in

Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, grand lecteur d’Ibn Khaldoun

La toile virtuelle géante qu’il a tissée l’a rendu riche et célèbre, Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook, se passionne pour les algorithmes, mais pas seulement… Il aime aussi dévorer des livres à ses heures perdues.

Savez-vous quel est son livre de chevet ? C’est l’œuvre monumentale « Muqaddima » née sous la plume de l’illustre Ibn Khaldoun. « Mon livre de prédilection pour l’année à venir est sans conteste Muqaddima d’Ibn Khaldoun ».

Les grands esprits se rencontrent à des siècles de distance… Ou quand le pionnier de la mise en réseau du monde remonte le temps, jusqu’en 1377, pour s’imprégner de la vision médiévale du monde du précurseur de la sociologie moderne.

« Cette histoire du monde écrite par un intellectuel qui a vécu dans les années 1 300 est passionnante ». «  Il se concentre sur la façon dont les sociétés et la culture interagissaient, y compris la création de villes, la politique, le commerce et la science. « C’est fascinant de découvrir la vision du monde de cette époque lointaine ».

Publicité

Publicité

11 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Nous sommes censés admirer ce sioniste qui a mis Facebook à la disposition de Netanyahou pour faire taire les Palestiniens et ceux qui les défendent, parce qu’il daigne lire Ibn Khaldoun?

    Ibn Khaldoun n’en a rien à faire et nous aussi ! Lorsque la liberté d’expression sur Facebook sera garantie pour tous y compris les Arabo-musulmans, là on réfléchira si on lui accorde du crédit ou pas pour son ouverture d’esprit! Pour le moment ce n’est que de la curiosité malsaine!

    • Nanita, parfois on a l’impression que vous n’aimez ni les sionistes, ni les Juifs, ni les Occidentaux, ni la France, ni grand monde d’ailleurs…

        • en signalant que vous ressentez de la haine pour les autres ethnies hormis la votre, vous vous signifiez clairement en publique être raciste. Faites attention vous pourriez vous attirer de gros ennuis en étant poursuivie.

          • Il ne vous est pas venu à l’idée que ne pas aimer peut signifier indifférence ? Alors j’attends votre plainte et vous prédit sans trop me forcer que vous perdrez votre procès !

  2. J’ai eu la chance et le plaisir de lire “Ibn Khaldun’s Philosophy of history” par Mushin Mahdi (Phoenix books, University of Chicago Press, 1957); Je trouve qu’il est un auteur excellent, avec une compréhension de la société de son temps, mais avec tellement de finesse aux niveaux psychologique et sociale, qu’il est compréhensible que ses oeuvres aient pu dépasser les époques. – – – – Ce que que le boss de Facebook Zuckerberg en fait je ne sais pas trop..

  3. Avant lui, Maimonide l’illustre savant juif était fasciné par Al Farabi au point de le surnommer le deuxième maitre (Le premier étant Aristote). Maimonide est le deuxième Moise pour les juifs.

    Eux lisent, s’instruisent,, jettent un coup d’oeil chez tout le monde en toute humilité.et s’abreuvent de toute sagesse. C’est bien cela qui a fait leur suprématie !

    • Vous êtes sur que c’est en toute”humilité” ? Ce n’est pas plutôt dans un but hégémonique pour vider de sa substance toute culture qui leur déplait ou leur fait de l’ombre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité

Des enseignants tunisiens s’insurgent contre les mots “Etat d’Israël” lors de l’examen d’histoire/géographie

Projet de film et tournée en France en mémoire de Razan El Najjar