in

Le grand mufti d’Egypte appelle à la vigilance contre Twitter et Facebook

Le Cheikh Ali Gomaa qui est le  grand mufti d'Egypte, plus haute autorité religieuse du pays appelle à la vigilance contre  Twitter et Facebook. Dans un entretien accordé au site The National (Émirats arabes unis), il souligne les risques importants  de désinformation que présentent notamment  ces réseaux sociaux. Animé avant tout par une volonté de  comprendre et non de condamner sans rémission,  il a tenu à réagir à l'affaire Hamza Kashgari,  un jeune journaliste de 23 ans, accusé en Arabie Saoudite de blasphème à l'encontre du Prophète Mohammed (saws). Rappelant qu' "insulter le Prophète est quelque chose qui ne doit pas être pris à la légère", le Cheikh Ali Gomaa plaide néanmoins  pour un dialogue avec toute la jeunesse, quel que soit le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Marine Le Pen attribue au fondamentalisme islamique la résurgence de l’antisémitisme

Adel Almi : “La non voilée ira en enfer”