in

Le footballeur néerlandais, Nacer Barazite, dans l’œil du cyclone pour avoir refusé de serrer la main à une journaliste sportive

Encensé, il y a une semaine, pour son excellente prestation sous le maillot du FC Utrecht qui en a fait « le joueur du match » incontesté, Nacer Barazite, le footballeur néerlandais d’origine marocaine, est aujourd’hui immolé pour une poignée de main qui a définitivement éclipsé ses deux buts victorieux.

Une poignée de main refusée à une journaliste de Fox TV, Hélène Hendricks, laquelle s’était précipitée vers le héros de la rencontre pour recueillir ses impressions sur la pelouse de ses exploits, au nom de croyances religieuses qui étaient connues de tous et qui avaient fait l’objet d’un communiqué de presse, en début de saison, portant le sceau officiel de la direction de son club afin de parer à toute polémique passionnelle.

Mais patatras ! Après été couvert de fleurs, Nacer Barazite essuie à présent une salve de critiques assassines, fusant notamment de la part d’un ancien responsable de football des Pays-Bas qui a été le premier à tirer à boulets rouges sur son refus de tendre la main à une femme. « Barazite peut s’en aller et rejoindre l’Etat islamique », a vitupéré ce dernier, en perdant son sang-froid et tout sens de la mesure…

Comble de l’ironie dans cette violente tempête extra-sportive, la journaliste, présentée comme la malheureuse victime du dogmatisme islamiste ou encore intégriste, ne s’est pas le moins du monde offusquée du comportement de Nacer Barazite à son égard, l’essentiel étant ailleurs, en l’occurrence à la célébration du meilleur buteur du moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ces musulmans qui votent FN (vidéo)

Tout savoir sur l’étiquetage des produits des colonies israéliennes illégales