in

Indonésie : né le 25 décembre, ses parents musulmans l’ont appelé “Joyeux Noël”

Pour Slamet Hari Natal, un Indonésien vivant à Malang, la deuxième ville de la province de Java oriental, l’expression « Joyeux Noël » résonne familièrement à ses oreilles, et signifie bien plus que la formulation traditionnelle des vœux adressés lors de la célébration de la grande fête chrétienne : c’est en effet le nom auquel il répond.

Né il y a 54 ans de cela, le 25 décembre 1962, il doit à la sage-femme catholique, Akas Kiyo, qui assista sa mère lors de l’accouchement, la suggestion de l’appeler « Joyeux Noël ». Aux yeux de ses parents de confession musulmane, cette suggestion n’avait rien d’une hérésie et, loin de s’en offusquer, ils l’adoptèrent immédiatement, sans craindre que leur enfant en pâtisse dans le futur.

Un demi-siècle plus tard, à l’occasion des festivités de Noël 2016, Slamet Hari Natal a eu les honneurs de la presse indonésienne. Il est apparu à la Une des journaux, muni de sa carte d’identité, afin de dissiper les doutes et convaincre les plus sceptiques de l’authenticité de son nom qui ne fait pas très couleur locale, plus atypique que franchement pittoresque…

« Oui, c'est bien mon nom », a-t-il assuré en brandissant une carte de famille, gage de sa bonne foi, tout en précisant qu’il aurait dû s’appeler « Selamat Hari Natal » (la traduction fidèle de « Joyeux Noël » en Indonésien), si ses origines javanaises n’avaient imposé la contraction de « Selamat » en « Slamet », un prénom très répandu à Java qui veut dire « sûr ».

Bien que musulman dans le pays à la plus forte population musulmane au monde, Slamet Hari Natal affirme n’avoir jamais eu à souffrir de porter un nom si rare et insolite, voire un peu trop catholique pour être foncièrement honnête… « Non, jamais ! », s’est-il exclamé, avant d’insister : « Ici, nous pratiquons la tolérance ». Un joli conte de Noël, en somme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un chercheur de l’université de Duke publie un ouvrage sur le côté obscur de la modernité occidentale

Effondrement historique de la monnaie iranienne (vidéo)