in

Le quartier algérien de Londres en voie de disparition

Il faut se hâter si l’on souhaite avoir une chance de faire son shopping dans le quartier algérien de Londres, typique, dynamique et grouillant de monde, car le temps est manifestement compté. Un quartier entier menacé de disparition chez nos voisins anglais, l’affaire n’est pas banale et concerne, ô surprise, « The Little Algiers », « La petite Algérie », située au cœur de Finsbury Park, dans le nord de la capitale, comme le relate le quotidien algérien La Liberté.

Pourquoi une telle épée de Damoclès hypothèque-t-elle ainsi l’avenir du quartier algérien de la City ? Accusés d’être un repaire de l’immigration illégale, et notamment des sans-papiers, les magasins algériens empoisonnent la vie des autorités de Sa gracieuse Majesté, qui ont investi les lieux pour démanteler les poches de délinquance, contraignant ainsi nombre de commerçants à fermer boutique.

La version officielle justifie son grand nettoyage en faisant état d’infractions commises par des propriétaires de magasins du quartier, ce à quoi  les commerçants algériens installés à Londres répondent en émettant des doutes. Pour eux, il ne s’agirait que d’un prétexte, car plus d’une dizaine d’enseignes algériennes ont fleuri, mêlant des magasins d’alimentation générale, des épiceries, des cafés, un salon de coiffure et un taxiphone.

En attendant, entre la campagne de dénigrement et celle d’épuration des lieux, « La petite Algérie » risque de n’être bientôt plus qu'un souvenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lettre à un ami français halalisé

Benoît Hamon trouve “insupportable” la stigmatisation des musulmans