in

Le spirituel est-il opposé à l’engagement citoyen?

Le spirituel est-il opposé à l'engagement citoyen?

Le spirituel est-il opposé à l'engagement citoyen?Seconde partie de l'entretien avec Philippe Corcuff, maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon et co-auteur avec Jérôme Alexandre, Haoues Seniguer et Isabelle Sorente du livre "Spiritualités et engagements dans la cité " (Ed. Le bord de l'eau).e spirituel est-il opposé à l'engagement citoyen?

Publiée par Oumma.com sur Vendredi 20 juillet 2018

Seconde partie de l’entretien  avec Philippe Corcuff, maître de conférences de science politique à l’IEP de Lyon et co-auteur avec Jérôme Alexandre, Haoues Seniguer et Isabelle Sorente du livre “Spiritualités et engagements dans la cité “ (Ed. Le bord de l’eau).

 

Cliquez ici pour acheter ce livre

2 commentaires

Laissez un commentaire
  1. L’engagement citoyen vs l’engagement spirituel??? Un engagement est toujours enraciné dans l’être humain donc il est en fonction de ses obligations. L’être spirituel s’engagera citoyen tout comme l’athé. Le musulman est un être humain comme les autres son engagement citoyen pourra dépendre de ses convictions ou pas.

  2. Dans l’islam
    L’engagement citoyen est un acte entre le citoyen et sa patrie.
    On a pas le droit de trahir un acte entre deux parties.
    Un acte doit être respecté ou annulé.

    L’erreur est d’installer un model pour le respect et l’engagement.

    Le prophète de l’islam (saws) avait établit une constitution pour les citoyens de Medine, juifs et musulmans.
    Il n’a pas imposé un model d’engagement, il a juste fait signé tout le monde des points qui dessinent l’engagement, sans porter atteinte aux religions.
    Allah nous a crée différents, ainsi est fait le monde.

    En France, on veut un islam élastique, voir plastique et une laïcité rigide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Poste Tunisienne émet un timbre à l’effigie de Nelson Mandela pour célébrer son centenaire

Selon Achoui, Benalla “était très sensible à la cause de la ligue de défense judiciaire des musulmans”