où il est rappelé que les malades qui décèdent des suites d’une pandémie sont élevés au rang de « martyr ».
Pour préserver la vie du personnel funéraire et soignant, le CFCM avait demandé dans cet Avis la suspension de la toilette mortuaire des défunts en conformité avec les principes et les fondements de la religion musulmane.
Le terme « martyr » est la traduction choisie pour le mot arabe « chahid » dont la racine vient du verbe « Chahida » qui veut dire témoigner. En effet, ce terme qui vient du grec ancien « màrtus » qui veut dire témoin, a pris une place importante dans la terminologie de la foi chrétienne et dans de nombreuses traditions religieuses et convictions philosophiques. Dans la tradition musulmane, « chahid » est synonyme de témoin pour une cause juste et noble allant jusqu’au sacrifice ultime pour sauver la vie des autres.
Oui, le martyr n’est pas un concept péjoratif. Il n’a jamais été le synonyme de Kamikaze ou de terroriste. Ceux qui prétendent rechercher le rang de « martyr » en causant la mort d’innocents ne sont que d’abjects criminels. Leur mort, loin d’être l’expression d’un pseudo-sacrifice ultime n’est qu’une abomination pour l’humanité. Les vrais martyrs, dont nous chérirons la mémoire, sont ceux qui œuvrent inlassablement pour qu’après eux la vie continue.
De nombreuses traditions orales du prophète Muhammad (PBSL) évoque le rang et la récompense du « martyr » dans différents contextes. Ici nous souhaitons revenir sur quelques unes de ces traditions choisies parmi celles jugées authentiques (sahih) par les traditionnistes les plus connus et les plus respectés tel que l’imam El Boukhari. À ce titre deux traditions peuvent être citées et analysées.
La première : « Toute personne, en période de pandémie, qui reste confiné chez-lui, en étant patient, en se remettant avec confiance à Dieu et en ayant la certitude que rien ne l’atteindra en dehors de la volonté de Dieu, aura la récompense de martyr (chahid)» (Recueil d’El Boukhari n° 3287).
Cette tradition est souvent invoquée pour inciter les gens à rester chez eux et à empêcher le mouvement des populations entre les lieux touchés par la pandémie et ceux qui en sont encore à l’abri. Elle vient souvent en complément de cette autre tradition : « Si vous apprenez que la pandémie a touché un lieu n‘y allez pas.  Si vous êtes dans un lieu touché par la pandémie ne le quittez pas » (Recueil d’El Boukhari n° 5396).
La deuxième : Le Prophète Muhammad (PBSL) a assisté au décès de l’un de ses compagnons. La fille de celui-ci informa le prophète que son père se préparait à participer à l’effort de guerre et souhaitait être parmi les « martyrs ». Le prophète dit : « Dieu donne à chacun selon son intention. Qui considérez-vous comme martyr ? Ils répondirent : celui qui tombe dans le champ de bataille. Le prophète Muhammad (PBSL) leur dit : Le rang de martyr est accordé à sept autres que celui qui se fait tuer dans le sentier de Dieu, et de citer celui qui décède dans une pandémie, dans une noyade, dans un incendie, dans l’effondrement d’une habitation, la femme suite à un accouchement difficile, … » (Sunan d’Abou Daoud n° 3111).
Au moment où la notion de martyr est sujet de perversion abjecte et de détournement à des fins criminelles par des terroristes et adeptes de la mort, il convient de rappeler avec force que cette notion de « martyr » a toujours été synonyme de sauvegarde de la vie sous toutes ses formes, si bien que le coran en parle dans ces termes « Ô croyants ! Cherchez du réconfort dans la patience et la prière ! Dieu est, en vérité, avec ceux qui savent s’armer de patience. Ne dites pas de ceux qui sont tombés au service de Dieu qu’ils sont morts, car ils sont bien vivants, mais vous n’en avez pas conscience » (Coran 2 : 153-154).
C’est exactement ce sens qui ressort de toutes les traditions prophétiques que nous avons rappelées. En effet les deux premières appellent les croyants à rester chez-eux pour sauver leur vie et celle des autres en limitant la propagation de la pandémie. Aujourd’hui, toutes les autorités sanitaires mondiales considèrent le confinement comme l’un des moyens les plus utiles dans la lutte contre les pandémies et pour la sauvegarde des vies.
Par la deuxième tradition, le prophète Muhammad (PBSL) a voulu attirer l’attention sur d’autres formes d’abnégation et de sacrifice que celle qui s’exprime dans les guerres entre les hommes.
Le premier cas (pandémie) évoque celui des victimes des pandémies. Il englobe les malades endurants malgré leur souffrance et leur douleur, et le personnel soignant. Ces femmes et ces hommes, qui se sacrifient jour et nuit pour sauver des vies, sont les témoins d’une abnégation qui honore l’humanité.  La société leur est redevable à tout jamais.
Le second cas (noyade) doit nous faire penser à ces femmes et ces hommes qui sont à l’œuvre pour sauver d’autres au risque d’être eux- mêmes emporter par les eaux. Ceux-là aussi, nous leur devons respect, reconnaissance et gratitude.
Le troisième cas (incendie) doit nous rappeler ces femmes et ces hommes, soldats du feu, qui ont perdu leur vie en voulant sauver des flemmes des humains, des animaux et des forêts ou des champs de récole. Ces soldats ont cherché à sauvegarder la vie sous toutes ses formes en risquant de rencontrer la mort mais sans jamais la chercher.
Le quatrième cas (effondrement d’habitation) nous rappelle ces femmes et ces hommes qui s’introduisent dans les ruines de tremblements de terre pour sauver les ensevelis sous les décombres. Ils le font au risque de leur vie. L’attitude de ces vaillants et valeureux personnes force le respect de tous.
Le cinquième cas, de la femme qui meurt en accouchant, doit nous rappeler la grandeur de nos mères et leur sacrifice. Aux oublieux qui osent mettre la main sur une femme, la violenter ou l’agresser, le prophète Muhammad (PBSL) rappelle que celles qui prolongent la vie de l’humanité jour après jour ne le font pas sans sacrifice.
Alors que notre pays traverse une période très difficile, il est regrettable de voir certains entretenir la confusion. Chaque mot compte, soyons vigilants.
Mohammed Moussaoui
Président du CFCM

Publicité
Publicité
Publicité

Commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam, il me semble que le pape de Rome pendant la semaine sainte a dit des choses semblables touchant aux soignants qui contractent la maladie et en meurent. Faudrait remettre la main dessus, je sais plus exactement l’énoncé et la terminologie employée mais quelque chose d’équivalent. A ceci près que le pape a plus de souveraineté que l’aplaventriste CFCM que je ne respecte pas, l’évocation du pape de Rome m’honnore mais pas l’évocation du CFCM, donc la même parole ou équivalente venant de source différente n’a pas le même sens, le pape est souverain et autorisé, le CFCM qui essaie ici de se justifier lamentablement ne recueille que les fruits de son aplaventrisme de larbin, quoi qu’il dise, quoi qu’il fasse, on le blâmera mais puisqu’il a laissé s’établir le blâme sans le redresser, en quoi est-ce désolant? Si la situation ne vous plaît pas, alors taisez-vous vous ferez moins de mal et les valeurs actuelles ne pourront pas vous blâmer, ou bien dissolvez-vous, rendez votre tablier et allez vous ch »ercher un vrai travail pour gagner votre vie au lieu de vous engraisser des biens des Musulmans! Qu’est-ce que ça peut vous fouttre ce qu’a écrit les valeurs ou tel ou tel, vous avez rampé avec Manuel Valss, avec Macron et depuis Sarkozi, quelque part il est juste et légitime par ironie du sort que vous soyez blâmés et piétinés. Allez, essayez de vous en expliquer sur les radios et les médias avec une langue laborieuse et accent d’élocution pas facile et des erreurs de grammaire et de syntaxe, il n’y a en vous aucune noblesse, les Musulmans ne vous doivent rien et votre mal à vous me laisse moi indifférent. Vous serez questionnés au jour des comptes, vos discours allambiqués ne vous serviront à rien. Si vous aviez une once de courage et d’honneur, rendez les clefs de votre bureau, cessez d’exister, vous êtes inutiles au mieux, probablement nuisibles. A chaque fois que j’entends un des vôtres à une radio, j’en ai honte, vous n’êtes pas des Bossuets Musulmans, or c’est ça qu’il faudrait pour élever notre dine en terre de France. Si mon blâme est un péché je ne veux pas en être absout!
    Croissant de lune.

  2. Rappel : les christianistes prêchent un retour au moyen-âge et la restauration de l’inquisition. Par ailleurs, chez les christianistes fondamentalistes intégristes pro-sionistes (j’ai à peu près fait le tour concernant valeurs actuelles), la raison est mise de côté. Ils ne raisonnent qu’avec le coeur (rempli de haine envers les musulmans (et les juifs mais ils n’osent pas le dire par soumission aux sionistes)). Et vu que la seule religion qui mérite d’exister selon leurs fondamentalistes intégristes est le catholicisme néo-païen, il ne sert à rien de perdre du temps avec ces extrêmistes. Les athéistes républicanistes ne s’en occupent pas très bien d’ailleurs. Il faut demander à l’État leur interdiction. En lisant leurs mensonges, j’ai l’impression de lire des faux chrétiens. Ils me semblent être la réplique exacte de daesh. Comment se fait-il qu’ils soient autorisés ? Ces derniers temps, ils tentent une soumission totale au sionisme en devenant des sous-sionistes larvés un peu partout. Tout comme daesh. Ce sont les idiots utiles des islamophobes du système. En fait, ils l’ont toujours été, ils changent juste de clergé sans trop réfléchir. S’il y avait un clergé chiite en France, ils s’y soumettraient également. Mais l’islam étant ce qu’il est, il prêche la liberté de culte et de la raison. Il ne faut pas oublier que les athées sont les plus détestés par les christianistes, que les chrétiens sont les plus détestés par les athéistes et que les juifistes sont tantôt pour l’un tantôt pour l’autre, et se retrouvent donc détestés par tous. L’islam doit protéger les opprimés.

      • cheyenne12, à chacun sa croyance oui mais il n’existe nulle part dans le monde de partis officiels et autorisés prônant la xénophobie, le racisme, l’apartheid et/ou l’extermination au sein des pays dits musulmans. L’islam protège contre ce genre de dérives. On ne peut malheureusement pas en dire autant concernant les juifs, les athées et les chrétiens. Ceci dit, nous avons une chance, nous les musulmans d’Europe, c’est que dans le ramassis de partis politiques racistes et extrêmistes, aucun n’est tenu ou créé par des musulmans. Là encore, malheureusement, on ne peut en dire autant des autres croyances.

        • Kalim : Tu as raison, les partis politiques en islam, visent plutôt du coté terrorisme, le Hezbollah, le Hamas, les Gardiens de la Révolution, le parti Baas, les Talibans !
          Alors quand a choisir, je me sens plus en sécurité, avec les partis que vous critiquez !

          • C’est bien ce que je disais. Vous en appelez à l’extermination des Libanais, des Palestiniens, des Iraniens, des Syriens et des Afghans en vous réfugiant chez les partis génocidaires et extrêmistes.
            Personnellement, je ne me sentirais pas en sécurité derrière des partis nazis à votre place.

  3. @ Le CFCM, cessez de ridiculiser les Musulmans, vous vous auto-flagellez seuls si vous voulez, allez vous débrouiller avec les « Valeurs Actuelles », comme vous avez toujours fait, votre aplaventrisme augmente leur virulence, mais allez-y seuls, n’aprochez pas des Musulmans qui sont innocents de vous et de ceux qui vous ont nommés, ceux qui vous commandent et vous nourrissent. Ne nous impliquez pas dans vos échecs à vous, allez au diable le VFCM honni!
    N’essayez pas de faire croire que les Valeurs Actuelles ne savaient pas ce que vous écrivez laborieusement, bien sûr qu’ils savent, c’est vous qui affectez ne pas comprendre ce dont il s’agit vraiment, il s’agit de propagande votre mise au point ne sert à rien, sauf que vous nous ennuyez sur Oumma. Il y en a marre de vous!
    Croissant de lune.

      • Salam mon frère Kalim, l’utilité du CFCM je la cherche, je ne la trouve pas encore. A quoi sert cet organisme, n’y avait-il rien avant son apparution? Exemple, il n’y a pas de conseil Français du culte Chrétien, il y a différentes sortes de Chrétiens, certains évangélistes ne prennent même pas la peine de se déclarer associations cultuelles. Je ne vois pas en quoi ça nous a fortifié, au contraire quand il y a des rivalités stupides au CFCM, question de je ne sais quel poste, ça rivalise en concessions et capitulation qu’on ne leur demandait pas devant les médias grand public. Nous avons ici été témoins d’une tentative assez grossière de substituer au CFCM je ne sais plus quel organisme qui aurait levé une taxe carément, avec l’ex-banquier Hakim El-Karoui dont on parle moins maintenant, le CFCM n’a pas vraiment élevé la voix au moment d’un certains sé-pa-ra-tis-me présidentiel ou ils l’ont élevé faiblement parce que moi j’ai rien entendu. Même question modernisation ou quoi, en 2013, Dalil Boubaker voulait passer à la table astronomique mais étant faible et c’est normal, il est CFCM, devant on va dire une division ordinaire, une fronde, eh bien il a changé lamentablement d’avis, il a sottement arbitré vers la vision lunaire soutenu paraît-il de Manuel Valss. Une fois j’ai entendu justement en 2013 au moment des manifs pour tous, j’ai entendu Mohammed Moussaoui interrogé sur une radio, j’en ai eu honte pour lui, le journaliste constatait son hésitation son indécision, manifester ou pas manifester? Au moins à l’époque Tariq Ramadan tenait contre les manifs, mais le CFCM est trop poltron pour se décider à quoi que ce soit alors moi, ça me gave.
        Croissant de lune.

        • Bonjour C2L,
          je crois que le cfcm sert pour le dialogue entre l’état et « les représentants de la communauté musulmane de france » (je met des guillemet car cela ne fait pas l’unanimité), et cela existe aussi pour les catholiques : https://eglise.catholique.fr/conference-des-eveques-de-france/369918-instance-officielle-de-dialogue-entre-letat-et-leglise-catholique/
          après que cela fonctionne ou non…c’est un autre débat.
          cordialement

        • Pour les musulmans ? Rien. Ils ne se sentent même pas redevables envers nous tellement ils sont déconnectés. Je n’ai jamais pris connaissance d’un bilan d’action ou programme culturo-cultuel pour les musulmans. Aucun projet connu. Rien, niet. C’est le néant. Ça doit se gaver de couscous et se complaire en faisant des tournantes politiciennes. Ce sont en quelque sorte les jouets de l’Etats, les idiots utiles du système.
          Quant à El Karoui, son objectif était perdu d’avance. L’islam est tout sauf pyramidal. Chercher à constituer un pseudo-clergé financier, c’est se retrouver à lutter spirituellement contre l’islam et les musulmans dans un combat inégal et perdu d’avance car chacun à un avis très personnel.
          La France devrait s’en réjouir mais apparemment non, car la tradition veut que la République puisse avoir le contrôle sur tout, ce qui au passage est anti-laïcité. L’islam ne peut être soumis car universel alors que les musulmans sont déjà citoyens. La liberté des citoyens a toujours dérangé le pouvoir et celle-ci se joue dans le coeur et nulle part ailleurs. Laissons-leur leur béni oui oui et occupons-nous de nos affaires.
          Ah j’oubliais, l’islam est démocratique, l’une des traditions est d’élir un représentant des musulmans. Cette tradition existe depuis toujours. Ils seraient inspirés de créer des élections dans les mosquées. À ceci près que nous n’élisons que des personnes connues. Pas des personnes parachutées. Tout part de la base pour remonter ensuite. Cela donne une élection avec des élus locaux, puis ces élus élisent d’autres élus qui élisent le grand élu dont les décisions sont collégiales et qui doit rendre des comptes annuels à tous les élus. Son renouvellement doit également être annuel.
          Cela donnerait naissance à un véritable conseil qui se renouvellerait sans cesse. Mais on voit bien que ce n’est pas l’objectif puisqu’il s’agit de donner des ordres d’en haut avec autoritarisme et pas de discuter horizontalement et démocratiquement. Du coup, mis à part des projets consistants à mettre la main sur la manne financière, rien ne naît de vertueux et totalement désintéressé. Par principe, nous ne pouvons qu’être contre ce genre de faux conseils et faux représentants en les invitant à agir mieux et plus démocratiquement. Leur premier objectif devrait être de régler la problématique de représentativité afin que des personnes plus compétentes, plus représentatives et plus acceptés puissent prendre le relais. Il faut laisser la place à tout le monde. Un conseil national qui ne réunit pas tout le monde est à la base déjà problématique et n’a à l’évidence aucune compétence managériale. L’humilité impose de s’entendre avec tout le monde en laissant un espace d’expression à chacun.

  4. Il faut se souvenir qu’un Kamikaze était le nom donné aux pilotes japonais qui effectuaient des actions suicides avec leurs avions en se lançant contre les porte-avions américains.
    Le moins qu’on puisse dire c’est que c’est très loin d’un soignant que nous allons considérer comme un martyr car il est mort en tentant de sauver des vies!!!
    Mais le caractère anti-islam de Valeurs Actuelles n’est plus à démontrer.

  5. Une fois encore, le CFCM, crée un faux débat, parce que le désir du kamikaze, c’est de mourir en martyr. Mohammed Moussaoui, ne trompe personne, a vouloir toujours polémiquer, sur tout et sur rien, il veut simplement montrer qu’il est efficace, en vue des prochaines élections du CFCM !

  6. QUELLES SONT LEURS VALEURS ACTUELLES ?dans tous les reportages diffuses a la tv sur les
    HEPADS ,je n ais pas vu une seulle personne d origine africaine ou maghrebine dans ces etablissements pourquoi n ont ils pas fait ce constat? ,a mon avis ce sont leurs parents les martyrs
    ils se rendent contre de cela ,et essaie de reporter leur egoisme sur les autres ,pour nous restes confine avec nos parents c est juste un acte d amour et de foi

Laisser un commentaire

Chargement…

0

Pour l’ancien directeur Général de la Santé: « Nous sommes dans la pire semaine »

Covid-19 : l’Adhan retentit dans des quartiers de Montpellier en signe de soutien aux personnels soignants