in

Un nationaliste suisse a appelé à une “Nuit de Cristal” contre les mosquées

Le populisme européen ne cesse de nous entraîner dans des dérives néo-fascisantes crépusculaires, dont le Vieux Continent ne sortira pas indemne.

A la faveur d’une crise paroxystique, l’extrême droite, revigorée, ensemence ce terreau du racisme très fertile, notamment dans les verts alpages suisses, où l’UDC creuse son sillon toujours plus profond, jusqu’à faire renaître de ses cendres une certaine nuit lugubre du nazisme. L’UDC, rappelons-le, qui avait conçu la campagne d’épouvante "Non à l’islamisme", plagiée par le FN, et appelé à un vote référendaire contre la construction de minarets.

Alexandre Müller,  37 ans, membre de l’UDC de Zurich, a appelé sur Twitter à une nouvelle « Nuit de Cristal » contre les mosquées : "peut-être avons-nous à nouveau besoin d'une Nuit de cristal (…) cette fois-ci contre les mosquées", a-t-il écrit mercredi, au risque d’embraser les esprits les plus fanatiques de son mouvement.

Face à la tempête d’indignations suscitée par ce nouveau palier franchi dans l'abjection, ce militant bon teint, au chômage, et  siégeant au sein de la commission scolaire d’un quartier chic de la ville, a été contraint de présenter ses excuses publiques devant les médias, après être devenu indésirable au sein de l'UDC.

Reconnaissant être l’auteur de plusieurs commentaires nauséeux sur Twitter, et bien que se déclarant surpris d’avoir mis en émoi son pays, ce dernier a fait acte de contrition :  "Je le regrette beaucoup et en tire les conséquences en me retirant du parti et de tous mes mandats". Une enquête a été diligentée pour infraction contre la norme pénale antiraciste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La Une ordurière de Minute sur Samir Nasri et les Bleus

Les Ben Ali sur le départ en Arabie Saoudite