in

Le Connecticut inscrit les deux fêtes majeures de l’islam à son calendrier scolaire

Les efforts inlassables de l’association américano-islamique (CAIR) en faveur d’une meilleure compréhension de l’islam, de la protection des libertés civiles, de l’autonomisation des musulmans américains, et de la création de ponts cultuels et culturels entre tous les citoyens, ont fini par payer dans l’Etat du Connecticut, et notamment dans la localité de New London, dont l’inspection académique vient d’inscrire dans le calendrier scolaire les deux grandes fêtes musulmanes que sont l’Aïd el-Fitr et l'Aïd al-Adha.

Le 26 septembre dernier fut un jour à marquer d’une pierre blanche pour les représentants de l’association musulmane, dont l’influence compte dans le paysage politique de la première puissance mondiale, le satisfecit étant d’autant plus grand que cette décision très attendue a été adoptée sans l’ombre d’une objection, ni de la part des membres du Conseil éducatif, ni de la part des parents d’élèves.

Natasha Ahmed, membre du Centre islamique de New London et mère de deux enfants scolarisés dans les écoles locales, a déclaré non sans émotion : "Nous remercions vivement l’inspection académique de New London et nous sommes sincèrement reconnaissants que ses membres aient accédé à notre requête sans polémiques, en reconnaissant nos fêtes musulmanes. Cela signifie beaucoup pour moi, pour mes enfants et pour l’ensemble de notre communauté."

La satisfaction se lisait également sur le visage du directeur exécutif du CAIR, Mongi Dhaouadi, qui s’est dit convaincu que l’arbitrage de New London inspirera d’autres états avoisinants, et même au-delà, la nation tout entière, et ce même si la réaction viscéralement anti-musulmane suscitée récemment par un cours de langue arabe a assombri l’horizon de l’Alabama et noirci le tableau.

Aussi, la publication par le CAIR d’un guide pédagogique destiné aux enseignants intitulé « Le Guide d’initiation aux pratiques religieuses islamiques » constituera-t-il une bible précieuse, de nature à favoriser un environnement d’apprentissage positif pour tous, comme le veut la vocation même de la plus influente instance islamique de la bannière étoilée.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

L’Association des musulmans de Villiers-le-Bel précise qu’elle n’est nullement associée à la fusillade

Floride : un voleur dérobe des chaussures Nike devant une mosquée (vidéo)