in

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, a été placé en détention

Mis en examen fin août pour viol, le chanteur marocain Saad Lamjarred a été placé en détention, mardi, sur décision de la cour d”appel d’Aix-en-Provence, après que le parquet de Draguignan (Var) a fait appel de son placement sous contrôle judiciaire.

9 commentaires

Laissez un commentaire
  1. Saad est aussi innocent que Tariq. Soutien total à ces deux Musulmans attaqués les athées occidentaux parce qu’ils sont Musulmans. Ce n’est tout simplement pas possible qu’ils soient des violeurs, car l’Islam, notre belle religion, est la meilleure.

  2. A la quatrième plainte la présomption d’nnocence n’est quasiment plus qu’un terme juridique d’ailleurs le roi lui a retiré son soutien et son avocat, c’est tout dire. Il serait en moins mauvaise posture s’il était resté en préventive et il est possible qu’il y aurait une victime de moins.

  3. Il est présomptueux de certains émetteurs à ne plus diffuser ses chansons. Cela revient en fait à ne pas respecter la présomption d’innocence qui vaut pour tout citoyen. Ainsi ils le condamnent déjà sans qu’il n’ait pu se défendre.

      • @marocain, je pense que c’est ironique de la part de Steve.
        D’ailleurs, ceux qui ont fait une cagnotte pour Tariq Ramadan pourraient aussi en faire une pour ce chanteur. En justifiant qu’il est beau gosse et que donc que les femmes qui l’accusent, mentent.
        On aimerait les entendre de la même manière sur la “présomption d’innocence” de ce chanteur et faire des manifestations etc …
        Mais à un moment donné, il faut laisser faire la justice (et arrêter de parler de complot ou de justice à 2 vitesses) et se dire qu’ils ont sûrement assez d’éléments pour les garder au chaud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Michel Apathie au sujet du livre de Zemmour: « Comment peut-on éditer chez Albin Michel une merde comme ça »

L’Etat doit-il intervenir dans la réforme de l’islam de France ?