in

Les excuses du Daily Mail aux musulmans britanniques suite à un article « incendiaire et islamophobe »

Il n’aura échappé à personne que la lecture de la presse, de plus en plus en diagonale, se limite souvent aux gros titres percutants, racoleurs, anxiogènes et islamophobes à l’excès, dont les journaux, même dits sérieux, font leurs choux gras et le public se repaît.

On comprend mieux, dès lors, le vif émoi de la communauté musulmane britannique en découvrant, la semaine dernière, la manchette, frissons garantis, du Daily Mail, reprise sur son site internet : « Bienvenue dans l’ East London: un gang de musulmans a lacéré les pneus d’un véhicule de police anti-immigration avant de bombarder les agents d’œufs ».

Face à une Une aussi vendeuse, la déontologie journalistique qui consiste à vérifier la véracité d’une information assénée comme la vérité absolue n’a pas pesé lourd, et sans la levée de boucliers de ceux qui se sont retrouvés une fois encore jetés en pâture, personne n’aurait su qu’il n’y avait aucune preuve tangible permettant de proférer une telle allégation.

Cet article à charge qualifié d’ « incendiaire et islamophobe  » par Miqdad Versi, un consultant en gestion, qui a été prompt à saisir sa plume pour écrire un courrier de protestation bien senti à John Wellington, le rédacteur en chef du Dailymail, a en revanche démontré, s’il en était besoin, l’absence de rigueur et les conclusions hâtives des médias dès lors que l’islam est conté.

Le directeur du journal britannique, pris en défaut sans le reconnaître toutefois, s’est confondu en excuses jeudi 30 juillet, davantage pour avoir « blessé la communauté musulmane », que pour le caractère partial de l’article qui a défrayé la chronique. « L'article n’est ni complètement inexact, ni insidieux », a-t-il persisté et signé, en ne convainquant personne…

De son côté, Miqdad Versi, l’un des tout premiers à s’être insurgés contre un papier ravageur, a reçu une lettre personnelle d’excuses de la part du  Daily Mail. Sensible à cette marque d’attention, mais nettement moins à la version officielle du journal, son indignation face au traitement sensationnaliste de l’islam, ce bien triste apanage, n’est pas prête de retomber.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Des stars d’Hollywood soutiennent l’accord iranien sur le nucléaire (vidéo)

Omar Sy refuse de se positionner sur le conflit israélo-palestinien, car il n’ a pas “toutes les infos”