in

L’expérience du “Saint Coran”: des Néerlandais découvrent que ce qu’ils croyaient être des sourates coraniques violentes sont des versets de la Bible

Comment tordre le cou à l’idée reçue très largement répandue, après des années d’un travail de sape qui l’a enracinée dans les esprits, selon laquelle la violence est l’apanage de l’islam, ou encore que la violence est consubstantielle de la culture musulmane puisqu'elle figure dans le Coran ?

Deux jeunes néerlandais, ingénieux et passionnés par la question, ont réalisé une expérience vidéo probante qui a démontré habilement à des passants stupéfaits que derrière un faux Coran et de fausses sourates impitoyables se cachaient en réalité la Bible et des versets particulièrement cruels et barbares, notamment envers la femme.

Pour mener à bien ce micro-trottoir test, les deux amis inséparables ont dissimulé une Bible sous une couverture fabriquée maison, avec un titre qui s’imposait pour faire illusion : « De Heilige Koran » ou « Le Saint Coran ».   

A la lecture d’une série de châtiments et sévices effroyables infligés en cas de transgression des règles, de refus de se soumettre à Dieu et au dogme catholique, d'atteintes aux bonnes mœurs, la gent féminine, infériorisée, n’étant pas épargnée, les citoyens néerlandais ordinaires ont été tout naturellement effarés et révulsés.

Leur surprise n’en a été que plus grande lorsqu’ils ont découvert, preuve à l’appui, que ce qu’ils croyaient être des préceptes coraniques étaient en réalité des paroles bibliques guère amènes et charitables. De quoi faire réfléchir, ébranler certaines certitudes, et inciter à se méfier de la propagande islamophobe dont les médias nous abreuvent dans tous les langues…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Estrosi, le “Résistant” de la dernière heure face à Marion Maréchal-Le Pen

Hillary Clinton se refuse à employer l’expression “islam radical”