in

Le directeur des Quick de Reims diffuse un mail raciste

Les préjugés anti-musulmans ont la vie dure, d’autant plus quand ils sont ravivés via des mails inflammables qui se répandent comme une traînée de poudre, dans une France qui se croit désinhibée, mais qui a en réalité libéré ses pires démons.

La stigmatisation de la communauté musulmane s’est à ce point banalisée dans toutes les couches sociales, qu’elle a émoussé tout sens de la nuance et des responsabilités, à l’instar de ce directeur des Quick de Reims qui a fait circuler, en mai dernier, un message de deux pages auprès de ses proches collaborateurs, histoire de s’en payer une bonne tranche sur le dos des musulmans.

Le titre à lui seul annonçait la couleur « Les Niktamères » (un message qui fait le tour de la toile depuis des années), ne laissant aucun doute sur la tonalité raciste de la prose qui allait suivre et qui était précédée de la mention «attention, politiquement incorrect», ou quand le racisme décomplexé se gausse en lisant que le musulman est comparé à un "animal en voie de disparition dans son pays d'origine, le Maghreb. Là-bas, il meurt de faim car trop paresseux".

C’est une employée musulmane d’un des cinq fast-food de la ville, chapeautés par ce directeur pris la main dans le sac, qui a saisi la justice, se tournant vers le Procureur de Reims, après une erreur de clic fatale qui a adressé ce mail à l'ensemble du personnel d'encadrement.

Rattrapé par son envoi impétueux, le directeur des Quicks de Reims a reconnu les faits sur France Bleu Champagne, invoquant un trait d’humour pour se défendre de sa malveillance sur laquelle flotte le parfum nocif de l’islamophobie. Ce message délétère l’a fait sourire, et il a cru bon de le diffuser pour dérider ses collègues, certainement au nom d'un sentiment anti-musulmans très tendance qui, comme par magie, égaye la monotonie du quotidien…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le voyage de M’hammed Henniche en Israël désapprouvée par l’UAM 93

Copé qualifié de “xénophobe” par le journal espagnol de référence El Pais