in

Le collectif “Sorties Scolaires : avec Nous !” organise un rassemblement à Bobigny, à 15h

Face à l’exclusion inique et illégale qui les a d’abord pointées du doigt avant de les refouler sans autre forme de procès d’une partie de la vie scolaire de leurs enfants, des mères d’élèves voilées des quartiers nord de Blanc-Mesnil, dans la Seine-Saint-Denis, ont décidé d’unir leurs forces pour protester contre un ostracisme inacceptable dans la patrie des droits de l’Homme.

Le collectif « Sorties scolaires : avec Nous ! » a ainsi vu le jour l’année dernière, sous l’impulsion de mamans portant le foulard désormais logées à la même enseigne, toutes très attachées au vivre ensemble ainsi qu'à la laïcité éclairée qui ne stigmatise pas une religion en particulier.

"Réunies dans le collectif "Sorties Scolaires : avec Nous !", nous sommes mobilisées pour que tous les parents soient reconnus comme des membres à part entière de la communauté éducative, quels que soient leurs origines sociales, leur religion, leur lieu de naissance; pour récupérer la place légitime qui nous revient au sein de l'école de la République; pour la réussite éducative des enfants",  précise le collectif dans son communiqué de presse.

Pour faire entendre leur indignation légitime dans une société sur la pente glissante du dogmatisme laïc, le collectif « Sorties scolaires : avec Nous ! » organise un RASSEMBLEMENT, ce jour, mercredi 13 novembre à 15 h, devant la Direction Départementale de l’Education Nationale (ex-inspection d'académie), à Bobigny, 8 rue Claude Bernard.   

Rendez-vous devant la maison des Tilleuls à 14h pour un départ en commun.   

Jour de rassemblement, ce mercredi 13 novembre est à marquer d’une pierre blanche puisqu’il a inscrit à l’agenda des mamans voilées un premier rendez-vous important avec l’inspection de l’Education nationale, en vue d’évoquer la circulaire Chatel, voulue par l’ex-ministre de l’éducation nationale de la Sarkozie, par qui, en mars 2012, la mise au ban de l’école des mères d’élèves en foulard a été  institutionnalisée.

Cette circulaire discriminatoire n’a pas été remise en cause par "l’ère du changement" version François Hollande, Vincent Peillon, le successeur de Luc Chatel, n’ayant en effet pas jugé bon de l’abroger, ni de mettre un terme à cette islamophobie d’Etat, qui a encore de beaux jours devant elle avec l'instauration de la « charte de la laïcité » à l'école sortie du chapeau socialiste. Une réalité contre laquelle s’insurgent aujourd’hui le collectif "Sorties Scolaires : avec Nous", l’association "Mamans toutes égales", des centres sociaux, et le CCIF, qui est aux avant-postes du combat contre un principe de neutralité sans limites.

Parallèlement à la manifestation, cinq membres du collectif accompagnés de Marie-Georges Buffet, ancienne secrétaire nationale du Parti communiste français, rencontreront un inspecteur départemental.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un jeune adolescent et sa mère violentés en plein magasin

Le Prince Charles affiche son intérêt profond pour l’islam en Inde