in

Les hommes du président syrien ne connaissent même pas les gestes de la prière musulmane

Dans le monde arabe, la religion est souvent utilisée pour légitimer le pouvoir politique. Ainsi lors de la célébration des fêtes musulmanes, les télévisions d’Etat, qui sont avant tout des outils de propagande au service des régimes en place, diffusent en direct des images de monarques ou de présidents entrain de prier dans une mosquée. Une mise en scène destinée à monter au peuple que ceux qui les dirigent sont d’authentiques pratiquants.

Mais il peut arriver que ces stratégies de communication à l’ancienne déraillent en direct. C’est ce qui est arrivé en Syrie au cours d’une prière collective, pour trois proches collaborateurs du président Syrien Bachar al-Assad. Dans la vidéo ci-dessous, on voit donc le président syrien au centre de l’écran, en présence de ses ministres et proches collaborateurs placés au premier rang, juste derrière l’imam qui dirige la prière, comme le veut le protocole. Les trois individus à l’extrême droite de l’écran, vont totalement se tromper dans l’accomplissement de la prière musulmane. Ils ne maitrisent visiblement pas les gestes les plus élémentaires du deuxième pilier de l’Islam. Ces derniers se courbent quand il faut rester debout, et s’apprêtent à se prosterner quand il faut juste s’incliner. On voit même à partir de la quinzième seconde, le Grand Mufti de Syrie, Ahmed Bader Hassoun corriger avec sa main gauche un membre de ce trio d’amateurs. Bref, c’est ce qui s’appelle se prendre les pieds dans le tapis, en l’ occurrence ici de prière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des objets ayant appartenu au Prophète Muhammad (SAWS)

L’art du tajine selon Frédéric Mitterrand