,

Les références philosophiques imaginaires de BHL

« De la guerre en philosophie » dernier opuscule de BHL, fruit de plusieurs séances d’assoupissement dans des palaces parisiens et dont la sortie est annoncée pour le 10 février, contient une monumentale bévue conforme à l’inconsistance légendaire de ce barbouilleur de pages blanches.

Dans le but d’éreinter le philosophe Kant, le magnat de la philosophie, ami du grand patronat, n’ a pas trouvé mieux que de citer un auteur, Jean-Baptiste Botul qui n’ a jamais existé. Ce botul, nouvelle référence philosophique de BHL n’ est en fait que la création d’un journaliste du Canard Enchaîné, Frédéric Pagès dans un livre paru en 2004 « La vie sexuelle d’Emmanuel Kant ».

Mais que notre bohème emphatique se rassure, les réseaux médiatiques du jetseteur de la plume se chargeront à grands coups de critiques obséquieuses de nous vendre sa dernière livraison indigente comme un sommet de la réflexion philosophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous ne verrez pas Nicolas et Carla chez les Simpsons…

Réponse aux commentaires de mon texte