in

Les “marchés aux esclaves” en Libye dénoncés par l’Organisation internationale pour les migrations

C’est un cri d’alarme contre l’existence de « marchés d’esclaves » en Libye qu’a lancé mardi l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), dénonçant l’inhumanité de pratiques d’un autre âge infligées à des victimes toutes désignées, d’une extrême vulnérabilité : ces damnés de la terre de notre époque tourmentée que sont les migrants, en l’occurrence originaires d’Afrique de l’Ouest.

« Vous allez au marché, et vous pouvez payer entre 200 et 500 dollars pour avoir un migrant et l’utiliser pour vos travaux », s’est indigné Othman Belbeisi, le chef de la mission de l’OIM en Libye, en conférence de presse à Genève.

Témoignages à l’appui, émanant notamment de ses équipes en poste au Libye et au Niger, corroborés par les récits des migrants eux-mêmes, l’OIM a retranscrit par écrit les histoires terrifiantes relatant la vente moyenâgeuse sur des places publiques, voire dans des garages, de centaines d’hommes et de femmes. Ils sont « vendus en public, assis par terre », a précisé à l’AFP un porte-parole de l’OIM, Leonard Doyle.

Dans son communiqué tragiquement édifiant, l’OIM met en exergue le terrible témoignage d’un migrant sénégalais qui, après avoir acquitté la somme de 320 dollars auprès « d’un trafiquant d’êtres humains pour se rendre en Libye depuis Agadez, au Niger » et avoir passé deux jours dans le désert, « dans un véhicule tout-terrain », s’est retrouvé projeté dans un marché d’esclaves. Son chauffeur, une fois arrivé à destination, à Sabha, dans le sud-ouest de la Libye, ayant en effet prétendu qu’il “n’avait pas été payé par le trafiquant.”

Une fois vendu, ce Sénégalais a été conduit dans des sortes de “prisons”, dans lesquelles les migrants subissent les pires sévices, tandis que les ravisseurs monnayent leur libération auprès de leurs familles contre une rançon. Dans son calvaire, cet homme a réussi à se rendre indispensable à ses geôliers en tant que traducteur, échappant ainsi miraculeusement à leur déchaînement de violence.

Toujours selon les témoignages recueillis par l’OIM, le sort des femmes est tout aussi effroyable : elles sont purement et simplement réduites à l’état d’esclaves sexuelles.

« La situation est désastreuse. Nous savons que les migrants qui tombent dans les mains des trafiquants sont confrontés à la malnutrition systématique, aux abus sexuels et même au meurtre », a alerté Mohammed Abidker, directeur des opérations d’urgence de l’OIM, en dépeignant un bien sombre tableau.

14 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Salam ‘alaykoum,

    Ecoeurant de lire cela !

    Si certains se posent encore la question, du pourquoi les pays arabes semblent frappés d’une malédiction (Irak, Syrie, Palestine, Yémen, Lybie etc.). Et qui ne semble pas prête de s’arrêter.
    En voici une explication.

    { […] En vérité, Allah ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change pas ce qui est en lui-même. } [ Sourate 13 – Verset 11 ]

  2. Proprement irréaliste…

    Ces descendants d esclavagistes et autres commerçants d’être humains sont indignés…
    Vous me dégoûtez vous autres qui avez mis en place le commerce triangulaire et qui aujourd’hui jouaient les vierges effarouchées.

    Cette situation vous choque ? L’occident est pleinement responsable de ce chaos et voudrait se faire passer pour un arbitre neutre et plein de bonnes intentions…

    On connaît la musique et cet air de démocratie imposée que vous jouez quand cela vous arrange!

    Examinez vos consciences et regardez avec lucidité votre sanglant passé…. peut être cela vous rendra plus humble et moins grande gueule et va t’en guerre sous n’importe quel prétexte (je sais que je rêve en croyant que l’occident sera Un jour rongé par les remords… mais je me plains à rêver c’est comme ça…)

    • Trop facile d’accuser toujours et encore l’occident pour tous les maux du monde !

      Ok les occidentaux il y a des siècles ont participé au commerce triangulaire mais les arabes et africains ont pleinement participé également ! Pas uniquement les occidentaux !

      De plus, de nos jours l’esclavagisme existe toujours surtout en pays africains, du moyen-orient et parfois d’Asie !

      Les pays d’occident du XIXème siècle ont leurs fautes mais les pays africains, asiatiques et orientaux également !

      Ce ne sont pas les occidentaux qui faisait des razzias sur les côtés, qui pillaient, enlevaient des hommes et des femmes pour les revendre en afrique ! Mais les musulmans des pays nords africains !

      Je suis pour la reconnaissance des attrocités faits dans et par les pays dits occidentaux mais tous doivent reconnaitre que tout n’est pas blanc et noir….

  3. L’esclavage est une tradition ancienne et récente à la fois. La dernière caravane de noirs à avoir traversé le Sahara à pied jusqu’à Tripoli, c’était en 1935 !
    Mais bien d’autres routes existaient, suivant la vallée du Nil, passant par Tombouctou, Marrakech ou les ports de la mer Rouge, Dar es Salam et Zanzibar.

    Lire à ce sujet “L’esclavage en terre d’islam”, de Malek Chebel, récemment décédé.

  4. Il ne s’agit pas de savoir si l’esclavage est une tradition : chacun sait que c’est une institution qui a toujours existé partout, ni de vouloir que l’Occident soit rongé de remords (à quoi cela servirait-il ?) En revanche, il faut combattre, dans la mesure de nos moyens, bien insuffisants d’ailleurs, les responsables politiques de la situation en Libye : l’impérialisme américain et ses valets, français ou israéliens (ou les deux : voir le lobby qui n’existe pas). Les élections en France sont une occasion de le faire, en choisissant les candidats sérieux les plus nettement engagés contre le colonialisme. Je rappelle qu’il y a dans notre pays 4 ou 5 millions de musulmans qui, au lieu de pleurnicher, feraient mieux de se servir de leur bulletin de vote.

    • Bonjour,

      Oui pourquoi avoir des remords ça ne sert à rien d’examiner son sanglant passé pour continuer à répéter les mêmes erreurs (crimes)….
      L’ironie sera le ton utilisé pour cette réponse à votre interrogation.

      Pour ma part, je parle en mon nom et je ne fais pas de généralités sur tel ou tel groupe de personnes.
      Vous faites dans votre commentaire preuve d’un manque de lucidité et véhiculer un cliché nauséabond, les “musulmans” (d’abord que savez vous de cette religion? Il serait temps pour vous élever de cesser de cataloguer les gens suivant leurs cultures ou leurs religions) comme vous l’écrivez ne pleurnichent pas! Ils se réveillent et réclament du respect et leurs droits!
      Vous et les votres (ici, j’utilise la même généralisation que vous le faites), donc vous et les votres êtes des pleurnicheurs et des loosers, La preuve en est est que vous vous en remettez en une élection et en l’homme providentiel…
      Quelle stupidité tout de même…

      Continuer à lécher le derrière du peuple auto élu (rires) et à cracher votre haine sur la cible du moment.
      La lâcheté et la couardise vous sied à merveille à vous et à vos semblables.

      Allez en paix 😊

      Bonne journée

      Salsa

  5. Asalamoualeykoum. C’est vraiment malheureux car inhumaines ces pratiques. A quand la justice en Afrique. A quand le réveil africain. C’est le chômage, la pauvreté, qui poussent ces jeunes vers l’occident, or en vérité, ce n’est que l’enfer. Quand est ce que nos dirigeants prendrons leurs responsabilités pour soigner la dignité de l’Afrique. Nous ne sommes pas les plus pauvres de la terre, c’est juste que nos dirigeants ne pensent qu’à eux mêmes. Merci à l’OIM pour .

    • “C’est le chômage, la pauvreté, qui poussent ces jeunes vers l’occident”

      Et aussi une démographie incontrôlable et irresponsable ! Quand on se multiplie on ne peut que s’appauvrir.

      • Mehdi, encore un commentaire faux. Votre ignorance ou votre haine de soi vous aveugle.

        La démographie n’a rien avoir avec la pauvreté. En 1950 il y avait environ 400 millions de Chinois qui, pour la très grande majorité, vivaient dans une pauvreté abjecte. Aujourd’hui il y 1 milliard 200 millions de Chinois, avec la plus grande classe moyenne au monde.

        Enfin, on peut apprécier Malek Chebel (paix à son âme) si on est un disciple de l’assimilation républicaine ou un adorateur des “Lumières”, mais cela ne fait toujours de M. Chebel un historien ni un islamologue. Il était anthropologue. Il a vu le marché de l’islamophobie en pleine croissance, il s’y jeté pour se faire une place au soleil médiatique. Ses positions étant pour le moins bizarres, par exemple, pour lui le hijab est une “régression”, suivre le Quran est une attitude “anachronique”, l’islam devrait connu plus pour sa tradition érotique, ou la cerise sur le gâteau, les hommes n’ont pas besoin de Dieu… Bravo pour votre modèle.

        • Après 1945, la Corée du Sud, occupée depuis des décennies par le Japon, était plus pauvre que la moyenne des pays musulmans.

          Mais justement elle n’était pas musulmane. Et sans ressources particulières, voyez la différence. Les Coréens n’ont pas besoin d’émigrer…

          • Faux, à nouveau… Les Coréens constituent la troisième communauté immigrée sur la Côte Ouest américaine, après les Hispaniques et les Chinois. A Toronto au Canada, les Coréens sont aussi la troisième communauté immigrée, après les Chinois et les Indiens. Dans tous les cas il s’agit d’une immigration contemporaine et en cours. Venez faire un tour à Los Angeles où vivent prés de 300.000 Coréens-Américains… vous réfléchirez à deux fois avant de vous lancer dans des commentaires erronés et trompeurs.

            Si vous voulez dire que les économies des pays du Maghreb sont en souffrance à cause de l’incompétence, de la gabegie et l’autoritarisme, par exemple, nul ne vous contredira.

  6. Salsa.
    Vous n’avez visiblement rien compris à mon commentaire. Avant d’essayer de manier l’ironie, essayez d’apprendre à lire. Jusque-là (et je crains que ce ne soit pas demain), inutile de poursuivre : je ne répondrai pas à vos insultes.

  7. L’intervention SarkOTAN en Libye est un franc succès. Y avait-il des marchés aux esclaves du temps de Kadhafi ? Non. Est-ce que les travailleurs immigrés noirs étaient traités différemment à cette époque par rapport aux Libyens ? Non. Est-ce que le niveau de vie de la Libye était parmi les plus élevés du monde à cette époque ? Oui. Est-ce que les Africains subsahariens immigraient alors en Libye volontairement ? Oui. Où sont ces immigrés africains aujourd’hui ? Ceux qui n’ont pas été massacrés par les “libérateurs” OTAN-Takfiris sont de retour dans leur pays et au chômage, sinon ils sont dans les bateaux de fortune qui tentent de gagner l’Europe, ou noyés en Méditerrannée ou esclaves en Libye ! Bravo Sarko ! Et Bravo Hollande qui a tout fait pour pouvoir faire la même chose en Syrie et au Yemen mais ça ne marche pas tout à fait parce que les peuples locaux résistent et ont trouvé des soutiens étrangers pour faire face aux envahisseurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Une jeune ingénieure voilée se voit proposer une offre de femme de ménage par le Pôle emploi

Une candidate voilée se lance dans la course aux législatives dans le 93