in

Un luxueux grand magasin de Tokyo retire les produits des colonies israéliennes

Le luxueux grand magasin Mitsukoshi dans le district de Ginza de Tokyo a retiré les produits des colonies israéliennes.

Au début du mois, le magasin avait prévu d’héberger un événement avec présentation des vins israéliens, dont des vins produits dans les colonies illégales israéliennes construites sur une terre volée. Mais après que la société civile japonaise ait manifesté son inquiétude, Mitsukoshi a réduit l’événement et retiré tous les vins que les militants BDS japonais ont désignés comme produits dans des colonies israéliennes.

Un porte-parole de Forum PalestineJapon, réseau de militants BDS, a dit :

« Nous accueillons chaleureusement la décision fondée sur des principes prise par le grand magasin Mitsukoshi de retirer de ses rayons les produits fabriqués dans les colonies israéliennes. En refusant de vendre ces produits, le magasin se conforme au droit international et à la politique étrangère japonaise. Il respecte aussi les droits de l’Homme et fait progresser la justice et la paix.

L’action de Mitsukoshi sert de modèle aux autres sociétés japonaises qui commercent avec ces colonies illégales israéliennes. Les sociétés japonaises doivent immédiatement mettre fin à leur complicité dans les violations israéliennes des droits de l’Homme en cessant tout commerce et toute coopération avec le régime israélien d’occupation et d’apartheid, ou devoir de plus en plus faire face à la fois à une dégradation de sa réputation et à des pertes financières.

Les militants BDS du Japon continueront à soutenir l’appel palestinien au boycott jusqu’à ce que le gouvernement japonais instaure des sanctions contre Israël, comme ce fut fait contre l’Afrique du Sud de l’apartheid, pour mettre fin à des décennies de déni par Israël des droits fondamentaux des Palestiniens. »

En juillet 2017, le ministre japonais des Affaires étrangères a posté une mise en garde sur le site du ministère, avertissant que « les activités coloniales en Cisjordanie, y compris à Jérusalem Est, se font en violation du droit international, et il faut être conscient des risques financiers, juridiques et sur la réputation si l’on est impliqué dans des activités économiques dans ces zones. »

Le Comité National BDS palestinien (BNC) est la plus large coalition de la société civile palestinienne. Elle dirige et soutient le mouvement mondial de Boycott, Désinvestissement et Sanctions. Allez sur notre site et suivez nous sur Twitter @BDSmovement.

Source: BNC

3 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Que le Japon retire les produits des colonies c’est merveilleux et tout en son honneur, mais qu’en est-il des pays Arabes ? boycotent-ils Israel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’importance de l’éthique dans l’éducation musulmane (1/2)

Le tapis de La Grande Mosquée d’Alger rongé par les rats