in

Le gouvernement britannique s’oppose à la venue de l’islamophobe Pamela Geller

Face à l’incarnation de l’islamophobie tapageuse, toutes griffes dehors et en talons aiguilles façon Pamela Geller, la figure de proue voyante et envahissante du mouvement « stop islamization of America », le gouvernement britannique a fait preuve d’un sens aigu de la responsabilité qui l’honore : barrer la route à cette bombe à retardement en jupon, en lui interdisant de débarquer à Londres de peur que le climat social, déjà explosif, ne soit carrément au bord de l’implosion…

Ce veto de la sagesse contre une ultra-sioniste en mission qui tétanise les foules en toute impunité, à l’image de sa campagne d’affichage ravageuse qui, en septembre 2012, a  habillé les sous sols new- yorkais de sa haine de l’islam, a également frappé son comparse Robert Spencer, un blogueur américain engagé dans la même croisade, qui devait être du voyage.

Il faut dire que ce tandem de choc répondait à l’invitation de l’extrême droite anglaise EDL (English Defence League), dont on ne compte plus les défilés rageurs sur le pavé londonien, les intimidations ordurières et menaçantes devant les mosquées, et pour couronner le tout, les incendies criminels qui ont dévasté des lieux cultuels et culturels musulmans, depuis le meurtre de Lee Rigby.

Attendus comme de vraies guest star américaines à la tribune du néo-fascisme anglais, Pamela Geller et Robert Spencer s’apprêtaient à galvaniser un rassemblement de nationalistes conquis d'avance, tous des fervents partisans de l’EDL et adeptes de la manière forte, à Woolwich, à proximité de l’endroit où le soldat britannique a été tué.

Ne décolérant pas, le leader de l’EDL, Tommy Robinson, tempête et fulmine et, fidèle à son aplomb phénoménal, reproche vertement à son gouvernement de museler deux personnalités américaines venues pour diaboliser l’islam, en d’autres termes oeuvrant dans l’intérêt général… C'est tout juste s'il ne crie pas à la liberté d'expression en danger chez Sa Gracieuse Majesté !

La réponse du ministère de l’Intérieur ne s’est pas fait attendre et a confirmé l’interdiction, irrévocable, d’entrée sur le territoire de deux redoutables semeurs de trouble précédés par leur fureur islamophobe : "Nous condamnons tous ceux dont les comportements et opinions vont à l'encontre de nos valeurs,  ainsi que l'extrémisme sous toutes ses formes." 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La police saoudienne arrête le travesti de la prestigieuse mosquée de Médine

Comment bien préparer le mois de Ramadan