in

Le documentaire espagnol « Gaza » remporte le prix du meilleur court métrage aux Goya

Goya du meilleur court métrage documentaire est pour “Gaza”’, réalisé par Carles Bover Martínez et Julio Pérez del Campo. Tous deux dénoncent « les tentatives de censure » qu’ils ont subies et remercient les universitaires. « Ce prix est dédié à ceux qui maintiennent la lutte du peuple palestinien », déclarent-ils avant de demander: « L’Eurovision en Israël non ».
Voici le court métrage espagnol “Gaza”
Documentaire de Carles Bover, Julio Pérez del Campo (18 minutes, 2017)
(attention images insoutenables, car la situation à Gaza est insoutenable). Voici le discours d’un des réalisateurs, Julio Pérez del Campo, avec un hommage à la campagne contre l’Eurovision :

6 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Documentaire d’utilité publique…
    Le devoir de mémoire qui évolue et change de visages… Mais le fond du problème reste bien le même :
    Les droits de l’homme qui ne doivent pas être galvaudés au gré de régime assassins d’apartheid…
    Ils sont inaliénables et sacrés…
    Les sanctions du Tribunal pénal international doivent suivre et vite… Elles doivent être exemplaires… Et apporter une réponse sans appel aux tentatives de manipulations car il ne s’agit plus de religion mais de droits et de conventions internationaux les plus élémentaires…

  2. C’est connu on peut dire tout ce qu’on veut a des images,on prend le meme petit film on change de commentaires et nous voila avec une nouvelle version,les chinois ont dit un jour on a visionne un film sur nous tout etait beau et merveilleux, aie aie une fois dans leur pays le meme film est devenu epocalyptique c’est pourquoi ils refusent tout tournage bon ou mauvais

  3. Espérons qu’un tel document, qui ne retrace finalement qu’une simple mais atroce vérité, sera traduit et diffusé en France. Même si l’on sait que le champ des média français est depuis longtemps devenu un territoire idéologiquement occupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lena Khan, ou la percée d’une cinéaste musulmane, revêtue d’un hijab, à Hollywood

Pour le Premier ministre algérien, Bouteflika a assuré “la stabilité du pays”