in

Le Premier ministre algérien copieusement insulté par la jeunesse

En Algérie, il devient de plus en plus difficile pour  les candidats aux élections législatives du 10 mai 2012 de donner un meeting électoral. Conscients de cette énième tartufferie électorale, les algériens accueillent ces candidats sous des huées  en reprenant à leur compte le  fameux slogan du printemps  arabe:  Erhal! "dégage". C'est ce qui est arrivé au Premier ministre  Ahmed Ouyahia en déplacement dans la ville de Bouira.  Habitué à être acclamé par des figurants payés par les services de sécurité, Ouyahia a pu se rendre compte de sa popularité auprès d' une partie de la population, qui  s'est chargée de lui signifier  ce qu'elle pensait de ses dirigeants à travers des termes d'une grande clarté:  "Voleurs, tricheurs, où est notre part de pétrole, dégagez… "

 Le premier ministre a été contraint de quitter précipitamment le lieu où il était venu faire sa traditionnelle propagande en  affirmant dans un état de colère :  « C’est l’opposition qui m’a saboté et privé de prendre la parole. »  Le même accueil a été réservé à "l'islamiste" collaborateur du régime, Bouguerra Soltani, président du MSP (voir vidéo ci-dessous) pour lequel le refrain "Erhal!" (dégage! ) a également été entonné en son honneur par la jeunesse  de la ville  de Ksar Elboukhari située à 150 km d'Alger.

Bouguerra Soltani  se fait dégager  par la jeunesse  de Ksar Elboukhari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Splendeur et misère d’un épouvantail : « l’islamisme »

Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook invité par la communauté juive de Tunisie