in

L’Egypte compte le plus grand nombre d’utilisateurs de Facebook du monde arabe

La communication virtuelle et tentaculaire façon Facebook, qui regorge d’amis et grouille de faux amis dans une galaxie de l’instantanéité des échanges, a de beaux jours devant elle en Egypte, où 16 millions d’adeptes y sont accros, un record dans le  monde arabe.

L’œil rivé sur leur ordinateur et la main prête à cliquer quotidiennement sur leur clavier, les Egyptiens ont succombé à la Facebook mania, notamment depuis l’insurrection populaire du « printemps arabe », au point que l’Egypte tombée de nouveau aux mains de la junte militaire dame le pion en la matière aux autres pays de la région, pointant à la 17ème place à l’échelle planétaire en terme d’auditoire.  

Le rapport publié, en juillet dernier, par Egypt Online Intelligence met en relief la croissance de l’ordre de 41% enregistrée par la communauté Facebook d’Egypte en l’espace d’un an, le nombre d’adeptes s’élevant à 11,3 millions en 2012. L’étude en déduit que le nombre actuel d’utilisateurs égyptiens représente 18,84% de la population globale, soit un grand bond dans la cyberdimension mais aussi dans l’inconnu, au cœur de ce qui a été dénoncé comme étant la nébuleuse électronique du renseignement planétaire, prenant de plus en plus de libertés avec le respect de la vie privée.

Parmi les 61 millions d'inconditionnels de Facebook dans le monde arabe qui font abstraction des dérives qui y règnent, 26% sont égyptiens et ont moins de trente ans, les femmes se passionnant pour la culture, tandis que la gent masculine est focalisée davantage sur le sport, selon une répartition qui est demeurée invariable depuis quatre ans, le rapport stipulant : "48,11% des utilisateurs d'Internet en Egypte sont les utilisateurs de Facebook."

Terre qui a vu naître Mark Zuckenberg, le géniteur de la plateforme qui a aboli toutes les distances, mais pas les préjugés et encore moins les rapports de force, les Etats-Unis se hissent tout en haut de la pyramide, comptant en leur sein 180 millions de Facebook addicts, soit 16% des utilisateurs mondiaux, tandis que leur fidèle allié, l’Arabie Saoudite, talonne l’Egypte en décrochant la deuxième place sur la liste des nations arabes, recensant 12% des usagers arabo-musulmans.

Notre vaste monde sera-t-il assez grand pour combler les appétits de Facebook et de son fondateur, lequel s’est fait fort d’annoncer que la barre des 1,15 milliards de membres a été franchie en juin dernier, soit une hausse de fréquentation de 21% ? Toujours est-il que l’Egypte compte au nombre de ses conquêtes, avec un taux d’utilisateurs individuels de plus de 53% qui en fait un "pays unique dans le monde",toujours selon l’analyse d’Egypt Online Intelligence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le festival Halal de Londres bat son plein

Mohammed Brahmi: un chahid…de gauche