in

Le Qatar cherche-t-il à espionner l’Algérie?

En novembre 2011, la presse algérienne avait révélé que, lors d'une réunion de la ligue arabe, le  Premier ministre du Qatar Cheikh Hamad Bin Jassim Bin Jabr Al Thani aurait menacé le ministre algérien des Affaires étrangères   Mourad Medelci: "Ne défendez pas trop la Syrie car quand votre tour arrivera, vous aurez certainement besoin de nous". Sous-traitant de Washington au Proche-Orient, entretenant des relations avec Israël, le Qatar est passé maître dans l'art de la duplicité diplomatique. 

Le quotidien algérien Echourouk (généralement bien informé) affirme que les services de douane de l’aéroport international Houari Boumediene ont saisi le 12 janvier, à Alger, plus de 600 appareils électroniques très sophistiqués, utilisés dans des opérations d’espionnage, en provenance du Qatar. "Il s’agit d’une considérable quantité de porte-clefs, ainsi que des montres équipées d’appareils photos numériques ne dépassant pas les 2 centimètres, dont le prix du seul appareil s’estime à 70 millions de centimes. Cette marchandise a été clandestinement introduite en Algérie, depuis Doha, et ce, sans que son propriétaire ne soit autorisé, par le ministère de la Défense nationale.  Plus de 500 porte-clefs équipés des caméras de surveillances, plus de 40 montres à main, des appareils photos ainsi des microphones, sur lesquels a été écrit « mimi dv » ont également  été saisis".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Abdelaziz Chaambi face à Elisabeth Lévy dans un débat sur la chaîne 23

La personnalité musulmane de l’année : plus que 3 jours pour voter !