in

L’UMP dénonce l’appel de 700 mosquées à voter Hollande

Dans cet entre-deux tours décisif, sur lequel plane l’ombre du FN, la guerre des chefs fait rage, déclenchant une véritable guerre des nerfs du côté de l’aile dure de l’UMP, dont le cœur balance plus que jamais pour les thèses du protectionnisme sectaire et anti-musulmans.

Incarnation de cette mouvance qui emboîte allègrement le pas à Marine Le Pen, sur les conseils de l’éminence grise de l’Elysée, Patrick Buisson, le frontiste devenu Umpiste, et ancien directeur du journal d’extrême droite « Minute », Eric Ciotti, député UMP des Alpes-Maritimes, et Franck Riester, secrétaire national chargé de la communication, crient au communautarisme électoral, accusant 700 mosquées d’appeler à voter François Hollande.

Prenant la tête de cette nouvelle croisade qui, jusqu’au bout, aura tiré sur la corde de l’islamisation rampante pour sauver le candidat Sarkozy, Eric Ciotti a publié mardi un communiqué intitulé : 700 mosquées de France se mobilisent pour François Hollande". "Avec François Hollande, le vote communautaire est en marche","L'appel de 700 mosquées en faveur de François Hollande transgresse notre laïcité", peut-on lire sous sa plume.

Petit hic, balayé d’un revers de main par le député lepénisé, le Conseil français du culte musulman (CFCM) n’a trouvé nulle trace de cette injonction à choisir entre deux maux, le moindre… Le communautarisme, musulman forcément, a décidément le dos large, mais pas suffisamment pour se voir imputer la flambée de l’antisarkozysme viscéral, qui gagne nos villes et nos villages, de la classe moyenne en perdition, à la classe ouvrière exsangue, sans parler des augustes laboureurs de la France rurale… Le souverain de l’Elysée, s’il perd, ne devra son échec qu’à lui-même, et il serait grand temps qu’il contemple son pâle reflet dans le miroir de la France d’en bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Algérie : un scandale de vidéos pornographiques et de parties fines entre gens de la haute société

La chasse aux musulmans est ouverte