in

Le terrorisme frappe le marché de Noël de Strasbourg

C’est un symbole des fêtes de fin d’année en France qui est frappé par le terrorisme islamiste. A partir de 19H50 hier soir, un homme de 29 ans, radicalisé et fiché “S”, a ouvert le feu par trois fois au milieu du célèbre marché de Noël de Strasbourg, près de la cathédrale, en plein coeur de la capitale alsacienne. Il a tué au moins trois personnes et en a blessé treize autres. Huit de ces blessés sont dans un état grave, selon le tout dernier bilan donné par la préfecture de la région Grand-Est et du Bas-Rhin.

7 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Aux complotistes de tous poils dont seuls les commentaires passent.
    Vous ne pensez pas que si c’était le cas l’attentat aurait eu lieu la semaine dernière ?
    Il aurait économisé 10 milliards et les dégradations multiples.
    Les complots nuisent encore plus à la cause que vous voulez défendre.

  2. Assalamou ‘alaïkoum, dans mon métier je vois du monde. Sans valeur statistique tout de même, aujourd’hui plutôt cette après-midi, les gens qui m’ont parlé des évènements de Strasbourg étaient perplexes et s’interrogeaient sur l’étrange coïncidence qui fournit opportunément à la gouvernance le moyen juridique d’interdire les manifestations et de dissoudre par plus de répression les regroupement et manifestations dépourvus d’autorisation.

    Je ne sais pas, faute de temps, a-t-on fourni et publié la photographie du suspect? En début d’après-midi, je n’ai pas encore entendu son nom ni sa description alors qu’il est en fuite.

    Ce fait de violentisme que j’ai appris ce matin au réveil, a évoqué pour moi la fusillade des Champs-Elysées qui eut lieu souvenez-vous, le jeudi du premier débat des 11 candidats aux présidentielles, c’est arrivé en plein débat, serais-je le seul à trouver que le contexte politique d’alors y était pour quelque-chose? Et il ya un autre fait plus que surprenant, l’évènement violentiste qui s’est produitle mercredi 22 février 2017 à Londres, j’en suis resté stupéfait tellement ça me paraissait cousu de fils blancs qu’on cachait à peine. Ce matin-là, enfin ce jour-là, il y avait u grand débat à la chambre à propos du Brexit. Le matin, j’ai entendu sur France-Culture je ne sais plus quel militant Anglais anti-Brexit qui annonçait de grandes manifestations et mouvements dans ce sens, le samedi suivant. Et donc, l’homme qi conduisait follement un véhicule a renversé des gens sur son passage, a forcé une grille du palais de Westminster, puis, muni d’une simple arme blanche a tué un gardien. L’incidence voire l’influence sur les débats qui étaient en cours fait-elle un doute? Et l’influence sur les mouvements projetés est presque certaine, moindres manifestations Londoniennes les jours suivants. C’était trop épais, je ne comprends pas, tant pis si ça va déplaire aux anti-complottistes dogmatiques, la vérité compte plus que leur petits egos blessés.

    Croissant de lune.

  3. Effectivement C plus l’homme qui tombe à pique … Mais plutôt l’attentat !!! Pour sauvé l’État français , ne reste plus que l’ETA d’urgence à décrété , pour stopper les Gilets jaune . Nous sommes tous pris pour des CONS !!!

    • dimitri : Le vrai rôle du journaliste, n’ est pas de prendre position, même si, depuis quelques années, grâce aux subventions octroyées a la presse, ou par les mariages entre politiques et journalistes, et aussi, aux avantages fiscaux accordés a la profession, sans parler du fait que maintenant, les patrons de presses, sont des milliardaires, qui se servent des journaux, et donc des journalistes , comme relais, pour nous vendre la mondialisation.
      Mais n’ oublions pas, qu’ a la base, un journaliste, est quelqu’ un, qui relate des faits, et, aux lecteurs, de ce une opinion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les gilets jaunes interdits à la vente en Egypte

Laurent Nuñez: “La motivation terroriste de l’acte n’est pas encore établie”