in

L’Etat d’Alabama ne censurera pas des manuels scolaires jugés “pro-islamiques” par des islamophobes

Redoutablement procéduriers, les groupes conservateurs américains font feu de tout bois pour clouer l’islam au pilori, au risque de se brûler les ailes dans des enceintes qu’ils pensaient acquises à leur cause, et devant des juges ou conseillers d’Etat qui restent sourds à leurs allégations outrancières.

Après un juge fédéral du Michigan qui a récemment arbitré en faveur des membres musulmans de l’association américano-islamique CAIR, dans une affaire spécieuse de « liberté d’expression » orchestrée par des barons républicains du comté, le grand conseil d’Education de l’Etat d’Alabama ne s’est pas laissé abuser par les hauts cris poussés par l’association « ACT for America » contre 11 manuels scolaires jugés « pro-islamiques et dangereux pour l’enseignement du christianisme ».

Démangé par l’envie de jeter ces livres aux flammes, Larry Hoock, le leader local, est un croisé qui ne redescend plus de son destrier, menaçant de continuer le combat, coûte que coûte, contre la religion qui hante ses nuits, qualifiée de « violente et intolérante », un grand classique…

Mais la violence et l’intolérance ne sont pas là où Larry Hook et ses farouches partisans aimeraient qu’elles soient, elles sont au contraire l’essence même de leur mouvement, viscéralement et notoirement islamophobe. Faisant fi de la décision du Conseil d’Education de l’Alabama qui a rejeté sa récrimination retentissante, ce dernier, tonnant et tempêtant, a exhorté tous les établissements scolaires à interdire les 11 manuels accusés d’être le cheval de Troie d’un « djihad civilisationnel contre l’Amérique ».

Pas de chance pour Larry Hook, le cheval de Troie d’un islamophobe en plein délire a laissé de marbre le Surintendant de l’Education Nationale, Tommy Brice, lequel a refusé qu’on les censure, craignant davantage d’être assiégé par le racisme et la bêtise humaine que par l’islam fantasmé…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un député tunisien fait une quenelle à l’Assemblée constituante

Chalghoumi gentil organisateur touristique en Israël