in

Le concert de Lady Gaga en Indonésie suscite la fronde du Front des défenseurs de l’Islam

Dans le genre déjanté, l’extravagance de la star planétaire Lady Gaga se pose là ! Provocatrice dans l’âme, l’universalité de la chanteuse, célèbre autant par son look tape- à-l’oeil et ses frasques que pour son répertoire musical, laisse vraiment songeur. Disséminés aux quatre coins du globe, ses fans se comptent pourtant par milliers, et se ruent pour applaudir à tout rompre la diva, reine du latex, qui affolerait pour moins que cela toutes les dames patronnesses, et les polices de la vertu et de la prévention du vice du monde…

En concert en Indonésie, le 3 juin prochain, la star de la pop a déjà produit son petit effet  "choc des cultures", en mettant les nerfs à vif du Front des défenseurs de l'islam (FPI),  qui menace de réunir "trente mille" anti-Lady Gaga à Jakarta. Sus à la chanteuse excentrique et à sa "foi satanique", les militants indonésiens du FPI lui préparent un comité d’accueil sous les huées : "Elle a un genre vulgaire et ses costumes sexuels et indécents vont détruire la moralité de nos enfants. Elle est très dangereuse", s’indigne le président du mouvement indonésien, Salim Alatas.

L’Indonésie, premier pays à majorité musulmane, donnera-t-elle une leçon de bonnes manières à la Lady de toutes les transgressions ? Le Conseil des oulémas, plus haute instance religieuse islamique en Indonésie, y est allé de son sérieux rappel à l’ordre: "J'appelle Lady Gaga à respecter notre culture et nos traditions. La plupart des gens ici sont musulmans et nous ne pouvons tolérer les tenues et les performances sexy", a déclaré le chef du Conseil des oulémas.

Pour autant, le culte démesuré que lui vouent ses inconditionnels, même indonésiens, reste intact, et les 40 000 billets pour son show de Jakerta se sont arrachés en deux petites semaines. Le marketing du trash fait vendre, par-delà toutes les frontières, et cette banalisation de la vulgarité qui tend à uniformiser nos sociétés a quelque chose, en effet, de redoutablement "diabolique"…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

François Hollande, les drapeaux arabes à la Bastille et l’intégration

Le chiffre bidon du taux de participation aux élections législatives algériennes