in

Un jeune adolescent et sa mère violentés en plein magasin

Les faits se sont déroulés dans l’après-midi du 19 octobre 2013, dans le magasin Carrefour à Stains.Mme B qui porte le voile, se trouvait dans un des rayons du magasin pour effectuer ses courses.Cette dernière a été subitement interpellée par une femme âgée d’une cinquantaine d’années qui l’a regardée fixement en lui lançant : « Ils nous font tous chier, qu’est-ce qu’ils viennent nous emmerder, des femmes comme elles il y en a de plus en plus ».

Mme B surprise a cherché à avoir des explications suite aux propos haineux tenus par cette femme qui était accompagnée de sa fille âgée d’une vingtaine d’années. Le ton est très vite monté et les deux femmes ont menacé et insulté Mme B à plusieurs reprises avant que des gens n’interviennent pour ramener le calme.Les deux femmes ont tout de même poursuivi leurs intimidations en suivant Mme B et son fils dans les rayons du magasin pendant plusieurs minutes.A l’affût de la moindre occasion pour en découdre, ils ont provoqué le fils de Mme B, un jeune garçon âgé de 14 ans.
Ne supportant pas  le calme et la sérénité du jeune mineur, la jeune femme a téléphoné à son frère qui est venu en renfort.
Les trois individus l’ont injurié et l’un d’eux (le jeune homme d’une vingtaine d’années) s’est précipité sur lui, l’a saisi par le cou pour l’étrangler et le gifler au sol : « Je vais te …, je vais te défoncer ». Alertée par les appels de son fils, Mme B est intervenue et c’est à ce moment que la jeune femme âgée d’une vingtaine d’années s’est jetée sur elle pour lui arracher le voile et lui porter un coup de poing au visage et un coup de pied au niveau des jambes.
L’assaut a été si violent que Mme B s’est retrouvée à terre, le voile arraché.Des témoins de la scène et les vigiles sont très vite intervenus en attendant l’arrivée de la police.Les agresseurs ont été identifiés par les victimes, puis le jeune homme arrêté par les policiers.Mme B et son fils ont été emmenés aux urgences pour des soins où de nombreuses blessures ont été constatées. Ils ont décidé de déposer plainte pour violence sur mineur de moins de 15 ans et pour violences et injures en raison de la race ou de la religion.
Le CCIF est à leurs côtés pour les assister et les accompagner dans leurs démarches juridiques.C’est pourquoi nous lançons également un appel à témoins à toute personne pouvant apporter des informations complémentaires afin d’instruire un dossier complet et faire toute la lumière sur cette affaire.
Depuis le mois de mai 2013, le CCIF a recensé près d’une vingtaine d’actes de violences physiques à l'encontre des femmes de confession musulmane sans que pour autant les pouvoirs publics, notamment les ministères de l'intérieur, des droits des femmes ou même de la justice ne réagissent.
Nous déplorons cet immobilisme et cette incapacité à prendre les mesures appropriées pour enrayer cette série de violences.

Le CCIF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Talent des cités: une fille voilée lauréate régionale Pays de Loire

Le collectif “Sorties Scolaires : avec Nous !” organise un rassemblement à Bobigny, à 15h