in

L’Etat doit-il intervenir dans la réforme de l’islam de France ?

L'Etat doit-il intervenir dans la réforme de l'islam de France ?

L'Etat doit-il intervenir dans la réforme de l'islam de France ?Seconde partie de l'entretien avec Jamal El Hamri, chercheur en islam contemporain et président-fondateur de l'Académie Française de la Pensée Islamique (AFPI).

Publiée par Oumma.com sur Jeudi 20 septembre 2018

Rencontre avec Jamal El Hamri, chercheur en islam contemporain et  président-fondateur de l’Académie Française de la Pensée Islamique (AFPI). Dans cette seconde partie, Jamal El Hamri répond à la question suivante: L’Etat doit-il intervenir dans la réforme de l’islam de France ?

22 commentaires

Laissez un commentaire
  1. @Steve Harley tu défends un intégrisme et un aveuglement.
    Un intégrisme car tu es dominé par l’idée extrémisme que tu crois défendre mais en réalité tu lui portes tort en vouloir faire croire n’importe quoi malgré l’évidence des faits… Alors tu mens… Ainsi passe au crible les textes religieux de toutes les confessions et tes inepties s’y adaptent parfaitement de même que le contraire de tes inepties est évident…
    Alors tes visions garde les, traite les ou enfoui les comme une honte pas la peine de faire étalage de telles énormités !
    Car la seule chose qui n’est pas compatible avec les droits de l’homme c’est les gens comme toi !

  2. Décidément Patrice, il nous faudra nous contenter de la neutralité d’une opinion Française volatile et impuissante, pendant que coule le sang des Musulmans atteints des armes Françaises, vous nous voudriez satisfaits de si peu de chose, de ce presque rien? Non, ça ne marche pas comme ça, saviez-vous que la gouvernance Française est coupable d’avoir livré le feu nucléaire à l’ennemi Sioniste? Faut-il après ça que nous restions très modérés, expliquez-nous exactement ce que nous devrions penser de l’hypocrisie criminelle de votre gouvernance contre laquelle vous ne vous levez pas? Avec ça, il vous faut dubon vivre-ensemble? Pourquoi ne nous serait-il pas permis de vous hurler vos qatr vérités en pleine face? Pour moi, jusqu’à plus ample informé, un Français de souche qui ne s’es pas levé pour me défendre et pour défendre la Nation Islamique offensée n’est pas un ami parfait, je dis ça, alors même que mon épouse est des votres, vous comprenez? Parlez-nous de victimisation après ça!

    Croissant de lune.

  3. Aux Nations Unies les pays démocratiques ont essayé d’intervenir auprès des pays musulmans (OCI) afin de discuter certaines pratiques religieuses telles la flagellation, la lapidation, la décapitation et autres. Mais la réponse était ferme: “Cela ne vous regarde pas et cela n’est donc pas discutable ni négociable”. Au Conseil de l’Europe aussi il y a des discussions : “La charia est-elle compatible avec les droits de l’homme ?”. Mais la réponse est toujours la même: “La Loi islamique est la seule source de référence pour interpréter ou clarifier tout article de la déclaration des Droits de l’Homme.”

    • @ Cheyenne12, permets deux questions, d’abord à qui réponds-tu et t’adresses-tu, puis, l’intégrisme ou une forme d’intégrisme, c’est quoi? Enrichis mon vocabulaire, avec des vrais vocables qui ont un sens et une définition exacte et précise, pas médiatique. Parce que des fois je me posesà moi-même la question, est-ce que moi je suis intégriste ou pas? C’est important que je saches quand est-ce que je serais intégriste et c’est quand que je ne le suis pas, puisqu’il paraît que c’est une faute grave ou un délit, et j’ai peur des menottes, tu vois. Je ne vourais pas tâter sitôt la paille froide du cachot.

      Croissant de lune.

  4. Les musulmans représentent plus de 6 millions de Français. Une force considérable toujours pas fédérée… Nous devrions être capable de ne plus nous affilier à tout en sachant passer des accords… Etre une force autonome avec nos divers courants capable d’avoir nos propres représentations pacifiquement et dans le respect de tous mais fermement sans compromission.
    C’est sûr, il faut s’organiser, dialoguer et pas juste sur le sujet religieux… Voyez un espace comme Oumma… Nous avons aussi besoin de lieu de culte digne et de faire face aux pouvoirs décentralisés des Mairies, ou Conseils…
    Sur la forme, l’Etat comme facilitateur de cette organisation… A priori ressort une certaine efficacité ?
    Sur le fond, notre Islamité nous appartient…
    Ici ou là, le Musulman doit être conscient de sa richesse mais aussi de ses faiblesses notamment organisationnelles…
    A l’évocation de la saisine de la CADA La liste des organisations point de départ est un document à obligatoirement à communiquer par les Préfectures tant la transmission des listes d’organisations est essentielle…
    Je pense que nous sommes à un tournant soit le « made yourself », soit il va falloir y aller (au moins pour voir…) blindés avec des personnalités compétentes notamment en religion, droit, sciences sociales, scientifiques mais avec la peur au ventre et le risque de se faire berner… Demandons aussi préalablement un entretien pré et post entre nous… Afin de donner suite aux entretiens ou pas…
    Le “statut quo” peut être plus préjudiciable que la tentative…

  5. À savoir avant d’écrire des âneries

    En France, le ministre de l’Intérieur est également ministre des Cultes.
    Son ministère gère un Bureau Central des Cultes, chargé des relations avec les autorités représentatives des religions présentes en France et de l’application de la loi de 1905 en matière de police des cultes.
    À ce jour, les représentants des 6 religions sont satisfaits du mode de fonctionnement. Il est clair que l’état ne s’occupe pas du “contenu” des religions. Voir en fin de ce message quelques unes des attributions de ce Bureau, en lien avec les religions concernées.

    Le problème avec l’Islam est bien exposé dans la vidéo (Hé, Croissant, vous avez eu le temps de la regarder avant d’en parler ?).

    Pour dire en termes crus ce que Jamal El Hamri exprime avec prudence et nuances, le problème c’est que, sous le grand parapluie communautaire (communautariste ?) de la Oumma, les musulmans (jusqu’à ce jour…) sont/ont été tellement divisés par leur origine (pays musulmans qui se détestent), leur dépendance financière de pays sponsors qui se détestent, leur appartenance à des mouvances qui se haïssent, etc., qu’il a été IMPOSSIBLE aux gouvernements successifs de trouver UN interlocuteur musulman qui soit accepté par une majorité de sa communauté.

    La création par Sarkozy du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) censée régler le problème n’a fait que l’accentuer. C’est cette structure qu’il s’agit de remplacer.
    On peut lire sur Wikipedia l’histoire des relations entre l’état français et le culte musulman.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_fran%C3%A7ais_du_culte_musulman

    C’est aux héritiers de Abu l-Wafa , Abu Nasr Mansur, Abu Kamil , al-Battani , al-Karaji, Alhazen, Omar Khayyam, Sharaf al-Dīn al-Tūsī et d’autres, qu’il appartient de trouver une solution à l’épineux problème de la double quadrature du cercle : un homme ou une équipe capable de les représenter TOUS tout en gardant son indépendance par rapport au pouvoir politique.

    Compétences du CFCM — source Wikipédia
    Le CFCM intervient dans les relations avec le pouvoir politique français, dans la construction des mosquées, dans le marché des aliments halal, dans la formation de certains imams, dans le développement de représentations musulmanes dans les prisons et dans l’armée française, dans la nomination d’aumôniers dans les hôpitaux, et dans la construction de carrés réservés aux musulmans dans les cimetières. Il essaye de coordonner les dates des fêtes religieuses (dont celles du ramadan) etc.

    Conclusion : rien de bien dangereux pour le Coran !

  6. Autre chose…

    Je suis néanmoins frappé par une absence: Celle d’un courant réformateur humaniste au sein de l’Islam de France. Il m’a également paru que le peu de musulmans réformistes un peu connus qui s’exprimaient dans les médias devaient vivre sous protection policière.
    Dans le même temps, les organisations représentatives sont singulièrement absentes quand il serait nécessaire de faire le ménage. On attend encore une condamnation claire des propos de l’Imam de Brest, par les représentants des trois grandes organisations musulmanes. Je suis bien conscient du caractère indépendant de chaque prêcheur, du fait de l’absence de “pape musulman”. Mais, précisément, puisque la liberté est totale, celle de critiquer les fatwas imbéciles peut s’exercer sans difficulté.
    Je ne cherche pas à régenter la religion musulmane, qui n’est pas la mienne, mais il me semble que l’image de cette religion serait meilleure si ses dérapages étaient clairement dénoncés. Rappel: L’Imam de Brest est celui qui a déclaré que les enfants qui écoutaient de la musique se transformaient en cochons. Après une telle déclaration, Zemmour n’a plus rien à faire. Il lui suffit de recopier.
    Bref, quand je dis que l’état n’a pas à réformer l’Islam, ça ne veut pas dire qu’une réforme n’est pas souhaitable. Je tenais donc à préciser ce point, pour nuancer mon autre post. Ensuite, chaque croyant choisit la version du dogme qui lui convient. Mais les organisations représentatives portent une lourde responsabilité dans l’entretien de l’islamophobie.

    • @ Patrice, ouais, si tu voulais vraiment savoir les effets divers et variés de cet iman de Brest et les réactions dans divers sens des Musulmans au lieu de te plaindre pour la énième fois d’une absence de réaction, tarte à la crème des médias antiMusulmans, tu pouvais faire toi-même l’effort de vérifier en recherchant sur YouTube et google. Mais non, c’est que tu aimes à répéter l’antienne, “Mais on les entend pas, mais ils ne condamnent pas, mais leur silence est assourdissant” et j’en passe et des meilleures. Non, en vrai, t’en as rien à fouttre de cette histoire de la musique, une de ces diversions des quiétistes qui laissaient ainsi ta France anti-Musulmane trrès tranquille. As-tu vu nulle part au minimum que ces considérations musicales soient suivies d’effet par les Musulmans? Ce n’était que façons de parler d’un hystrion à-plaventriste, plaise à Allah que nous n’ayons à nous méfier que de musique. Les enfants eux-mêmes qui l’écoutaient ne le prenaient pas au sérieux. Comme ça, Monsieur je sais tout, tu affirmes sans originalité des banalités déjà entendues, ça crains, moi qui te prêtait un peu de rigueur intellectuelle, crois ce que tu veux mais fous-nous la paix.

      Croissant de lune.

      • @Croissant

        Remarque liminaire. Il est d’usage de vouvoyer l’interlocuteur sur les sites de discussion. Il est aussi d’usage d’éviter les expressions blessantes, du genre “fous nous la paix”, surtout quand la personne à laquelle on s’adresse veille à demeurer courtoise.
        A part ça, je ne vous ai jamais entendu faire la promo des réformateurs de l’Islam, ni faire mention des menaces physiques qui pèsent sur eux. Il fallait bien que quelqu’un en fasse état.
        Ce que vous appelez “des banalités” doit aussi être rappelé, au motif évident qu’elles ne sont pas admises par tous, loin s’en faut. Promouvoir la laïcité, les droits de l’homme et de la femme, ou encore la liberté religieuse est plus nécessaire que jamais à une époque où le fondamentalisme ne cesse de gagner du terrain. Or, ce fondamentalisme nourrit le rejet de l’Islam.
        Si vous réfléchissiez un peu, vous comprendriez que ça n’est pas moi, l’ennemi de l’Islam, mais les fanatiques qui dévoient l’image de cette religion, ou de cette culture, puisque tous les musulmans ne sont pas pratiquants.
        Si il est exact que l’Imam de Brest demeure un marginal, ou un dément, ceux qui font la promotion du voile, surtout dans sa version traditionnelle (costume de bonne sœur), cherchent à couper la communauté musulmane du reste de la population, ce qui n’est l’intérêt de personne. On ne peut à la fois déplorer le racisme et tout faire pour le pérenniser.
        Notez le fait que je suis opposé aux interdictions. Reste à savoir ce que vous désirez. Vivre en harmonie avec les catholiques tout en pratiquant votre religion, ou créer une communauté séparée en guerre larvée avec la population indigène. C’est un vrai problème que je vous pose, si bien que je vous serais reconnaissant d’y répondre autrement que par des “fous nous la paix”. Car je ne suis pas le seul à poser cette question, notez le au passage, sans la moindre hostilité.

  7. – L’état n’a pas à interférer avec les religions. La loi de 1905 précise que la république et les religions sont séparées. L’église, par exemple, n’a pas de pouvoir politique, et l’état ne détient pas de pouvoir religieux.(Sauf en Alsace)
    – Toutes les religions doivent être traitées à égalité. (Selon la Constitution). Il n’y a pas, comme dans d’autres pays, de “religion principale”. Dans les tribunaux, on ne jure pas sur la Bible. Il n’y a pas de crucifix dans les écoles ou les bâtiments publics.
    – En voulant créer une sorte de pouvoir central pour régir le culte musulman, Mitterrand (de mémoire), puis Chirac, ont suscité la création de structures qui ne représentant pas vraiment les fidèles musulmans, et encore moins, les personnes de culture musulmane mais non pratiquantes. Concrètement, les MF, le CFCM, et le CCIF sont phagocytés par les FM et les thuriféraires d’Erdogan. Si on compte sur ces organisations pour réformer, on est mal parti.
    – Mais est-ce que le Vatican est représentatif des catholiques? Rappel, cette autorité a lutté bec et ongles contre la contraception, l’avortement, le PACS, le mariage gay, et milite en faveur de lois punissant le blasphème. Ca nous démontre clairement que les autorités religieuses catholiques ne pèsent au final que faiblement sur le législatif, ou sur le comportement des fidèles. On peut s’en réjouir.
    – Le problème de la radicalisation ne sera pas solutionné d’un coup de baguette magique. … Pas plus que celui de la délinquance. Les racines du mal sont sociologiques, en lien étroit avec l’exclusion, la pauvreté, et le racisme. Aucune loi ne solutionne ce type de problème.
    – Bref…Défendons la loi de 1905, car on n’aura pas mieux. Et, pour ce qui est du terrorisme, ou de la propagande djihadiste, l’arsenal judiciaire existant est suffisant. Les appels au meurtre sont passibles de prison, par exemple. Par contre, on ne peut interdire les financements saoudiens, ou autres, sans déroger à la Constitution. A noter au passage le fait que les projets de type “taxe halal” sont tout aussi anticonstitutionnels. Or, qui peut encore envisager une modification de la Constitution au jour d’aujourd’hui? Ce projet relève de l’enfumage. Il n’est pas seulement inutile. Il est irréalisable.
    – Enfin, dans tous les cas, les musulmans ne se laisseront jamais dicter leur religion par des koufars. Ni par qui que ce soit. La vérité est que le gouvernement brasse de l’air pour faire joli, et essayer de faire oublier les très mauvais chiffres de notre économie.

  8. @ croissant
    Vous avez le culot d’écrire :
    “Encore une fois, je n’ai pas écouté la vidéo faute de temps, mais la réponse à la question n’est-elle pas évidente? La gouvernance Française n’est pas légitime tout simplement.”

    Mais vous avez eu le temps d’écrire 149 mots pour en parler.
    Votre deuxième paragraphe est exemplaire. Une idée s’est emparée de votre cerveau et vous partez à la dérive …

  9. Ceux qui considèrent que l’Etat a le pouvoir de changer l’Islam sont dans l’association la plus abjecte.

    Le fait même de poser cette question me hérisse le poil.

    C’est comme si vous aviez dit : Les francs-maçons et les sionistes et les mécréants doivent t’ils intervenir dans la réforme de l’Islam de France (qui n’existe pas d’ailleurs, tout comme l’Islam d’Espagne ou d’Azerbaïdjan) ?

  10. Il y avait bien un intellectuel qui s’y employait avec intelligence et culture, Tariq Ramadan​, mais il est en prison depuis plus de six mois pour des allégations de viols plus que suspectes pour qui connait l’affaire, l’ingérence du lobby pro-israélien très actif dans nos institutions n’en voulait pas car peu enclin à soumettre sa communauté et à se plier à leurs diktats .

    • @Pascal

      Désolé, mais je ne vois rien de suspect dans les soupçons qui pèsent sur l’ex penseur des Frères Musulmans. Je suis par principe, hostile à la préventive, attaché à la présomption d’innocence, mais le nombre de plaintes justifie l’ouverture d’une enquête.
      A part ça, je doute fort que l’Islam puisse avancer grâce aux FM. Entre Erdogan, Morsi, et le parti Ennahda, on a une idée assez précise de leur “modération”.
      Quant à l’influence supposée du lobby pro israélien, on n’est pas aux USA, où ce lobby est surtout évangélique, et rassemble 100 millions de personnes. Je ne nie pas l’influence du CRIF, ou d’une partie de intelligentsia juive, mais il me semble que notre pays est plutôt neutre s’agissant du conflit israélo-palestinien.

      • @ Patrice, notre pays est neutre sur,… Eh bien si vous en êtes convaincu, je doute qu’il soit possible de vous faire vaciller dans vos convictions. Eh oui, si la France n’était pas comme vous dites, la gouvernance Française, comment vivriez-vous votre identité? Moi, j’entends les médias Français, la parole Sioniste est omniprésente la parole anti-Sioniste est marginale ou marginalisée, et oui, les intellectuels du mouvement Sioniste sont prescripteurs en politique étrangère exemple BHL.

        Bon, finalement, en êtes-vous vraiment convaincu? Je vous crois trop intelligent pour ça, sinon comment se matérialiserait cette neutralité? Et en quoi est-elle légitime d’ailleurs cette neutralité? Rester neutre entre l’agresseur et l’agressé, c’est neutralité ou lâcheté? La France a-t-elle versé une goutte de son sang à la défense des gens de Filastine? Non. Pourtant les gens dits Arabes ont naguère bersé beaucoup de sang à défendre la France. Si on posait les choses comme ça, même si ça vous heurte, quand donc la France rendra la dette contractée en sang, en force et en liberté? Depuis 1945, à l’exception de l’Indo-Chine et quelques opérations extérieurs puisque vous les nommez ainsi, la France a beaucoup et très beaucoup combattu des Musulmans. Ne racontez pas que c’était en rien justifié, une fois dans un cas ça se comprendrait mais quand c’est un réflexe conditionné, on est fondé à en douter. J’ignore si ce commentaire sera publié, il ne conforte pas les dilettantes et bobos de France qui croient en avoir assez fait et en être quittes avec leur baratin pseudo-humaniste et prétendument anti-raciste. Parce qu’apparemment, ce site vous conforte vous, dans vos convictions et certains autres aussi.

        Wa salem.

        Croissant de lune.

        • @Croissant

          Vous n’avez pas tort, donc je corrige: La population française est plutôt neutre dans ce conflit. Les gouvernements, en revanche, sont ouvertement pro sionistes.
          Notez aussi le fait que la gauche véritable, ce qui exclut le PS, a condamné récurremment les guerres contre les pays musulmans. Pas assez, d’ailleurs. A ce propos, je ne sais pas si cette gauche a bien compris l’absurdité de ce que la France faisait en Syrie. En gros, remplacer Daech par Al Qaida…. Par contre, je crois que tout le monde proteste contre le lâchage des kurdes…Mais, encore une fois, la politique internationale ne se décide pas par référendum.
          Enfin, je ne pense pas que le français moyen aime beaucoup Nettanyaou. Voila ce que j’entendais par “relative neutralité”.

  11. Il peut réformer ce qu’il veut. Nous on pratiquera ce qu’on veut. Le jour où ils comprendront ça, ils comprendront que d’autres ont essayé avant eux. Einstein disait que la connerie humaine est comme l’univers, elle n’a pas de limite. Encore que pour l’univers, je ne suis pas sûr.
    Ils vont peut être équiper tous les musulmans d’une caméra pour voir quel islam on pratique.
    La laïcité est devenue très élastique.

    • C’est bien, de montrer sa bêtise, comme vous le faites !
      Et après, vous venez vous victimisez !
      Vous mettez de l ‘eau au moulin de l “extrême droite, bravo !

  12. L’Islam est universel, il n’est pas Français, ni arabe.
    L’Islam est une religion dotée de charia (code de vie).

    Ecole veut dire adapter la charia selon l’espace et le temps.
    Cadrer la charia par la pensée humaine veut dire atteinte au culte.

    L’Islam est une solution, ce n’est pas un soluté qu’on dissout dans la pensée humaine pour lui donner un air religieux et conservateur.

  13. Encore une fois, je n’ai pas écouté la vidéo faute de temps, mais la réponse à la question n’est-elle pas évidente? La gouvernance Française n’est pas légitime tout simplement. Sauf à assurer la liberté du culte et le traitement égal des cultes et autres phénomènes, l’état Français ne peut pas inter-agir en particulier avec ce qu’on nomme “Islam de France”. Les changements voire les réformes se font d’elle-même parce que le dine est vivant.

    Un autre jour, il y aura d’autres rapports et d’autres désirs de réforme, comme par exemple, les changements des patronymes, et on trouvera ça normal, défaitistes que nous sommes. Qu’est-ce qu’on se raconte là? Autant vider les mosquées alors, ça ça serait une vraie réforme. Ou des imans ou desservants choisis retransmis via le net dans les mosquées à travers des hollogrammes.

    L’Islam n’est pas l’église catholique, la réforme d’en haut n’a pas de sens.

    Croissant de lune.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, soupçonné de viol, a été placé en détention

Londres : une voiture-bélier blesse trois personnes aux abords de la mosquée Al-Majlis Al-Hussaini